Rapidité, skills, fougue et gros compte de banque!

La Ligue nationale d’aujourd’hui mise sur ses jeunes joueurs étoiles afin d’amener l’intérêt des fans à un niveau supérieur. Ceux-ci connaissent les tendances de la LNH et ne se gênent pas pour tenter de décrocher le gros contrat suite à leur entente d’entrée de 3 ans. Autrefois, presque tous les jeunes joueurs négociaient un contrat « bridge » caractérisé par une augmentation de salaire modérée par rapport au contrat initial, mais avec une courte durée de 2-3 saison. Ce type de contrat servait principalement l’intérêt des DG, leur laissant plus de temps afin d’analyser les jeunes joueurs avant de leur donner la lune et ce, en plus de pouvoir les resigner à nouveau avant qu’ils puissent bénéficier de leur autonomie complète.

Par contre, depuis quelques années, plusieurs jeunes sont devenus l’image de leur organisation et sont pratiquement indispensables pour celles-ci. Or, ils peuvent se permettent d’être gourmands lors de la négociation de leur premier vrai contrat. Le site The Hockey Writers analyse la situation de 5 d’entre eux, qui devront parapher une nouvelle entente d’ici le début de la prochaine campagne.

Premièrement, l’attaquant des Red Wings Dylan Larkin a débuté sa carrière sur les chapeaux de roue lors de sa saison recrue avant de connaître une baisse de régime depuis ce temps. Il demeure toutefois un avant très important du présent et du futur de Détroit. Il est un des rares joueurs ayant fait le saut dans la LNH à l’âge de 18 ans dans l’histoire des Wings, eux qui sont reconnus comme étant très patients avec leurs espoirs. Son coéquipier Anthony Mantha fait également partie de la liste. Pièce importante du puzzle offensif de l’équipe de Ken Holland, il devrait aussi obtenir une augmentation de salaire imposante.

Les Jets de Winnipeg auront de bonnes négociations sur la table avec leur jeune arrière Jacob Trouba. Membre sans contredit de leur top 4 défensif, il apporte de la stabilité à cette brigade tout en pouvant appuyer l’attaque à l’occasion. Même son de cloche pour le Suédois William Nylander avec les Leafs. Lui et Matthews sont les bougies d’allumage de cette équipe en offensive. Les Leafs ne voudront assurément pas se mettre à dos Nylander pour 1 an de contrat ou 1 million de différence. Ils tenteront de signer l’agile hockeyeur à long terme. Aucun doute que les deux parties trouveront un terrain d’entente bénéficiant à tout le monde. Les Leafs ont besoin de Nylander et ce dernier veut demeurer sur le trio de Matthews!

La situation est complètement différente pour William Karlsson du côté de Vegas. Il y a un an, son renouvellement de contrat ne défrayait pas les manchettes. Ce dernier était utilisé comme un attaquant de profondeur à Columbus et pouvait s’attendre à un contrat oscillant autour du million et comprenant peu de saison. Par contre, le Suédois a totalement éclot cette saison, obtenant plus de temps de glace pour lui permettre de démontrer son talent et surtout, son jeu complet. L’attaquant de 25 ans a marqué plus de buts en une demi-saison cette année que durant toute sa carrière au préalable.

Une autre belle histoire en provenance de la ville du vice!

En Rafale

– L’excellent joueur de centre des Jets effectuera un retour au jeu ce soir!

– Claude Julien donne son opinion sur les prochains adversaires de son équipe, les Preds!

– Les Flames seront privés de leur vétéran Troy Brouwer au cours des prochains jours, voir semaines.

– Marc-Édouard Vlasic a remporté l’or à Sotchi en 2014 et aimerait bien être à PyeongChang cette année!

–  Les Canadiennes semblent se plaire en Corée du Sud en marge des Jeux!

PLUS DE NOUVELLES