Quel genre d’accueil pour Alex Galchenyuk?

Même si les choses n’ont pas toujours été roses pour Alex Galchenyuk à Montréal, la ville garde de bons souvenirs du passage du #27 dans l’organisation. Après tout, l’ancien troisième choix au total est en mesure de donner un bon spectacle aux amateurs. Plusieurs se souviendront de ses premiers moments aux côtés de Brendan Gallagher, lorsqu’il foulera pour la première fois la glace du Centre Bell dans un autre uniforme que celui du Tricolore.

Gallagher, qui est d’ailleurs très content de la récente séquence positive de son ancien coéquipier, s’attend à un accueil typique des partisans du Canadien : un chaleureux accueil lorsque ce sera le temps, et des huées lorsque ce le sera. Voici ce qu’il avait à dire à ce propos, tel que rapporté par Radio-Canada.

Une chose que j’adore de nos partisans, c’est qu’ils applaudissent avant le match, puis ils huent quand la rencontre commence, et c’est comme ça que ça devrait être. Je suis certain que nos partisans vont reconnaître qu’il a accompli beaucoup de choses pour l’équipe. Mais après la première mise au jeu, il est l’ennemi.

Comme mentionné un peu plus haut, le #11 s’est dit content pour son vieil ami, qui commence à marquer à un rythme respectable. Galchenyuk, qui compte présentement 14 points à ses 14 derniers matchs, a évidemment fait son entrée dans la LNH en même temps que Gallagher. Ce dernier garde de bons souvenirs de cette époque, et a gardé le contact avec l’attaquant des Coyotes.

Ces souvenirs seront toutefois laissés de côté demain soir alors que les Coyotes de l’Arizona seront en ville.

En Rafale

– Stu Cowan se positionne à son tour à propos de Phillip Danault.

– À suivre…

– Comment ça va, à Detroit?

– Des nouvelles du Rocket.

PLUS DE NOUVELLES