La revanche de l’Académie | Quand Biello repousse l’inévitable

Avant toute chose, je souhaite la bienvenue à tous les partisans déçus du Canadien.

L’élimination fait mal, on y croyait, mais le printemps arrive plus tôt que prévu. Même avant le soleil.

Le train bleu blanc noir vous attend avec plaisir.

Dans toute l’histoire de la MLS, il est arrivé seulement 9 fois de voir une équipe revenir de l’arrière après un déficit de 3 buts. Hier, à Philadelphie, l’Impact de Montréal a réalisé l’exploit pour la deuxième fois en deux ans. Quand même. Rappelez-vous le 4-1 à 4-4 face à Colombus l’an dernier, marqué par la saga Higuain-Kamara sur le penalty.

De 0-3 à 3-3, hier à Philadelphie, il y a évidemment du positif à ressortir de ce match, mais ce n’est pas tout. L’Union de Philadelphie est la seule équipe sans victoire en MLS, mais c’est aussi l’une des pires attaques de la ligue. Comment lui accorder 3 buts en seulement une mi-temps de jeu? À quel point la défense, et toute l’équipe au final, n’était pas prête pour ce match? L’Impact ne pourra pas s’offrir de tels retours chaque semaine, et un tel début de match est inexplicable, et inexcusable.

Si Nacho Piatti a parti le bal, c’est Anthony Jackson-Hamel qui s’est assuré de finalement sauver son équipe, pour une deuxième semaine d’affilée. Est-ce que cette fois on lui donnera le crédit qui lui revient ? Est-ce assez pour se mériter une chance dans le onze partant?

Quelle histoire quand même, pour Jackson. Patrick Friolet s’est rétracté depuis, mais il reste que plusieurs croyaient que l’Impact et Jackson allaient divorcer il y a de cela un peu plus de deux semaines. Le voici maintenant, 10 jours plus tard, à égalité en tête des buteurs de l’Impact avec 3 réalisations en seulement quelque 40 minutes de jeu. DÉ-CI-SIF.

Heureux pour lui, évidemment, pour l’homme et pour le joueur qu’il est. Mais quelque part, ce qui se passe actuellement est surtout une confirmation que la décision de déconstruire le FC Montréal est l’une des pires décisions prises depuis longtemps par l’Impact de Montréal.

Cela fait déjà 2 ou 3 ans que plusieurs partisans déplorent le manque de place fait aux jeunes à Montréal. Trop souvent laissés de côté au profit de joueurs étrangers et au talent questionnable comme Calum Mallace. C’est en tout cas l’opinion que semblent avoir plusieurs ex-joueurs du FC Montréal exilé un peu partout en Amérique et/ou en Europe…

« Ils se concentrent sur les joueurs étrangers. Ça se voit parce qu’ils ont enlevé leur équipe en USL. Ils n’ont pas donné assez de temps à Philippe Eullafroy pour prouver que ça fonctionnait, qu’ils étaient en train de produire de bons joueurs. » – Alessandro Riggi, aujourd’hui en USL avec le Phoenix Rising FC

Riggi à Phoenix, Masta Kacher au Colorado et Marco Dominguez à Cincinnati sont l'exemple parfait de joueurs que l'Impact aurait gagné à conserver dans sa cour...

Riggi à Phoenix, Masta Kacher au Colorado et Marco Dominguez à Cincinnati sont l’exemple parfait de joueurs que l’Impact aurait gagné à conserver dans sa cour…

Évidemment, l’Académie et le FC Montréal sont des investissements qui peuvent prendre du temps à devenir rentables, c’est le principe du jeu. Riggi, Kacher ou Dominguez ne deviendront probablement jamais de grands joueurs vendus à quelques millions de dollars, mais je ne serais pas surpris de les voir un jour évoluer en MLS sur un alignement partant. Pourquoi pas?

Quand on voit à quel point un joueur comme Anthony Jackson-Hamel trouve la forme et contribue actuellement aux succès de l’Impact, l’importance d’une équipe comme le FC Montréal en est d’autant plus soulignée. L’an dernier, Jackson a bien commencé la saison, marquant son premier but MLS, mais il s’est ensuite blessé et a tranquillement descendu dans l’organigramme de l’équipe. L’an dernier, il n’aurait pratiquement pas joué de la saison si ce n’avait été du FC Montréal, où il a pu se refaire une confiance en marquant à profusion et en créant une chimie avec un certain…. Ballou! C’est aussi ça, le principe d’un club-école en USL. Que tes jeunes joueurs aient du temps de jeu s’améliore, mais surtout qu’ils créent des liens entre eux, dans la victoire comme dans la défaite, qui seront par la suite fort utiles avec l’équipe première.

BallouJackson

Hier, on a vu une équipe transformée après l’entrée de Ballou, et d’autant plus après celle de Jackson. Deux joueurs formés au club, dans l’Académie, qui sont passés par le FC Montréal. Les ex-joueurs du FC Montréal qui regardent ça des 4 coins de l’Amérique doivent rire dans leur barbe, ou avoir un goût amer en bouche. C’est selon. D’ici quelques années, on regardera avec tristesse cette décision de mettre la clé sous la porte du FC Montréal. Malheureusement.

En attendant, espérons que Béland-Goyette et Choinière auront également leur chance, et plus tôt que tard.

On sent d’ailleurs encore une fois une certaine réticence du staff de l’Impact à faire jouer les jeunes d’emblée. Avec ses performances et son profil de catalyseur offensif, Ballou aurait définitivement dû être dans l’alignement dès le départ. Au moins, Biello est sorti de ses changements poste pour poste habituels et l’a fait entrer pour un Bernardello en difficultés dès la mi-temps, mais c’était aussi une reconnaissance du fait qu’il aurait dû être dans le onze dès le départ. Ballou est jeune, certes, mais il est assez talentueux pour être partant en MLS, qu’on le veuille ou non. Pourquoi repousser l’inévitable, Mauro?

Surtout, pourquoi s’entêter à insérer Dominic Oduro dans le onze? Oduro semble le genre de joueur qui ralentit et devient invisible lorsque sa place est assurée dans l’alignement. Pour être utile, il faut qu’il se batte pour son poste. Mauro doit l’asseoir quelques matchs, et je suis certain qu’Oduro retrouvera son jeu plus tôt que tard, comme on l’a vu en séries l’an dernier. Le Ghanéen peut parfois sortir des buts que nul autre ne pourrait marquer, mais il est également le seul joueur capable de rater des occasions comme celle-ci…

«Embarassing». Mets-en. Sans compter sa faute sur le penalty. Une décision discutable de l’arbitre, mais pourquoi Oduro est allé se mettre dans cette position? Oyongo était en position de défendre, et le joueur de l’Union n’avait même pas d’angle de tir. Ça aurait pu tuer le match, et ça a empêché l’Impact d’avoir une chance d’y aller pour les 3 points. Un peu de temps sur le banc ferait le plus grand bien à M. Oduro.

Cette semaine, les jeunes se sont levés et l’Académie s’est imposée. Mauro Biello doit maintenant offrir à Ballou et Jackson des places sur son onze partant. Sinon, à quoi bon?

DANS L’ABRI
– Le but de Nacho était magnifique, élégant. Surtout sa première feinte, où il se débarasse de deux joueurs avec tellement de grâce… But de la semaine?

– Les Ultras sont toujours là jusqu’à la fin, et ce fût payant pour les courageux qui ont fait le voyage jusqu’à Philadelphie! #UltrasEnChest.

 

– Oups… D’un joueur qui jouait en MLS l’an dernier. Vrai que Ciman est loin de connaître sa meilleure saison actuellement.

Prenez quelques secondes pour me suivre sur Twitter et Facebook.

ALLONS!

PLUS DE NOUVELLES