RYAN NUGENT-HOPKINS: LE MEILLEUR DEPUIS CROSBY?

Au début de l’été dernier, nombreux étaient ceux qui pensaient que Ryan Nugent-Hopkins allaient devoir retourner à Red Deer, question de prendre du muscle et dominer le championnat junior. D’autres ont dit de lui qu’il était le pire premier choix des dernières années, disons depuis l’ère post-Crosby. Trois matchs plus tard, RNH est toujours là et pivote l’électrisant premier trio des Oilers au centre de Hall et Eberle. Il est très top, les « Thomas » vont sans doute dire trop tôt pour poser la question, mais est-il le meilleur depuis Crosby?

RNH93: des initiales et un numéro à retenir
Photo: CBC

Regardons cela de plus près.

2006, Erik Johnson : Un premier choix correct, mais sans plus. Son sens du jeu est souvent remis en question. Si c’était à refaire les Blues auraient sans doute opté pour Jonathan Toews. Le meilleur est sans doute encore à venir avec Johnson cependant. Il est d’ailleurs très bien parti cette année. Il a le potentiel pour faire éventuellement partie de l’élite en défensive. L’échange qui l’a mené au Colorado en retour de Stewart et Shattenkirk fait penser à celui qui avait fait passer Chris Pronger de Hartford à St-Louis en retour de Brendan Shanahan.

2007, Patrick Kane : Il a eu un impact immédiat, son talent est indéniable, mais il n’est pas l’athlète le plus dédié et tarde à démontrer une réelle progression depuis son année recrue. Mais Kane aurait apparemment été plus sérieux cet été… Il demeure un joueur avec du caractère (Coupe Stanley à l’appui) qui ne nous a peut-être pas encore tout montré son savoir faire. Le meilleur depuis Crosby? Mmmmm, quand même pas.

2008, Steven Stamkos : Il fait très certainement déjà partie de l’élite de la LNH et a déjà une saison de 50 buts et deux saisons de plus de 90 pts à son actif. Mais qu’aurait-il fait sans Martin St-Louis à ses côtés depuis son arrivée à Tampa? Sans rien lui enlever, pas sur qu’on parlerait de deux saisons de 90 pts… Mais il pourrait bien être longtemps parmi les meilleurs buteurs de sa génération. Plusieurs lui donneront leur vote pour la palme du meilleur depuis le #87.

2009, John Tavares : En voilà un autre qui semble vouloir entrer dans l’élite de la LNH. Sa progression est nette à chaque saison, c’est tout à son honneur puisque bien que ça se soit grandement amélioré, on ne peut vraiment pas dire qu’il est entouré comme un roi avec les Islanders. Pas le meilleur patineur, mais quel tir et quelle touche autour du filet. Lors de sa sélection, il était supposé être le meilleur depuis Crosby et c’est peut-être encore le cas. Reste à voir s’il peut transporter son équipe à un autre niveau.

2010, Taylor Hall : C’est en grande pompe que les Oilers ont sélectionné Taylor Hall  l’an dernier. Hall est tout un patineur, possède un très bon lancer et personne ne va lui enlever ses deux MVP de la Coupe Memorial, mais s’il continue à joué comme il le fait, c’est-à-dire en rentrant partout tête première, sa carrière pourrait être écourtée. Un bel athlète, mais vraiment pas un sens du hockey à tout casser. Qui sait si les Oilers n’auraient pas été mieux servi avec Seguin, un centre naturel, eux qui avaient déjà Paajarvi, un ailier au style similaire à celui de Hall… Il y avait aussi un certain Jeff Skinner qui était disponible, mais personne (sauf peut-être Snake70 et encore!) ne l’aurait pris au premier rang à l’époque. Hall est, selon moi, le moins bon premier choix depuis le retour du lock-out, surtout si Johnson continue sur sa lancée…

2011, Ryan Nugent-Hopkins : J’ai vu RNH une première fois lors du match des espoirs de la LCH l’an dernier (Team Orr vs Team Cherry) et il était le meilleur joueur sur la glace par un mille. Je l’ai ensuite suivi statistiquement et highlightement parlant au camp d’entraînement. Puis j’ai vu son premier match cette saison contre les Penguins (un but) et je l’ai revu samedi soir contre Vancouver (trois buts) et je le trouve sensationnel. Son anticipation du jeu est phénoménale, aussi bonne que Crosby. Son timing pour se pointer dans l’enclave ressemble aussi énormément à celui de Crosby. Et, en le regardant avec sa carrure d’ado maigrichon anticiper le jeu deux secondes avant tous les autres sur la glace, tout ça dans son bel uniforme des Huileux, difficile de ne pas revoir Gretzky. Cela dit, malgré sa charpente encore très frêle, il a des yeux tout le tour de la tête, est très fluide, patine large et est solide le long des rampes, un peu comme un jeune Ribeiro en beaucoup plus rapide.

Le timing de Crosby, le calme, la finesse et le sens du jeu de Gretzky, la vision et la fluidité de Ribeiro.  Voilà les meilleurs comparables à mon avis. Un beau mélange!

Il est encore très tôt pour dire que RNH sera le meilleur depuis Crosby, mais si j’avais à classer aujourd’hui les premiers choix overall depuis Sid the Kid, je pense que je lui donnerais la plus haute marche sur le podium. Son sens du jeu le place dans une classe à part. Il rend immédiatement tous les joueurs autour de lui bien meilleurs. La marque des grands.

On s’en reparle à la mi-saison et à la fin de la saison. Promis.

*Blague à part, vous ne me croirez pas, mais RNH était encore disponible rendu au 7e rang de mon keepers pool (8e édition) cette année… Ont été sélectionné devant lui : Skinner (ça peut se comprendre), Letang, Pietrangelo, James Van Riemsdyk, PUIS JONATHAN QUICK ET… JORDAN STAAL!!! J’ai déjà remercié mes amis pour les 1000 + points en carrière qu’ils m’ont offerts sur un plateau d’argent! Je pense que c’est leur façon de me dire qu’ils m’aiment beaucoup…

PLUS DE NOUVELLES