Sans le vouloir, Marc Bergevin a un peu avoué sa stratégie pour la prochaine saison

Lorsque questionné quant à son plan en vue de la saison prochaine, Marc Bergevin a été fidèle à ses habitudes, en ne dévoilant pas ses cartes. Tout ce que le DG a craché aux médias, c’est qu’il souhaitait faire de ses Canadiens une équipe plus jeune et plus rapide…

Connaissez-vous des directeurs généraux qui tentent de bâtir des équipes plus lentes et plus vieilles?

Tony Marinaro a trouvé la réponse à cette question, en lançant que c’est exactement ce que Bergevin avait fait, en 2017, en procédant à l’acquisition de Steve Ott, Dwight King et Jordie Benn…

Difficile de nier cela!

Son désir de vouloir s’adapter à la nouvelle LNH peut donc être perçu d’un bon œil…

De toute manière, il ne faut pas s’attendre à ce que l’état-major du CH possède une feuille 8 1/2 x11 détenant chacune des étapes qui constitueront le plan d’avenir de l’équipe…

Il y a toujours place à l’improvisation dans la gestion d’une équipe de hockey…

Prenez par exemple Doug Armstrong, le directeur général des Blues de Saint-Louis, qui a décidé de passer dans le camp des vendeurs lorsqu’il a vu le prix demandé par ses homologues pour obtenir des joueurs de talent…

Rien n’indique que celui-ci aurait cédé Paul Stastny si un Max Pacioretty lui avait été offert à une valeur raisonnable…

Une situation similaire pourrait se produire avec Marc Bergevin cet été. S’il juge être en mesure d’acquérir quelques pièces de qualité, il le fera certainement…

Il n’allait quand même pas promettre à ses partisans qu’il allait réussir à obtenir ce centre légendaire qui manque à l’organisation depuis des années, puisqu’il n’y parvient pas depuis six ans…

Un échec serait venu faire rager une tonne de partisans qui pensent déjà à changer d’équipe favorite!

Chose certaine, le DG tentera cette fois d’utiliser tout son espace salarial afin d’améliorer sa formation et viser un retour en séries éliminatoires en 2019. Cela a presque été confirmé directement, lorsque Bergevin a été questionné à savoir s’il avait été tenté d’accueillir un mauvais contrat…

Non, a martelé Bergevin. Parce que premièrement, t’as un espace sur la masse pour une saison et souvent, tu obtiens des joueurs à long terme…

À l’image des Knights ou des Rangers, le Canadien aurait bien pu accueillir un mauvais contrat adverse ou éponger un impact salarial d’un joueur transigé… mais n’a pas voulu affecter sa masse pour l’année à venir! Il est donc évident que Marc Bergevin ne considère pas une reconstruction complète dès maintenant, et songe à utiliser ses sous pour greffer une pièce importante à son équipe, puisqu’il risque de disposer de 17 millions pour y pourvoir deux postes…

Offrira-t-il réellement la lune à John Tavares? Souhaitera-t-il acquérir un Paul Stastny?

Vous pouvez en être convaincus…

Malheureusement, essayer est souvent synonyme d’échouer, lorsque l’on parle de la venue d’agents libres à Montréal…

En Rafale

– Ça résume bien la situation…

– Le Canadien ne veut peut-être plus de Max Pacioretty, mais avec Mac Pacioretty, ça pourrait être différent!

– Finalement, le Québécois demeurera avec le Lightning.

– Belle analyse de la journée d’hier!

– Des fois, ça ne veut pas dire grand-chose…

– Pour les fanatiques de baseball de la MLB, Passion MLB vous offre tout un concours! Allez liker leur page afin d’y participer!

PLUS DE NOUVELLES