Shea Weber a donné la frousse à plusieurs partisans samedi soir

Le lancer frappé de Shea Weber atteint généralement plus de 90 mph. C’est près de 150 km/h, ça!

Et ça, c’est lorsqu’il frappe une rondelle immobile au préalable. Lorsque le disque est en mouvement – comme suite à une passe de l’un de ses coéquipiers par exemple, il peut atteindre une plus grande vitesse encore.

Samedi soir, Shea Weber a pris un slap shot qui a atteint 92,4 mph. Jusque là, rien de bien spécial…

Mais le lancer de Petry Weber n’a pas atteint la cible et il a frappé la baie vitrée derrière le gardien des Maple Leafs. Voyez à quel point les partisans dans la section derrière le filet ont eu peur. Plusieurs se sont protégés avec leurs mains… Ou ont tout simplement fermé leurs yeux.

Il s’agit là d’un réflexe humain. On oublie qu’il y a une baie vitrée pendant un instant.

Je me rappelle d’être allé au zoo avec mes enfants et de m’être protégé quand le gorille est venu frapper sur la vitre nous séparant de lui. De plus, les vitres sont probablement fiables à 99,999999 %. Il nous reste toujours un micro doute…

Quand on regarde à nouveau la séquence de samedi soir, on ne peut que noter l’extraordinaire calme et confiance des cerbères de la LNH.

Et la folie des attaquants qui osent se poster devant le filet adverse en power play.

Ce n’est pas juste un hasard si Brendan Gallagher a déjà subi deux opérations à la main…

En rafale

– Vrai!

– Votre réponse?

– Un autre accomplissement pour Price.

– Prolongation de contrat à Chicago.

– Content de le voir connaître du succès.

PLUS DE NOUVELLES