Le repos aura vraiment fait du bien à Price

Pour la première depuis le 17 décembre (et en 2019), le Canadien foulait la glace du Centre Bell, cette fois pour affronter les Canucks. Par la même occasion, Claude Julien pouvait compter à nouveau sur Carey Price et Joel Armia (qui lui, a pris la place d’Andrew Shaw, blessé lundi à Dallas).

On pouvait être optimiste, à l’aube du match, le Tricolore ayant eu particulièrement du succès face aux Canucks depuis un bon moment.

Le CH allait-il empêcher Elias Pettersson de remplir le filet?

Le duel a été pas mal plus intéressant que le dernier au Centre Bell (défaite de 4-0 face aux Bruins), du point de vue d’un fan du Canadien, car le Tricolore a mérité le gain par la marque de 2-0.

Même si le spectacle n’a pas été au rendez-vous durant 60 minutes, de l’avis de certains.

LA séquence de jeu qui a fait jaser le plus durant la rencontre est survenue en deuxième période, dans la zone des Canucks. Après avoir été accroché par Jesperi Kotkaniemi, Elias Pettersson a fait une mauvaise chute et a quitté la rencontre.

De quoi raviver la rivalité entre la Suède et la Finlande?

Est-ce que le Département de la sécurité va sévir auprès de Kotkaniemi pour ce geste?

Ce serait très étonnant. Si certains voient une prise de lutte de sa part, d’autres (comme moi) voient plutôt qu’il s’est accroché en chutant quand Pettersson a freiné.

Ce n’est pas du tout évident que c’est une tentative de blessure intentionnelle.

Ce qui est certain… c’est que Kotkaniemi aurait dû être puni pour son accrochage. Aucun doute là-dessus.

En tous cas, pour une deuxième fois, les fans des Canucks ont crié au scandale envers KK, qui est désormais pris en grippe par eux (et c’est un euphémisme).

Carey Price a souligné son retour au jeu de belle façon, lui qui a été très alerte, surtout en 2e période, alors que les Canucks ont bourdonné autour de lui et décoché 17 tirs.

Il a stoppé les 33 rondelles dirigées vers lui et il a joué son meilleur match de la saison, comme un gardien étoile.

Joel Armia lui en doit d’ailleurs un lunch, car le #31 a corrigé toute une gaffe qu’il a faite.

Jakob Markstrom a, lui aussi, été solide devant son filet, mais l’offensive de son équipe n’a pas pu lui rendre la pareille. Il a fait 25 arrêts.

Joel Armia n’a pas que fait des gaffes (et on doit le laisser retrouver son rythme, après 25 matchs d’absence). Sur le premier but du match, celui de Jordie Benn, il a mené un échec-avant efficace. Benn a obtenu un point dans un 3e match de suite!

De retour sur le troisième duo défensif, Benn a retrouvé son efficacité et depuis quelques matchs, on ne peut pas lui reprocher grand chose.

Jonathan Drouin et Max Domi ont été tranquilles dans le dernier mois, avec un seul but avec un gardien adverse pour défendre la cage.

Drouin a secoué sa guigne en acceptant la passe vive de Domi pour filer seul devant Markstrom et doubler l’avance de son équipe.

Après un long voyage, on aurait pu craindre que le Canadien soit flat, mais ce ne fut pas le cas. Il s’est donné une option sur la victoire en marquant le premier but pour un 7e match de suite et, combiné à un Carey Price reposé, il a su préserver cette avance face à une équipe qui avait joué la veille.

Un autre gain sur lequel bâtir avant de se mesurer à une équipe plus forte. À ce titre, le Canadien devra limiter les revirements s’il veut avoir une option intéressante pour la victoire.


(Source : NHL.com)

Prochain match : samedi 5 janvier, 19h, face aux Predators de Nashville, au Centre Bell

En rafale

– Le duel de ce soir marquait la mi-saison pour le Canadien. Combien d’entre vous auraient cru qu’à ce moment, une place en séries serait à portée, avec une fiche de 22 victoires, 14 défaites et 5 revers en temps supplémentaire?

– Oui, la parité est forte dans la LNH et une équipe ne peut trop tirer de la patte durant le marathon de la saison régulière.

– Petite frousse en première période, alors que Brendan Gallagher a quitté et semblait blessé à la main. Il est revenu peu après.

– Presque à s’y méprendre!

PLUS DE NOUVELLES