Quatre ans de plus pour Ti-Paul

Paul Byron est l’une des pièces importantes du puzzle du Canadien, et Marc Bergevin en est pleinement conscient, lui qui a paraphé un accord de quatre ans supplémentaires avec l’organisation. Un contrat de quatre ans à 3.4 millions de dollars comme salaire annuel moyen.

De l’attitude, Paul Byron en a, tout comme Brendan Gallagher ou Phillip Danault, ce qui fait de lui un pilier de cette formation ornée de bleu-blanc-rouge. Pour bâtir une attitude « gagnante », ça prend des joueurs de cette qualité… Byron n’est pas un Connor McDavid, mais son soutien, son énergie, sa vitesse, sa façon de se positionner dans l’enclave et dénicher un trou sont des facettes primordiales pour aider le Canadien de Montréal. Sans omettre sa langue et son implication au sein de la communauté.

L’ancien des Olympiques de Gatineau a été acquis par le Canadien au ballottage en octobre 2015, alors que les Flames de Bob Hartley avaient jugé qu’il n’avait plus sa place au sein de leur alignement.

Byron a amassé au moins 20 buts lors de ses deux dernières saisons avec le Canadien. Il a connu sa meilleure campagne dans la LNH en 2016-2017 alors qu’il avait obtenu 22 filets et 43 points.

PLUS DE NOUVELLES