Roy ne ferait que vendre des billets, il ne serait pas la solution (selon Dubé)

Mario Tremblay qui mousse la candidature de Patrick Roy… on aura tout vu (déclaration disponible dans la cut radio plus bas). Qui ne pense pas à cette séquence lorsque les deux noms sont jumelés ensemble :

Tremblay ne remet toutefois pas en doute les qualités de l’homme : « Roy, c’est une bonne tête de hockey! » Quoique l’ancien joueur/pilote du Canadien a précisé que les deux hommes ont passé à autre chose puisque cette histoire remonte à il y a 20 ans.

Par contre, pour Dany Dubé, le Roy Patrick ne serait pas une solution pour guider ou piloter le Canadien. Ce serait du bonbon et il serait un grand vendeur de billets, mais ça s’arrête là. Même si Roy a eu beaucoup de succès dans sa vie (2 coupes Stanley avec le Canadien, 2 avec l’Avalanche, 10 ans avec les Remparts comme coach et DG, entre autres), Dubé n’a pas aimé la façon dont ça s’est terminé au Colorado.

Tu ne peux pas ramener un gars du passé en espérant qu’ils viennent changer les choses. – Dubé

Une chose demeure certaine, Dubé pense qu’il faut aller au bout de la direction actuelle et ne pas y aller pour un coup d’éclat en ramenant un gars comme Patrick Roy. L’important pour Dubé, c’est la stabilité au sein d’une équipe. Sauf que si cette stabilité ne fait pas la besogne et tourne en rond, on est en droit de questionner ce qui se fait. C’est actuellement ce que l’on fait avec l’organisation actuelle du Canadien de Montréal.

Par contre, ce que mon cerveau a retenu de cet entretien demeure une quote précise de Mario Langlois au sujet de Roy et Bergevin : Bergevin aurait su ce que Roy pensait de lui et il n’aurait pas apprécié.

Donc, c’est là qu’il a opté pour ramener Claude Julien? C’est tellement évident que Roy et Bergevin ne sont pas sur la même page. Un gars transparent… et l’autre, cachottier.

En rafale

– Voici de quelle façon Claude Julien utilisera ses gardiens ce weekend :

– Du côté des bonnes nouvelles chez le Canadien.

– Si vous avez envie de rire, écoutez les bloopers du mois de mars au sein de la LNH.

– Trevor Owens a paraphé un accord d’essai avec le Rocket de Laval.

– Quand Owens parle de Cayden Primeau.

– La retraite est clairement une option à envisager pour le Tchèque.

PLUS DE NOUVELLES