Quel rôle pour Andrei Markov l’an prochain? | En rafale

Malgré des séries ordinaires, Andrei Markov demeure un des bons arrières de la ligue nationale, mais peut-il encore prétendre au statut de défenseur numéro deux ?

Le Russe sera âgé de 37 ans en décembre et d’ici là, il ne peut que ralentir. Sa production à 5 contre 5 a drastiquement chuté lors des cinq dernières années : il a terminé la saison au 40e rang des défenseurs avec 19 points à forces égales. 17 de ces points ont été obtenus en compagnie de P.K. Subban. Pire encore, en 237 minutes de jeu sans Subban, le général a affiché de piètres indices de possession de 43.3%. La vitesse du 76 parvient à maquiller certaines de ses faiblesses.

La question mérite d’être posée : peut-on continuer de lui confier 24 minutes par match face aux meilleurs éléments adverses tout en espérant de solides performances de sa part en séries ?

Ce serait pousser l’audace. Il faudra se rendre à l’évidence qu’il n’est plus le défenseur qu’il était. Son rôle devra être revu en conséquence.

Pour remédier à la situation, le Canadien pourrait s’inspirer du modèle du Wild du Minnesota. Les troupes de Mike Yeo ont dépassé les attentes défensives en saison régulière en concédant le 6e plus faible total de chances de marquer du circuit. La moyenne d’âge de leur brigade ? 26 ans. Qui dit que les jeunes défenseurs sont à risque ?

Comme le Wild l’a fait en jumelant Jonas Brodin à Ryan Suter, il serait peut-être temps de soumettre Nathan Beaulieu au grand test en lui offrant une audition à la gauche de Subban. Beaulieu et Subban formeraient une paire dynamique couvrant beaucoup de glace. Markov pourrait ainsi descendre sur la 2e paire et compléter Jeff Petry. Le vétéran serait plus à l’aise face à une compétition moins féroce et avec un temps de glace réduit. Aussi subtile soit-elle, la différence entre 25 et 20 minutes par match est significative à long terme.

Petry a réussi à bien faire paraître le vieux Andrew Ference et l’énigmatique Alexei Emelin. Pour lui, compter sur le lucide Markov à sa gauche serait un luxe auquel il n’a jamais eu droit.

Un échange pour le 3e choix d’Arizona ?

Alex Galchenyuk deviendra un attaquant exceptionnel, cela ne fait pas de doute. Mais sera-t-il le joueur le plus important de son équipe en pilotant le poste névralgique de centre numéro un ? Marc Bergevin garde quelques réserves à ce sujet…

Ce même Bergevin se plaint qu’il est impossible d’aller chercher un centre numéro un établi étant donné la nouvelle réalité de la LNH. Dans ces conditions, pourquoi ne pas redoubler de créativité pour aller chercher un centre numéro un… en devenir ?

Je propose la transaction suivante :

Alex Galchenyuk et Zach Fucale en retour du 3e choix au total d’Arizona en 2015. Choix qui serait utilisé pour repêcher Mitch Marner.

C’est une idée difficile à saisir pour certains, car la plupart ne l’ont pas vu à l’œuvre et constateront qu’il ne mesure que 5’11. Certes, ceux qui l’auront vu jouer savent à quoi ils ont affaire. Plusieurs sont d’avis que Marner est la réincarnation de Patrick Kane, rien de moins.

 

Simon Boisvert est un ancien recruteur des Screaming Eagles du Cap-Breton dans la LHJMQ. 

Ce qui fait du jeune centre droitier un espoir si convoité, c’est son jeu sous-estimé dans les deux sens de la patinoire. Marner a été un des avants les plus fiables de la OHL à court d’un homme au sein des Knights de London. Il a été utilisé à outrance comme pivot à tout faire pour remplir les filets adverses et contenir l’opposition la plus féroce. Contrairement à Galchenyuk, Marner n’a JAMAIS (ou presque) été muté à l’aile durant son passage junior. À London, on lui vouait une confiance aveugle.

La seule chose que le jeune Ontarien peut envier à Galchenyuk, c’est bien sûr sa charpente de 6’2 et 205 livres. Or, quand on voit Johnny Gaudreau, Filip Forsberg, Patrick Kane et Jiri Hudler dominer grâce à leur sens du hockey, il y a plusieurs raisons d’être emballé par le dynamique Marner.

Les directeurs généraux de nos jours sont trop frileux pour effectuer une telle transaction, mais oseriez-vous le risque pour cette mouture polyvalente de Patrick Kane ?

En rafale
– Guillaume Latendresse vend ses patins pour ceux que ça intéresse! LIEN

Sérieusement, a-t-il vraiment besoin de cet argent?

– Pauvre Patrice Brisebois!

– Mathias Brunet croit que la relance de l’attaque du Canadien passera par Alex Galchenyuk et Nikita Scherbak. LIEN

– La Russie a facilement disposé des États-Unis et le Canada est venu à bout des Tchèques au Championnat du monde de hockey! LIEN

– François Gagnon prédit une finale Chicago-Rangers! D’ailleurs les Rangers ont gagné cet après-midi. Derek Stepan et Dominic Moore ont été clutchLIEN | LIEN

PLUS DE NOUVELLES