Serge Savard critique l’attitude de la direction montréalaise

Le travail bat le talent si le talent ne travaille pas.

Voilà une phrase qu’on m’a servie à quelques reprises cet été sur des terrains de soccer…

Par extension, la bonne attitude peut aussi battre le talent si le talent n’a pas la bonne attitude. Pensez aux Golden Knights…

Et au Canadien. Inutile de vous rappeler la quasi-fixation qu’a notre DG sur la fameuse attitude et sur le caractère qui doit être plus présent?

Serge Savard a été très volubile hier avec les médias montréalais. Il a d’abord discuté avec des gens de RDS en y allant d’une phrase révélatrice : L’attitude, ça commence en haut!

Savard a simplement dit ce que plusieurs pensent tout bas. Si Marc Bergevin se permet de blâmer l’attitude de ses joueurs pour à peu près tout, il doit se montrer irréprochable à ce niveau. Et disons qu’avec son propre capitaine, il ne l’est pas…

Savard s’explique mal comment le dossier Pacioretty a pu atteindre un tel niveau de tension et comment les principaux intéressés n’en sont-ils pas venus à une solution encore…

Il faut régler les dossiers chauds et distrayants plus rapidement.

Tu dois régler tes petits bobos et tes problèmes l’été… Et arriver au camp prêt à entamer une nouvelle saison. Tu dois faire le vide avec les problèmes de la saison d’avant.

La saison approche à grands pas et selon Serge Savard, tout ne va pas bien en ce moment.

Exiger une meilleure attitude de la part des joueurs ne suffira pas.

Max Pacioretty pourra-t-il être souriant dans le vestiaire? Et sur la glace? Sans transaction ni prolongation de contrat…

Savard a réitéré que selon lui, Pacioretty est encore un excellent capitaine, un excellent leader… Et une personne extraordinaire.

La direction du Canadien doit régler ses problèmes. C’est son job. Les jeunes joueurs qui arrivent à Montréal ne doivent pas vivre dans ces problèmes-là.

« Ce n’est pas différent d’une famille avec quatre ou cinq enfants. Il y en a toujours qui ne prennent pas le pas. Qu’est-ce qui arrive ? Les parents vont régler le petit problème qu’ils ont. Il ne faut pas arriver chaque année avec ton meilleur club et dire on a un problème d’attitude. C’était une attitude avec Subban, c’est une attitude avec Pacioretty puis c’est toujours l’attitude. L’attitude, ça se règle et ça commence par en haut. »

On peut regarder Savard livrer des éloges à Pacioretty (portant le chandail du tournoi de golf de ce dernier) ici :

À noter que Savard a aussi été l’invité de Chris Nilan hier sur les ondes de TSN 690. Il est revenu sur l’attitude discutable des dirigeants du Canadien… Et sur la tristesse de la situation actuelle du #67. Difficile de croire que Pacioretty, Bergevin ou Molson apprécie la situation présentement…

Savard n’a pas mangé ses mots :

« La direction parle d’avoir la bonne attitude, mais elle se comporte avec une attitude terrible présentement. Te battre avec/contre ton capitaine, ce n’est rien pour aider à améliorer l’attitude à l’interne! »

Cordonnier mal chaussé?

Dire que Serge Savard, 72 ans aujourd’hui, a fait partie de ceux et celles qui ont recommandé Marc Bergevin à Geoff Molson (en tant que consultant).

Juste changer l’attitude ne sera pas suffisant. Que ce soit clair pour tout le monde.

En rafale


– Max Pacioretty a confirmé ce matin lors du tournoi de golf de Jonathan Drouin qu’il n’allait pas négocier de prolongation de contrat durant la saison, qu’il allait être au camp d’entraînement… Et qu’il ne savait toujours pas s’il allait être échangé avant le 3 octobre.

– Marc Bergevin, Allan Walsh et plusieurs joueurs du Canadien sont aussi au tournoi de Jonathan Drouin.

– Deux bons paris. Première constatation : Le futur incertain de Max Pacioretty a forcé les gens de chez Mise-o-jeu à l’ignorer. Deuxième constatation : Maudit que l’attaque du Canadien manque de punch!

– Il y a plusieurs débats/luttes qui passent inaperçus chez le Canadien…

– Rémi Garde est allé passer quelque temps en France. Espérons qu’il n’est pas allé jaser avec Bordeaux ou Lyon…

PLUS DE NOUVELLES