Que feront les Sénateurs avec leur 1er choix en juin prochain?

Présent lors du très intéressant Insider Trading de TSN, Pierre LeBrun apporte une toute nouvelle dimension à l’échange qui a notamment impliqué Matt Duchene, Kyle Turris ainsi que des espoirs et des choix. Comme nous le savons, le premier choix d’Ottawa est protégé pour 2018 si celui-ci est classé dans le top 10 pour l’encan qui aura lieu à Dallas en juin prochain. Au moment d’écrire ces lignes, les Sénateurs ont de très bonnes chances de repêcher dans le top 5, voire dans le trio de tête.

Par contre, la loterie nous a quelquefois habitués à des revirements de situation alors que certaines équipes ont vu leur rang s’améliorer et d’autres, régresser de façon assez frustrante. Positionnés ainsi, Dorion et les Sens devraient garder leur choix 2018 puisque leurs chances de parler rapidement sur le podium sont relativement bonnes.

Pas si vite selon le journaliste de TSN. Ce dernier implique une toute autre théorie. S’il croit que son équipe terminera encore plus bas au classement lors de la prochaine campagne, il serait mieux de protéger son choix de 2019 et d’ainsi donner celui de cette année à Joe Sakic. Bien sûr, il faudrait que les représentants de l’Ontario performent encore moins bien que cette année pour rendre cette option logique.

Par contre, si l’organisation décide de véritablement rebâtir le club de fond en comble tel qu’annoncé par Eugene Melnyk récemment, amenant ainsi le capitaine Erik Karlsson et d’autres joueurs importants à quitter le navire, il se pourrait qu’Ottawa ait plus de chances d’obtenir un meilleur rang au repêchage en 2019, ou du moins, de posséder plus de billes dans le boulier pour s’avancer.

C’est pour cette raison que la loterie qui aura lieu en avril prochain sera très déterminante pour Pierre Dorion dans sa décision d’utiliser ou non son choix de premier tour en 2018. Les Sénateurs ont une banque d’espoirs qui comportent de beaux noms, tels que Logan Brown, Alex Formenton, Drake Batherson et autres, en plus des Colin White et Thomas Chabot qui font déjà partie de l’alignement. Par contre, ce premier choix, qu’il soit cette saison ou en juin 2019, devrait devenir le meilleur prospect de l’organisation.

Plusieurs facteurs détermineront le choix final du DG des Sens comme le résultat de la loterie, son degré de reconstruction et bien sûr, l’analyse de ses recruteurs en vue des deux prochains encans amateurs. Dorion devra étudier toutes ses possibilités et le risque relié à chacune d’entre elles. Heureusement pour lui, il a le gros bout du bâton et Sakic devra cueillir le choix non protégé. La bonne nouvelle pour le pilote de l’Avalanche est que peu importe l’année du premier choix qu’il obtiendra en provenance de la capitale fédérale canadienne, il en recevra assurément un très bon. Cela ne fera qu’augmenter l’avantage de son organisation dans cet échange plutôt colossal.

En Rafale

– Shea Weber a beau ralentir, il est toujours autant respecté de ses pairs dans la LNH.

– Un phénomène malheureusement grandissant dans la grande ligue. Nous n’avons pas terminé d’en entendre parler… Surtout quand Mike Babcock s’en mêle!

– La bataille de la Pennsylvanie reprend de plus belle ce soir alors que les deux équipes sont dans une lutte à finir au sein de leur division. Tout un duel à prévoir!

– Le Québécois Laurent Dauphin jouera son premier match avec les Coyotes depuis la transaction qui l’a fait passer de nouveau en Arizona.

PLUS DE NOUVELLES