Séries 2018 : Sacré Lars Eller

Ils sont en mission. Ils jouent sans cette pression d’être la meilleure équipe de la régulière. Ils ont un capitaine déterminé à soulever la Coupe Stanley. Puis, même si les partisans ne peuvent pas porter leur couleur dans le domicile ennemi, ce n’est pas ça qui arrêtera la machine rouge d’avancer. Oui. Il est question des Capitals de Washington, qui ont battu le Lightning 4-2 hier soir.

Le capitaine des Caps, Alex Ovechkin, a le qualificatif « chokeux » collé à lui parce que son équipe ne parvenait pas à traverser la deuxième ronde depuis une décennie. Mais s’étouffe-t-il pour autant? Absolument pas. Et encore une fois, hier, il a prouvé qu’il s’imposait en séries éliminatoires. Ovi a inscrit un but à la Ovechkin, en plus de récolter une mention d’aide. Le Tsar a maintenant neuf buts et 17 points au compteur en ce tournoi printanier.

On n’a pas perdu de temps, chez les Caps, à prendre les devants par deux lors de cette première rencontre face au Lightning.

Lars Eller s’est encore imposé, lui qui connaît un tournoi printanier très étincelant. Un ancien du Canadien qui se démarque autant, c’est toujours intéressant de tourner le couteau dans la plaie. Tsé, quand un joueur est dans la bonne chaise…

Même Jay Beagle, un gars de caractère, a participé au festival.

Du côté du Lightning, le duo composé de Steven Stamkos et Nikita Kucherov a réalisé une pièce de jeu remarquable, comme il nous a habitués pendant la saison… mais cette fois-ci, dans une cause perdante.

Caps 1, Lightning 0

Prolongation


– Pour son retour au sein de l’alignement des Caps, Tom Wilson n’a distribué aucune mise en échec… Est-il devenu trop craintif?

– Personne ne peut sortir Braden Holtby de sa bulle.

– Un bon moment pour inscrire son premier but en séries.

– Les performances du jour :

– Le programme du samedi :

PLUS DE NOUVELLES