Quelles conséquences auraient une absence de PA Parenteau? | Zach Fucale maintenant gardien numéro un | Prolongation | Mise au point – MISE À JOUR 16:52

L’ailier droit du Canadien Pierre-Alexandre Parenteau a retraité au vestiaire après avoir encaissé une lourde mise en échec de Tim Sestito des Devils du New Jersey, vendredi. Il n’est jamais revenu dans le match par la suite et certains signes indiquent que Malhotra pourrait le remplacer ce soir au sein de la formation.

Une absence prolongée de Parenteau ferait bien mal au Tricolore et ne serait pas sans mettre Michel Therrien dans l’embarras.

Les mauvaises langues diront que l’attaquant Québécois ne compte qu’un maigre six buts et 15 points à sa fiche, mais ce serait négliger l’effet stabilisateur qu’il exerce sur l’unité offensive de la Flanelle.

Aucune statistique n’est parfaite, et l’indice de possession de rondelle Corsi a lui aussi ses limites. Premièrement, l’impact sur la possession d’un joueur n’est pas toujours représentatif lorsqu’il n’est pas adapté aux situations de match. Lorsqu’une équipe tire de l’arrière, elle adoptera des tendances offensives pour forcer le verrou et créer l’égalité. En revanche, lorsqu’elle mène par un but, elle tentera davantage de protéger l’avance et usera de patrons de jeu plus conservateurs. Cela influe injustement sur les statistiques individuelles de possession d’un joueur, c’est pourquoi la donnée Corsi ou Fenwick est d’autant plus crédible quand elle est ajustée selon le score, soit calculée dans des situations où les deux équipes sont nez-à-nez.

C’est là que ça devient intéressant, dans le cas de Pierre-Alexandre Parenteau. Le numéro 15 a un impact probant sur la possession de rondelle quand le CH est dans l’impasse face à quelconque équipe. Son Corsi en situation d’égalité, à 5 contre 5, se situe à 55.6%, et le Corsi de l’équipe en pareille situation chute de 8.3% alors qu’il n’est pas sur la glace. Son Fenwick (même affaire que le Corsi, sans compter les tirs bloqués) dans l’impasse, à 5 contre 5, arrive à 60.1%, et le rendement de l’équipe dans ce département tombe à 48% en son absence.

Pour mieux comprendre les statistiques avancées, je recommande cette lecture aux non initiés: LIEN

On sait donc qu’une absence prolongée de Parenteau aurait inévitablement un effet négatif à l’attaque pour le Tricolore. Mais quels changements d’effectif cela entrainerait-il? Trois scénarios s’offrent comme possibilités.

Ramener Sven Andrighetto dans un rôle plus offensif.

Il a toujours produit lorsqu’utilisé dans un rôle offensif de premier plan et semble avoir des atomes crochus avec Tomas Plekanec.

Réintégrer Malhotra au centre du 4e trio.

Le 4e trio a été le pain et le beurre du CH, hier soir. Il serait dommage de briser cette chimie, qui procurait un rare équilibre sur les quatre lignes d’attaque. Voilà une autre conséquence négative de l’absence de Parenteau.

Muter Bournival dans un rôle plus offensif. 

À défaut de promouvoir Andrighetto, Michel Therrien pourrait gâter Bournival en lui confiant un rôle plus offensif à la lumière de sa performance de deux buts.

Malheureusement, on perd au change qu’importe ce qui arrive, si Parenteau est contrait de s’absenter.

MISE À JOUR 16:52
Malhotra réintègre la formation du CH ce soir alors que Parenteau est sur le carreau.

Prolongation
CH-Penguins : Les commentaires d’avant-match de Dany Dubé!

Alex Galchenyuk a rejoint Nigel Dawes au classement des pointeurs de l’histoire de la LNH!

Voyez à quoi devrait ressembler les alignements du match de ce soir : LIEN

Alerte rouge! David Perron évoluera avec Sidney Crosby! #Frissons

Les Bulldogs croiseront le fer avec les Admirals de Milwaukee, à compter de 7h.

Mise au point
1.
Plus de peur que de mal pour Claude Giroux, qui devrait jouer contre les Devils, ce soir. Aussi absurde que ça puisse paraître, le Franco-Ontarien a échappé la catastrophe grâce à ses bas anti-coupure Bauer Elite Performance! Sans cela, qui sait, il aurait pu manquer le restant de la campagne! LIEN

2. Alex Chiasson a servi une bonne mise en échec au petit défenseur des Bruins, Torey Krug. LIEN

3. Voici pourquoi les Hawks ont rappelé le prometteur Teuvo Teravainen : LIEN #VersteegBlessé


4. Si on lui avait laissé le choix, Perron aurait jeté son dévolu sur les Penguins. Ça tombe bien… LIEN

5. Tout roule comme sur des roulettes pour le Canada, mais le spectre de 2004 plane sur l’équipe. LIEN

6. Tout s’explique. Voilà.

Beaucoup trop cher pour du hockey junior…

7. Joe Thornton brillait par son absence à l’entrainement des Sharks, ce matin. La gravité de sa blessure reste inconnue. LIEN

On apprend finalement qu’il est évalué au jour le jour et qu’il ne jouera pas face aux Blues. LIEN

8. Kobe Bryant avait raison d’être fâché! Son coéquipier Jeremy Lin ne suivait pas le fil du match! LIEN

9. L’alignement des Bruins est (finalement) en pleine santé aujourd’hui! LIEN

Le retour au jeu de McQuaid donnera un bon coup de pouce à la défense.

10. Steven Gerrard se joindrait au Galaxy de Los Angeles dans la MLS et toucherait 6 millions $! LIEN

Le circuit américain prend du gallon en accueillant toutes ces vieilles vedettes. Qu’elles soient en fin de carrière ou non, ça n’enlève rien à leur notoriété!

11. On peut maintenant vraiment parler de Fucale comme le gardien numéro un de l’équipe junior canadienne. Il sera l’homme de confiance pour affronter la Slovaquie, dimanche. LIEN

12. Les Sénateurs seront à surveiller durant la période estivale! LIEN

13. Les Flyers auraient fait une entorse à la convention collective en voyageant le 26 décembre. L’organisation a refusé de commenter la situation et Bill Daly n’a pas répondu à l’email qui l’interrogeait sur les investigations à cet effet. LIEN

On se donne rendez-vous plus tard en soirée, pour l’après-match Canadien-Penguins. En attendant, vous pouvez rester à l’affut des dernières nouvelles en me suivant sur Twitter!

//

PLUS DE NOUVELLES