Regard sur le repêchage de juin

On se sent un peu comme au printemps 2009 ces temps-ci.

On sent que le Canadien ne va nulle part avec sa formule actuelle et que nous sommes une fois de plus à l’aube de changements importants.

Les spéculations vont bon train du côté de ceux qui remplaceront Cunneyworth et Gauthier et elles pleuvront jusqu’au 27 février en ce qui concerne de possibles transactions au niveau des joueurs.

Or, ce sont justement ces transactions qui préciseront un peu plus où souhaitent réellement terminer le Canadien au classement maintenant que l’équipe est à toute fin pratique éliminée, le Trois couleurs ayant moins de 10% de probabilités de faire les séries en ce 8 février…

Voici le « dividu » que le CH doit échanger
s’il souhaite terminer le plus bas possible…

Photo: André Pichette, La Presse


Ça fait que…

À défaut de savoir très exactement ce que feront Gauthier et compagnie au niveau des transactions au cours des prochaines semaines, on se tournera vers le repêchage de juin prochain où le Canadien devrait logiquement repêcher dans le top 10, une première depuis Carey Price, 5e en 2005.

C’est vraiment le seul élément réconfortant et excitant pour les partisans de l’équipe cette saison!

C’est donc dire que, sans nécessairement faire exprès pour perdre, le Canadien pourrait être tenté de faire 1 beau petit ménage dans ses vétérans pour se donner le plus de chances possibles de terminer dans le très moribond bottom 5 de la LNH et ainsi pouvoir repêcher un excellent joueur et, qui sait, peut-être même le numéro #1 sur toutes les listes, Nail Yakupov (8% de chances en terminant 26e au total, le rang actuel du club)!

Yakupov ou non, se départir, d’un Tomas Plekanec dans une transaction impliquant, par exemple, le gros Patrick Berglund à St-Louis, pourrait être une excellente décision si le club désire terminer le plus bas possible tout en pensant à l’avenir. Hitchcock voit probablement « Pleky » écrit dans sa soupe Alphabet et le Canadien s’affaiblirait juste assez à court terme en vue du repêchage.

Théoriquement du moins.

Peu importe que l’on parle des talentueux ailiers Nail Yakupov et Filip Forsberg ou des gros centres que sont Grigorenko et Galchenyuk, le Canadien ne saurait se tromper avec aucun de ces attaquants. Ce sont des talents offensifs supérieurs avec des qualités athlétiques supérieures.

Par la suite, on semble cependant tomber dans une autre catégorie de joueurs.

Il y a le gros joueur de centre tchèque Radek Faksa (6’3, 202 lbs) qui a gravi plusieurs échelons cette saison et qui pourrait peut-être intéresser Trevor Timmins. On le retrouve de plus en plus dans le top 10 de certains mock draft. Son adaptation au style nord-américain s’est fait en douceur à Kitchener, un peu comme ça s’était produit pour Gabriel Landeskog au même endroit. On pense même qu’il pourrait encore monté de quelques échelons, comme Jonathan Huberdeau l’avait fait l’an passé en fin de saison.

Puis, il y a le petit Suédois, Collberg, (5’11 175 lbs | pas si petit que ça) qui a une bonne touche de marqueur et un bon coup de patin. On l’avait remarqué celui-là lors du plus récent CMJ. Il avait même été légèrement supérieur à Forsberg. Mais est-ce le type de joueur dont le CH a besoin? #Gionta, #Gallagher, #Leblanc, #Desharnais #Kristo

Enfin, les costauds joueurs de centre Zemgus Girgensons (letton) et Brendan Gaunce (ontarien) pourraient aussi faire soulever quelques sourcils dans le top 10 s’ils connaissent de bonnes fins de campagne. Cependant, la question dans leur cas est : Deviendront-ils des joueurs offensifs dominants dans la LNH?

Par contre, si jamais le Canadien ne pouvait repêcher l’attaquant tant recherché et qu’il ne croit pas que Faksa et Cie en valent la peine, il y aura plusieurs excellents défenseurs dans le top 10 qui seraient probablement des valeurs beaucoup plus sûres que les attaquants de « 2e catégorie » énumérés ici haut. On pense à particulièrement à Ryan Murray, Matthew Dumba, Morgan Rielly et Jacob Trouba.

Ce n’est pas ce que l’on souhaite pour le Canadien, un autre défenseur, mais parfois c’est le choix le plus intelligent à faire. On n’a jamais trop de bons arrières, dit-on. En cas de léger surplus, rien n’a plus de valeur sur le marché depuis quelques années que les bons jeunes défenseurs…

Mais bon, avouons que dans la situation actuelle, un attaquant talentueux serait beaucoup plus excitant et nécessaire dans l’organisation!

On se mouille…

Ma prédiction et mon souhait en cette date, le Canadien sélectionnera entre le 5e et le 8e rangs le coéquipier de Nail Yakupov à Sarnia, Alex Galchenyuk. Galchenyuk, 6’1, 197 lbs, né à Milwaukee mais de descendance biélorusse (son père était un joueur de hockey professionnel qui a beaucoup voyagé partout dans le monde) est au moins aussi talentueux que Grigorenko et il a une meilleure éthique de travail. Il a été repêché au tout premier rang par Sarnia lors du repêchage de la OHL en 2010, ce n’est pas rien. Igor Larionov parle de lui en établissant des comparaisons avec Malkin et Marian Hossa. Seul Problème? Il n’a pas joué un seul match cette saison. Il s’est tordu le genou à cause d’une fissure dans la glace lors d’un match pré-saison et a été opéré en novembre. Je sais, problème de genou, inquiétant, Markov… Mais, s’il patine bien et qu’il est de retour en pleine forme à temps pour le fameux combine, ne soyez pas surpris si son nom est sur toutes les lèvres au repêchage.

Prolongation

– J’étais au match hier au Centre Bell et à voir la manière dont Cunneyworth coach son équipe, c’est vraiment à se demander si justement on ne coach pas « d’en haut » pour perdre de manière déguisée chez le Canadien.

Je m’explique, de un, je n’ai jamais vu autant de combinaisons de trios différentes en une seule période. Il fallait vraiment être attentif pour suivre les lignes de Cunneyworth en première! On était en mode essai de A à Z.

De deux, le CH est au 30e rang de la LNH en avantage numérique et qui retrouve-t-on sur tous les PP? Et oui, Scott Gomez qui n’a pas marqué depuis un an et qui de surcroît s’est permis de prendre une pénalité hier dans cette phase de jeu. Pas grave, il faisait encore partie du PP suivant! Et ne me dites pas qu’on essaie de placer Gomez en vitrine!

De trois, qui retrouve-t-on à la pointe en avantage numérique alors que Weber, Subban et Campoli sont assis sur le banc? Et oui, Tomas Plekanec qui a été mauvais dans ce rôle toute l’année et qui encore hier s’est fait battre en désavantage numérique par Pascal Dupuis qui en a profité pour marquer. Pas grave, Pleky était encore à la pointe sur le jeu de puissance suivant!

Puis, quatrièmement, qui retrouve-t-on à trois reprises sur la glace en prolongation alors que Pacioretty, Bourque et Kostitsyn restent assis sur le banc? Mathieu Darche, le prolifique!

Bien sûr, on a utilisé les meilleurs éléments en fusillade, mais le contraire aurait été on ne peu plus ridicule et un peu trop suspect comme s’est déjà arrivé à quelques reprises cette saison. #Gomez #Kaberle

– On se demande encore comment les Penguins ont fait pour perdre le match d’hier. Ah oui, Fleury en a laissé passer une, Price a été bon, Malkin a pris ça ben mollo et la défensive a donné 4 échappées au CH. #Party?

« bon, Louis. »

– Chapeau cependant à Louis Leblanc qui, avec Plekanec, a été et de loin le meilleur attaquant du Canadien. Il n’a pas joué beaucoup de mauvais match dans la LNH ce Leblanc et celui d’hier a assurément été son meilleur. Constamment sur la rondelle. Bravo!

– Enfin, juste comme ça, n’écartez pas Ian Schultz trop rapidement des plans du Canadien. Le gros Schultz semble avoir fait des progrès intéressants cette saison, lui qui semble maintenant tenir son bout dans la AHL (12 pts/33g, 56 PIM, +2). De là à dire qu’il remplacera Moen l’an prochain, il y a un gros pas qu’on ne franchira pas encore…

PLUS DE NOUVELLES