Quand verrons-nous Ryan Poehling à Montréal?

Le plus récent championnat mondial junior nous a donné beaucoup de raisons de sourire en ce qui concerne les espoirs du Canadien.

D’ailleurs, le collègue Tony Patoine a pondu une excellente analyse sur le sujet, il y a deux jours. C’est à lire (ou relire)!

Ryan Poehling a grandement attiré l’attention, avec raison. Le kid démontre qu’il est prêt pour la LNH (ou, au pire, pas très loin).

Dans les faits, quand nous pourrons-nous le voir à temps plein? Car on sait que le plan de Marc Bergevin est d’attirer son poulain chez les professionnels dès que ce sera possible.

Andrew Zadarnowski a fait un beau travail pour résumer les options possibles.

Le pire des scénarios, qui est aussi improbable en ce moment : Poehling attend jusqu’au 15 août 2020 et devient libre comme l’air pour offrir ses services aux 30 autres équipes de la LNH. Mais rien n’indique que ça arrivera.

Si son équipe universitaire, St.Cloud State, participe au Frozen Four comme prévu, il ne pourra signer son contrat d’entrée avant, au minimum, la fin de mars ou début d’avril. Il pourrait alors terminer la saison avec le Canadien ou le Rocket.

À moins de participer à la demi-finale ou la finale du Frozen Four, à ce moment, il pourrait jouer à la mi-avril à Montréal ou Laval… en autant que les deux équipes soient en séries.

Au mieux, si par le plus grand des hasards son équipe termine sa saison à la mi-mars, il pourrait arriver aussitôt. Son utilisation serait à ce moment-là gérée de près, pour éviter qu’il ne dispute plus de 9 matchs et qu’il brûle la première année de son contrat d’entrée.

Bref, je rejoins Zadarnowski : on pourrait voir Poehling brièvement ce printemps, mais les chances pointent vers le camp de développement de juillet et, ensuite, à l’automne 2019.

En tous cas, de l’avoir vu produire au CMJ et voir des séquences comme celle ci-dessous, on peut avoir très hâte de le voir évoluer sous nos yeux plus régulièrement!

En rafale

– Youppi fête ses 40 ans et il a invité des amis à son party!

– Très intéressant à lire! C’est fou comment la technologie change la façon de suivre et analyser le hockey!

– Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance de m’entretenir avec le commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau. Il a tenu des propos très intéressants!

– C’est vrai que ces deux équipes dansent souvent ensemble pour des transactions!

– Brooks livre un bel hommage à Rick Nash.

PLUS DE NOUVELLES