Québecor est prêt à payer 600 millions de dollars US pour une équipe

Des spéculations au sujet de Québec, d’expansion et de transferts, il en pleut. Tellement, qu’on ne sait plus où se positionner dans ces dossiers nébuleux. Les Coyotes, on ne comprend pas trop ce qui se passe. Les Hurricanes ne sont pas « vendables ». Les Islanders ont beaucoup de souci, dont un domicile fixe. Tout ça génère une tonne de spéculations.

Hier, par exemple, Darren Dreger plaçait très loin la ville de Québec dans le prochain processus d’expansion. Même que le déménagement des Coyotes vers Québec demeure improbable, selon lui. Selon Forbes, à cause des surenchères dans la Ligue nationale, le prix des futurs Nordiques est fixé à au moins 600 millions US $.

Malgré cette hausse folle, Québecor se dit toujours intéressé à acquérir une concession de la LNH afin de l’installer dans son Centre Vidéotron. C’est Hugo Delaney, le vice-président des affaires publiques de Québécor, qui a confirmé que le groupe était acheteur à 600 millions de dollars. Le groupe n’a pas voulu engager une discussion à cet effet sur la place publique.

Seattle et Houston sont aussi des destinations futures populaires, mais la Ligue nationale n’a aucun processus d’expansion ouvert actuellement. Puis, le jour où une 32e équipe sera prête à se trouver une terre pour les accueillir, ce sera le groupe qui déposera la meilleure offre sur la table qui gagnera la mise. C’est l’argent qui fait foi de tout…

Québecor répond aux questions de façon positive afin de bien paraitre dans les médias aux yeux du peuple québécois et des gens de Québec.

En rafale

– Mike Johnson refuse de dire qu’un système de jeu (d’un entraîneur X) est compliqué. C’est simple appliquer un système quand ça fait 15 à 30 ans que tu joues au hockey. [TSN]

– Pierre Lebrun le répète : il n’aime pas l’actuelle façon de comptabiliser les points des équipes de la LNH et de les classer. Ce n’est pas juste, selon lui. [TSN]

– Les billets ne se vendent plus aussi rapidement que jadis, vous le savez.

– Les équipes de ces joueurs-là ont jusqu’au 19 décembre pour se décider s’ils prêtent leur poulain.

– Est-ce qu’on peut le dire : il était temps!

– Je trouve ça triste pour Jean Pascal…

PLUS DE NOUVELLES