Se débarrasser des mauvaises habitudes | Silva et Camacho en renfort

Si on ne fait que regarder les faits saillants du match de l’Impact face au Crew de Colombus hier, on pourrait avoir l’impression que c’était le bon vieil Impact de 2017.

De mauvaises couvertures en coups de pied arrêtés qui mènent directement aux deux premiers buts du Crew, Nacho Piatti qui sort un tour de magie pour remettre l’Impact dans le match et, surtout, les Montréalais qui s’effondrent en toute fin de rencontre et échappent le point gagné.

Mais les faits saillants ne valent pas un match complet, et si certaines mauvaises habitudes semblent difficiles à décrasser, c’est un Impact de Montréal bien différent de celui de l’an dernier qu’on a pu voir à Colombus hier.

Je n’étais pas un grand fan des chances du Crew de Colombus avant le début de la saison. Un déménagement prédéterminé et les pertes d’Ola Kamara et Justin Meram laissaient entrevoir une saison pénible. Mais comme plusieurs clubs en 2018, le Crew a bien recruté. Martinez sur l’aile droite, Valenzuela comme latéral droit et un Pedro Santos décomplexé, sans compter le toujours dangereux Federico Higuain. La finale de l’est l’an dernier n’était pas une erreur de parcours, Craig Berhalter prépare toujours minutieusement bien ses équipes et la victoire à Toronto la semaine dernière était un bon indicateur du niveau de jeu du Crew.

Malgré tout, outre les quelques flottements qui ont été fort coûteux, l’Impact a plus que tenu son bout hier en Ohio. En deuxième demie, les Montréalais ont eu le contrôle complet du jeu et ont réussi à créer des espaces dans le couloir gauche et au milieu en circulant bien le ballon et en maintenant leur pression intense.

Non seulement l’Impact avait l’avantage, mais on les a senti plus heureux de l’avoir, plus confiant balle au pied. Attention, tout n’est pas parfait, et certaines mauvaises habitudes demeurent. Nacho a marqué un superbe but, et il semblait dans sa zone dans les minutes qui ont suivies alors que ses coéquipiers auraient dû faire un meilleur travail pour le trouver sur la gauche. Saphir Taïder l’a fait à plusieurs reprises, mais il a manqué de réalisme offensivement et a surtout manqué de conviction dans ses frappes. Il aurait facilement pu marquer au moins à deux reprises hier.

Le but de Raheem Edwards était un autre coup de génie, et il ne faudrait pas non plus oublier les barres horizontales de Jeisson Vargas et de Matteo Mancosu, ni l’arrêt sur la ligne de Steffen aux dépens de Victor Cabrera. Si l’Impact était timide offensivement à Vancouver, il s’est décomplexé en Ohio, et il devrait être capable de marquer plus souvent qu’à son tour cette saison, surtout considérant l’arrivée prochaine d’Alejandro Silva.

Il reste à stabiliser la défensive, encore. Et rien ne sert ici de responsabiliser l’arbitrage. Le penalty victorieux me semble indiscutable alors que la paresse du repli de Raheem Edwards force Krolicki à tenter de soutirer le ballon au Crew. Le premier est un peu plus discutable, au sens où le match n’en est qu’à la 12e minute, que le ballon était difficilement jouable pour Abubakar et surtout que ce genre de contact est très rarement appelé. Il reste tout de même qu’à la reprise, Raitala encercle Abubakar de ses deux bras et rend difficile toute contestation. Et si Samuel Piette est malchanceux sur le deuxième but, comment se fait-il qu’il soit en retard sur sa couverture? Comment se fait-il qu’encore une fois l’équipe manque de concentration sur les coups de pied arrêtés ?

Rémi Garde a beau avoir les meilleures intentions du monde, certaines mauvaises habitudes sont plus difficiles à endiguer que d’autres…

Du renfort

Je vous parlais de l’arrivée probable de l’ailier droit Alejandro Silva dans mon dernier texte, et tout porte à croire que le transfert sera officialisé prochainement. L’uruguayen n’a pas été retenu dans les 18 joueurs de Lanus ce week-end et tout indique que les derniers pourparlers bureaucratiques soient tout ce qui sépare le joueur de l’Impact de Montréal. Il offre même des indices via twitter…

Le joueur de 28 ans aurait une valeur d’environ 2 millions de dollars selon transfermarkt, mais je ne crois pas pour autant que Joey Saputo en fera un joueur désigné. L’Impact n’a pas réellement utilisé son TAM de début de saison et il a acquis beaucoup d’argent en échange des ses choix au dernier SuperDraft, il serait donc logique de voir le salaire de Silva descendu sous la limite avec une injection de TAM. À suivre, mais ce pourrait se concrétiser dès cette semaine.

Voilà qu’une autre rumeur de transfert se fait insistante à Montréal, cette fois pour un défenseur central français de 27 ans, Rudy Camacho.

Camacho est capitaine de son équipe en première division belge et il pourrait faire office de belle profondeur en défense centrale, ce qui demeurait mince malgré l’arrivée de Rod Fanni. Victor Cabrera joue bien en ce début de saison, et il restera à déterminer qui de Camacho ou de Fanni est le plus complémentaire au défenseur argentin. Avec le retour de Diallo à la fin de l’été, Rémi Garde se retrouvera avec un beau problème.

Camacho non plus n’a pas été retenu par son équipe en fin de semaine, donc le transfert pourrait également être officialisé plus tôt que tard.

Compte tenu des performances sur les deux premiers matchs, et en supposant que l’arrivée d’Alejandro Silva le place comme partant à l’aile droite, qui complétera le milieu de terrain avec Piette et Taïder? Krolicki ou Vargas?

DANS L’ABRI
– Excellent article de Patrick Leduc sur les redevances aux clubs formateurs dans les gros transferts. À lire absolument.

– La défense montréalaise n’est pas tellement encourageante en ce début de saison, mais on peut quand même se consoler quand on regarde celle de Portland. Ridgewell qui se replie tout paisiblement…

– Pendant ce temps, un certain Laurent Ciman s’amuse comme un fou à Los Angeles. 2 buts pour Diego Rossi qui est clairement le Miguel Almiron de 2018, seulement 20 ans.

– Finalement, le Revolution se rend à l’évidence et devrait procéder à l’échange de Lee Nguyen. Après l’échec de Meram aux mains d’Orlando, est-ce que Braz saura offrir plus que le Fire pour le #10 Américains?

Commentez, partagez et prenez quelques instants pour me suivre sur Facebook et Twitter.

ALLONS!

PLUS DE NOUVELLES