Selon un journaliste russe, les arbitres seraient « vendus » dans la KHL

Gary Bettman a travaillé très fort au cours des dernières années afin d’instaurer un système qui assurerait une certaine parité dans la LNH. Et ça fonctionne! Plusieurs équipes se battent pour le sommet du classement général présentement.

Bien sûr, les Penguins, les Blackhawks et les Kings ont remporté davantage de Coupes Stanley que le Canadien au cours de la dernière décennie, mais vous comprenez le principe. Tout le monde a une chance de rentrer en séries, chaque saison, et de la magie peut se créer au printemps. Regardez les Golden Knights, l’Avalanche, le Lightning et les Panthers présentement…

La réalité est TRÈS différente dans la KHL. Le SKA St. Petersburg a remporté deux des trois dernières Coupes Gagarin… Et a terminé la plus récente campagne avec une fiche de 47-5-4. Seul le CSKA (44-11-1) peut rivaliser avec le SKA…

Lors des derniers Jeux Olympiques, 15 des 25 joueurs russes étaient sous contrat avec le SKA… Et 8 autres portaient les couleurs du CSKA. Allo la parité!

Eh bien, Slava Malamud, un journaliste attitré à la couverture du hockey russe, a drop beaucoup de vérité hier soir sur Twitter. Vous pouvez suivre la conversation complète ICI.

Selon Malamud, tout a été mis en oeuvre pour permettre au SKA de remporter le titre cette année. Perdre n’est pas une option. C’est l’équipe de Poutine… C’est l’année des élections (de Poutine?) en Russie…

Le SKA peut ignorer les règles concernant le plafond salarial… Et il le fait. Les joueurs du SKA touchent globalement six fois plus d’argent que les joueurs des autres équipes (en moyenne).

La plupart des joueurs (excellents et populaires) du SKA ont déjà soutenu Poutine publiquement.

La KHL explique déjà le succès monstre (inégal) du SKA par le fait que de faire jouer les meilleurs joueurs russes ensemble a permis à la Russie (OAR) de remporter le titre olympique. Tout pour la patrie…

MAIS

La première ronde des séries opposant le SKA au Severstal Cherepovets, un club qui n’a remporté que 27 de ses 56 rencontres régulières, fait déborder le vase.

Aucun joueur de cette équipe n’est vraiment connu… Les voir battre le SKA serait digne du film Miracle on Ice.

Lors du match #1 (qui était disputé le lendemain d’un gros party tenu par Vladimir Poutine et auquel plusieurs joueurs du SKA avaient participé), 7 pénalités ont été décernées au Severstal Cherepovets… Et 0 au SKA.

Résultat : Le SKA est parvenu de peine et de misère à l’emporter 4 à 3 en prolongation. Le but gagnant (en prolongation) a même été marqué en power play

Lors du match #2, le pointage n’a jamais été assez proche pour que les arbitres aient à intervenir.

Mais lors du match #3, alors que les partisans du Severstal ont donné un boost à leur club, le duel s’est rendu en prolongation. Encore.

Ce qui devait arriver arriva. Le SKA a inscrit le but vainqueur. Le voici :

Regardez jusqu’à la fin… Vous verrez que la rondelle était sortie de la zone et qu’un hors-jeu aurait dû être appelé.

Le coach du Severstal a demandé d’aller à la révision vidéo… Et devinez quoi? Les officiels, même après avoir revu la séquence, ont accordé le but. Incroyable!

Même le compte Twitter de l’équipe n’en revient pas, publiant des trucs sarcastiques. Tout le monde sait ce qui se passe en Russie présentement…

Le prochain match sera disputé aujourd’hui, à Cherepovets. Espérons pour tout le monde que ça se termine le plus vite possible. Ça a assez duré…

En rafale


Carey Price Antti Niemi a de quoi faire progresser Charlie Lindgren.

– C’est intéressant… Maintenant que ce qui se passe sur la patinoire ne nous fait guère lever de notre siège.

– Zach Fucale aurait vraiment aimé ça jouer mardi soir.

– J’adore la 2e suggestion. Vraiment!

– À contempler avec un bon café ce matin…

PLUS DE NOUVELLES