Ryan Poehling sera-t-il en uniforme avec les Canadiens lors des séries?

Ça semble être le plan dessiné par Marc Bergevin et les hautes instances du Canadien de Montréal. Si Bergevin ne danse plus d’ici la date limite des transactions, son « échange », qui ne lui coûterait rien, pourrait bien être cet espoir de haut niveau du Canadien de Montréal… Ryan Poehling. Le choix de premier tour du Canadien en 2017 pourrait-il prendre un rôle primaire en débarquant tout bonnement comme ça à Montréal? Avec les aptitudes qu’il a, il pourrait certes donner un valeureux coup de main à cette formation trois couleurs.

Comme comparable, Charlie McAvoy, qui a rejoint les Bruins de Boston à la suite de son parcours universitaire lors du printemps de 2017. Donc, en séries 2017, le défenseur des Oursons a joué six rencontres, où il a récolté trois mentions d’aide. Poehling pourrait-il faire de même et devenir une pièce importante pendant cette lutte?

Mathias Brunet indique également que d’autres gars fraîchement sortis de l’Université ont eu du succès rapidement. Dans les faits, ils ont bien fait aussitôt sortie de l’école : Clayton Keller, Brock Boeser et Casey Mittelstadt ont rejoint des équipes éliminées ces derniers printemps, mais ils ont créé une impression favorable en fin de saison. – Brunet

Le week-end dernier, Rob Ramage a une fois de plus zieuté le poulain du Canadien et pour une énième, il est revenu excessivement satisfait des choses qu’il a observées chez Poehling. Le jeunot mène de façon grandiose son équipe de St. Cloud State, sans omettre qu’il a été déclaré joueur par excellence au dernier Championnat mondial junior.

Puis, au sujet de son contrat, à savoir si Poehling deviendrait éligible en vue du repêchage d’expansion, s’il jouait dix matchs avec le Canadien en fin de saison, le Canadien a trouvé sa réponse. Au final, pour le repêchage d’expansion, Poehling sera vu comme un joueur collégial de 19 ans et au niveau contractuel, de 20 ans (son âge). Bref, il pourrait ou pourra jouer dix joutes en fin de saison sans pour autant perdre une saison d’éligibilité. Toutefois, il brûlera une année à son contrat d’entrée… Complexe, vous dites!

En rafale

– Ça confirme ce que je pense : le statu quo pour le Canadien de Montréal d’ici la date limite?

– Évidemment.

– Bonne chance, Karl!

– Luke Scheen affrontera le Rocket de Laval ce soir…

– Comme on dit au Québec : c’est de l’argent en TA!

PLUS DE NOUVELLES