Quel serait un prix réaliste pour Pacioretty à Chicago?

Les Blackhawks ont fait parler d’eux, hier après-midi. Après avoir transigé le contrat de Marian Hossa aux Coyotes de l’Arizone, on a appris que Stan Bowman était intéressé à faire l’acquisition de Max Pacioretty (ou Jeff Skinner) avec l’argent désormais disponible sous le plafond salarial.

On s’est demandé quel genre d’offre le DG des Hawks pourrait déposer au Tricolore. Il est difficile d’en imaginer une qui vaille la peine, franchement.

Évidemment, il serait surprenant que Alex Debrincat soit sacrifié, étant déjà un attaquant très productif dans la LNH (52 points en 82 matchs) à un très jeune âge.

Le deuxième meilleur espoir des Hawks, en attaque, est Nick Schmaltz. Sauf que lui aussi, il a inscrit 52 points la saison dernière et à 22 ans, il serait aussi ridicule pour l’organisation de l’échanger pour un ailier vieillissant, aussi bon soit-il. Il faut donner pour recevoir, certainement… Mais ce fameux dicton a une limite.

Un bon bet serait d’exiger le défenseur finlandais Henri Jokiharju. Repêché en fin de première ronde en 2017, le droitier est un excellent espoir qui pourrait venir assurer le futur à droite, lorsque Weber se fera vieux. Évidemment, par contre, il s’agit d’un espoir et les garanties n’existent pas ; le Canadien n’acceptera donc pas une offre Jokiharju-Pacioretty.

Marc Bergevin pourrait regarder du côté de Jack Wise et Dylan Sikura, deux jeunes attaquants relativement prometteur… Et pourrait fort probablement exiger un choix de premier tour quelque part dans une transaction. Au moins 2 des 4 morceaux mentionnés pourraient facilement s’y retrouver.

Si les Hawks souhaitent vraiment compétitionner pour la Coupe Stanley une dernière fois, une transaction dans ce genre pourrait faire du sens des deux côtés.

Ça reste donc à voir, mais surveillez ça de près.

En Rafale

– La nouvelle vie de Hollywood plaît à LeBron James.

– C’est le cas de le dire.

– Invincible.

– Ça jase d’une expansion…

 

PLUS DE NOUVELLES