Que fera le talentueux joueur de centre cet été?

Plusieurs facteurs font en sorte que la plupart des analystes hockey voient l’excellent joueur de centre John Tavares quitter Brooklyn pour d’autres cieux d’ici peu. Ce n’est certes pas un nouveau sujet sur la planète hockey, mais avec l’élimination officielle des Insulaires hier soir lors du revers de 3-0 contre les surprenants Panthers, les rumeurs reprennent de plus belles aujourd’hui.

Il y a un an, tout le monde s’entendait pour dire que la potentielle perte de Tavares ferait trop mal à l’attaque des Islanders, surtout au poste de centre. Cette équipe, à qui on donne toujours quelques chances de faire les séries en début de campagne, en aurait tout simplement plus du tout sans leur meilleur joueur. Par contre, l’arrivée phénoménale du jeune Mathew Barzal vient changer la donne. Si Tavares veut vraiment quitter New York, l’organisation pourrait être beaucoup plus indulgente maintenant qu’elle sait qu’elle a un autre centre de premier plan dans son alignement. Au moment d’écrire ces lignes, la probable recrue de l’année ne cédait que 2 petits points au vétéran.

Ensuite, vient la situation contractuelle de Tavares. Le numéro 91 deviendra agent libre sans restriction le 1er juillet prochain. Les Islanders veulent-ils vraiment le perdre pour rien? Advenant une dispute contractuelle ou tout simplement un consentement mutuel menant au départ de Tavares, l’organisation aimerait sans aucun doute recevoir quelque chose en retour. Les équipes intéressées à ses services, Dieu sait qu’elles sont nombreuses, sont prêtes à mettre le paquet pour ce centre de premier trio.

Bien sûr, tous les fans du CH aimeraient le voir vêtir l’uniforme Bleu-Blanc-Rouge. C’est évident. Mais ce n’est pas si simple. Tavares veut-il venir jouer dans la métropole bondée de journalistes gourmands? Marc Bergevin a-t-il ce qu’il faut pour obtenir ses droits avant qu’il teste le marché des agents libres? Si le DG du Tricolore attend à la Confédération pour séduire Tavares, a-t-il un plan financier précis et concret afin de lui permettre de mettre la main sur le joueur convoité et ainsi ne pas trop impacter la masse salariale à la manière Carey Price?

De son côté, le journaliste François Gagnon voit John Tavares dans 3 clubs de l’association de l’Ouest. Bien sûr, les Islanders aimeraient qu’il déménage le plus loin possible pour ne pas qu’il vienne les hanter, un classique! Anaheim, Vegas et San Jose seraient des destinations de choix selon Gagnon. Chose certaine, les projecteurs seront tournés vers John Tavares dans les prochaines semaines!

En Rafale

– Les Jays reçoivent de la belle visite!

– Des résultats se feront attendre, sans aucun doute!

– Autre signature en provenance de la NCAA!

– Qui n’a pas hâte au prochain repêchage? All in for Dahlin!

– Le cerbère québécois se trouvera-t-il du boulot ailleurs dans la LNH?

PLUS DE NOUVELLES