Shea Weber entamera désormais la partie « dégressive » de son contrat

L’élimination des Predators a mis sous lumière l’imperfection de David Poile à titre de DG. Bonino… Turris… Fisher… Son récent travail ne mérite pas un A+.

En ce sens, mes collègues du 25Stanley.com ont aussi ressorti les paramètres financiers du contrat de Shea Weber afin de rappeler à tous que si jamais Shea Weber vient à prendre sa retraite avant la fin de son contrat, ça pourrait faire TRÈS mal aux Preds (financièrement).

L’idée derrière cet article, c’est de bien comprendre que dès la saison prochaine, Shea Weber coûtera moins cher que son cap hit. Ses années ultra lucratives sont terminées et il entamera la partie dégressive/descendante de son contrat. #BonneChosePourLeCH #VontEncoreSauverDeLArgent

Weber a touché jusqu’ici 80 des 110 millions $ inclus dans son contrat. Il lui reste donc 30 millions $ à casher lors des huit prochaines années.

Par contre, si jamais il venait à prendre sa retraite avant l’été 2026, les Predators seraient pénalisés durement (sur leur plafond salarial). Si Weber décidait de ne pas disputer la dernière année de son contrat, soit celle où il aura 40 ans, les Preds verraient leur plafond salarial être diminué de 24,571 millions $. On a beau tenir compte de l’inflation et de la hausse probable du plafond salarial d’ici 2025, reste que ce serait tout simplement catastrophique (pour un DG qui pourrait être quelqu’un d’autre que David Poile en plus)…

Ces pénalités avaient été instaurées en même temps que la limite maximale de sept ou huit années pour un contrat. Elles servent à pénaliser les équipes qui ont élaboré des stratégies de type front-loaded contract.

MAIS

Il serait très surprenant de voir Shea Weber se retirer avant l’été 2026. Pourquoi? Parce qu’aucun joueur ne fait ça. Ils sont généralement placés sur la liste des blessés à long terme (LTIR) et leur équipe est alors créditée du montant de leur cap hit. Pronger… Savard… Horton… Ils continuent d’être payés à ne rien faire (et ça n’a pas affecté leur équipe).

De plus, il y aura certainement rendu là une équipequi voudra aller chercher le contrat de Shea Weber afin d’atteindre le plancher. Payer 1 million $ pour un joueur qui accapare près de 8 millions $ sur la masse salariale, c’est comme gagner à la loterie pour une équipe pauvre.

Et finalement, je serais étonné de voir Shea Weber agir ainsi et faire aussi mal (financièrement) à son ancienne équipe. Même s’il a encore de la rancoeur suite à l’échange qui l’a envoyé à Montréal…

Ah oui… Certains osent penser que l’Association des Joueurs mettra un jour de la pression sur un joueur afin qu’il se retire et que ça pénalise une équipe, mais je n’y crois pas. Si les Preds ont 24 millions $ de moins à dépenser, ce seront 24 millions $ (ou un peu moins) qui n’aboutiront pas dans les poches des joueurs au final. Il y a des limites à vouloir embêter les proprios…

Bref, Shea Weber devrait jouer encore plusieurs saisons et lorsqu’il cessera de jouer, il ne devrait pas pénaliser ni le Canadien ni les Predators.

Il faudrait que le CH conteste la blessure de Weber qui l’empêcherait de jouer pour qu’au final, il n’ait pas à payer le grand #6 (et qu’une pénalité soit imposée aux Preds). Sauf qu’à seulement 1 million $ comme salaire annuel, ça n’arrivera tout simplement pas…

En rafale


– Les Maple Leafs ont un (très jeune) nouveau DG… Et on ne sait pas ce qui va arriver de Mark Hunter. Va-t-il quitter le bateau?

– Bark-Andre Furry! J’adore!

– Avis à Marc Bergevin : La défensive ne remporte plus les championnats!

– La série finale de la LHJMQ (Armada vs Titan) reprendra ce soir à Blainville-Boisbriand. La série est égale 2 à 2. Le prochain match sera disputé dimanche à Bathurst… Et le match #7, si nécessaire, aura lieu mardi à Blainville-Boisbriand. #GoAlexandreAlainGo

– L’Impact est mal en point.

PLUS DE NOUVELLES