Shanahan : Dehors le jugement!

Pas compliqué. La ligue devrait punir et suspendre tout coup dangereux ou tout incident dangereux où la tête est touchée. Il doit adopter une politique de tolérance zéro.

Dangereux = quand le joueur visé est blessé ou qu’il aurait pu logiquement être blessé sur le jeu.

Au départ, tous les jeux que nous a remontré DLC lundi soir : Chara, Malone, Bogosian, Wolski, et Pacioretty méritent une suspension. Ça ne fait aucun doute dans tous les cas.

C’est dangereux, la tête est touchée et ça fait mal.

Par la suite, une fois le joueur suspendu, on regardera l’intention, le contexte, la gravité du geste (les conséquences), l’angle de contact, si le joueur est récidiviste ou non, etc. puis, on établit le nombre de matchs de suspension en conséquence. C’est seulement ici que le jugement devrait intervenir.

Pas sur l’idée qu’il y ait suspension ou non!

Ahhhh… Le jugement au cas par cas…
Photo: AP

Bien sûr, en aucun cas, le statut de la victime ou du joueur coupable ne devrait intervenir dans l’équation. C’est un manque de dignité humaine et de justice flagrant que d’agir ainsi. Le cerveau et la vie de tous les humains à la même valeur.

C’est triste à dire, mais  Shanahan et Cie n’ont pas réussi à dissiper tous les doutes sur l’impartialité des décisions rendues. Je ne veux pas partir de théorie du complot ici, mais il demeure qu’un système de justice légitime est un système qui inspire la confiance de ceux qui s’y réfère.

Ce n’est présentement pas le cas chez plusieurs joueurs et ce n’est pas le cas chez de très nombreux les partisans et commentateurs.

Malheureusement, jusqu’ici, Shanahan et son comité -sur lequel on retrouve toujours Colin Campbell, comme nous l’apprenait Stéphane Quintal cette semaine- ne sont pas parvenus à être clairs et surtout ils ne sont pas parvenus à être constants.

My, my, une simple révision des jeux nommés ici haut en fait une démonstration magistrale!

Comment ne pas être confus dans tout ça!

Pacioretty, pour un, n’y comprends plus rien, avec raison!
Tout ces gestes sont à peu près du pareil au même au bout du compte.

La tête est touchée, c’est dangereux et ça fait mal.

Dans tous les vidéos, les commentateurs qui ont suivi le cours (le flow) du matchs sur place évoquent des suspensions, la violence et, dans plusieurs cas, la gratuité du geste.

Que Pacioretty soit le seul joueur suspendu dans cette liste est une aberration totale et démontre que le système Shanahan, aussi limpide et transparent semble-t-il être en apparence avec ses petites capsules vidéos, en est en fait de la poudre aux yeux, un gros show de boucane.

Quand on veut voir du danger et une mauvaise intention on en voit. Quand on ne veut pas en voir, on n’en voit pas. C’est du moins l’impression que ça donne, leur affaire.

«En patinant vers le milieu de l’enclave, Letang savait qu’il s’exposait à être frappé et il a choisi de se sacrifier pour faire un jeu, a expliqué Shanahan. Mais il ne devait pas s’attendre à ce que sa tête soit le principal point d’impact au moment de la mise en échec.

«Selon nous, le geste de tirer la rondelle n’a pas changé de façon significative la position de sa tête et n’a pas contribué à provoquer un contact à la tête.

«Même si nous sommes d’accord avec la position de Pacioretty selon laquelle la position de Letang rendait cela difficile pour lui d’éviter la tête, c’était sa responsabilité de trouver une façon de le frapper au corps.»

Ciboire! Comment couper un cheveux en quatre!

C’est pas compliqué. Il faut abolir tous ces jugements beaucoup trop complexes qui n’auront d’autres choix que de devenir de plus en plus ridicules au fil des comparaisons que nous établirons.

Out le jugement. In l’application d’une règle toute simple comme à Hockey Canada : Tolérance 0 pour les contacts à la tête.

Comme disait Séraphin : « C’est clair, c’est net, c’est français ».

Y’a tu kekun kek part qui peut comprendre ça à New York?

Stéphane peux-tu traduire signouplait?

Prolongation – Premier match de Louis Leblanc ce soir

Pas si mal la progression de Louis Leblanc jusqu’ici malgré qu’il ait joué dans 4 niveaux de jeu différents au cours des 4 dernières saisons.

Ses débuts à Hamilton, se compare très avantageusement à ceux de plusieurs jeunes attaquants ces dernières années, on peut penser à Maxwell, White, Avstin, Trotter, Palushaj, etc. En fait, sauf erreur, les derniers qui ont aussi bien fait que lui au tout début de leur séjour à Hamilton, sont Serge K, Pacioretty et Desharnais.

Louis Leblanc aura-t-il encore besoin de regarder derrière lui? Probablement!
Photo: Facebook

Attendez-vous à voir un joueur fougueux et déterminé le long des rampes, bon en échec avant, bonne accélération, pas un mauvais tir, pas un mauvais passeur, bon sens du jeu, bon timing.

Bref, sans être dominant dans aucun département, sauf peut-être le long des rampes (malgré son poids) Leblanc possède toutes les qualités qu’un bon joueur d’avant doit avoir. Il est bon techniquement et stratégiquement.

On lui souhaite la meilleure des chances.

PLUS DE NOUVELLES