Price au sommet de son art | Le CH dans l’élite | En rafale

De plus en plus, et pas seulement à Montréal, les observateurs et les joueurs déclarent que Carey Price est le meilleur joueur de hockey sur la planète. À défaut de pouvoir convenablement mesurer la chose, puisqu’il est impossible de comparer concrètement un gardien de but à un défenseur ou à un attaquant, on peut dire que Price est celui qui a le plus d’impact sur le rendement de sa formation. Ce n’est pas un hasard si une pluie d’honneurs a déferlé sur lui lors de la dernière cérémonie de remise des trophées dans la LNH.

Cette domination de Price fait aussi dire aux adversaires du CH que le système préconisé par l’équipe repose entièrement sur les prouesses de son gardien, comme Steve Ott l’a encore déclaré hier après avoir vu ses Blues plier l’échine contre Montréal. Mais les chiffres ne mentent pas, les Canadiens ont beaucoup amélioré leur rendement devant leur portier d’exception. Les statistiques au niveau du taux de possession de rondelle diffèrent énormément par rapport aux saisons précédentes, mais est-ce que c’est ce qui explique le rendement de la troupe de Michel Therrien, où est-ce plutôt une cause à effet, c’est-à-dire que l’équipe montre de telles statistiques parce qu’elle gagne? LIEN #OeufOuLaPoule

Corsi %: (Possession)

2013-14…26e

2014-15…23e

2015-16… 4e

 

Une autre tendance renversée par rapport aux années précédentes : les Canadiens décochent beaucoup plus de tirs qu’ils n’en accordent :

2014-15: Tirs pour: 28.5/ tirs contre : 30.1 – Moins-1,6 de différentiel

2015-16: Tirs pour: 34,3/ tirs contre : 28,1 – Plus-6,2 de différentiel

Si l’équipe se débrouille beaucoup mieux dans la majorité des catégories statistiques, c’est en partie grâce à la mobilité et au talent de sa défensive. Avec Markov, Subban, Petry, Beaulieu et dans une moindre mesure, Gilbert et Emelin, l’adversaire est confronté à une situation où la relance offensive peut s’effectuer avec n’importe quel des six défenseurs réguliers, ce qui rend les stratégies difficiles à prévoir et qui casse les tendances. Ce renversement de situation commence évidemment avec le duo Markov et Subban, mais aussi avec l’arrivée de Jeff Petry, qui a complètement changé la hiérarchie à la ligne bleue, et l’émergence de Nathan Beaulieu, qui ajoute une mobilité que les Bryan Allen, Sergei Gonchar et Douglas Murray ne peuvent pas fournir. La saison ne fait que débuter, mais le CH est déjà parmi l’élite du circuit et ça ne semble pas être une situation temporaire.

Ailleurs chez les Canadiens

– Vous voulez des souliers aux couleurs de vos favoris? La compagnie Nike vient de sortir des espadrilles Nike Air Trainer « Bo Knows Hockey ». Pour 130$ vous pourrez chausser le Tricolore.

– Les moins jeunes d’entre-vous souriront en visionnant cette vidéo souvenir de Bo Jackson dans une publicité où il arborait le chandail des Glorieux.

– Il y aura trois joueurs appartenant aux Canadiens de Montréal qui seront impliqués dans la série Canada-Russie, un de chacune des ligues de niveau junior majeur de la LCH.

– Un joueur que plusieurs voyaient à l’écart de la formation, moi le premier, avant que Zack Kassian ne prenne la route d’un centre de désintoxication est l’ailier droit Devante Smith-Pelly. Il faut lui donner ce qu’il mérite, Smith-Pelly fait un très bon boulot à l’aile droite du quatrième trio et il complète ce que l’entraîneur des Blues, Ken Hitchcock, a qualifié hier de « meilleur quatrième ligne de toute la LNH ». Smith-Pelly dit se plaire dans ce nouveau rôle que lui a confié Michel Therrien.

En rafale

– Le jeune défenseur Ryan Murphy, des Hurricanes de la Caroline, pourrait bien être à ses derniers milles avec l’équipe qui en a fait son premier choix, 12e au total, lors du repêchage 2011 de la LNH. Si Murphy n’arrive pas à percer une formation aussi dégarnie à la ligne bleue, c’est peut-être signe qu’il n’est pas apte à occuper un poste régulier dans la LNH. On dit qu’un changement d’air lui ferait du bien et que les Bruins, les Kings et les Blue Jackets, sans oublier les Hawks, magasinent actuellement pour du renfort à la ligne bleue. Murphy est un défenseur droitier de 5 pieds 11 pouces et 185 livres qui est avant tout reconnu pour son apport offensif. En 94 matchs en carrière dans la LNH, il a marqué six filets et a amassé 26 points. On jase un peu… Un swap Tinordi-Murphy pourrait possiblement aider la carrière des deux défenseurs, non? LIEN

– Le scientifique Zac Rinaldo, des Bruins, affirme qu’il n’y aura pas d’amis sur la glace, ce soir, à son premier affrontement contre l’équipe avec qui il s’alignait auparavant, les Flyers de Philadelphie. #QuelleSurprise

– Patrice Bergeron participera finalement à la rencontre des siens ce soir, lui dont l’épouse a donné naissance à un petit garçon répondant au nom de Zack ce matin.

– Le site officiel de la LNH a publié son TOP-60 des meilleurs défenseurs du circuit, le « Top 60 Fantasy Defensemen ». Le numéro 76 du CH, P.K. Subban, figure avantageusement au deuxième échelon, tout juste derrière Erik Karlsson, des Sénateurs d’Ottawa. Un seul autre défenseur du Tricolore figure dans cette liste et c’est le partenaire de Subban, Andrei Markov, qui se retrouve au 18e rang. Il ne faudrait pas s’étonner de voir y apparaître le nom de Jeff Petry dans un avenir rapproché, lui qui s’affirme de plus en plus comme étant un excellent défenseur dans la LNH et qui, selon l’opinion de votre humble serviteur, devrait devancer des arrières comme Justin Schultz, Trevor van Riemsdyk, Michael Del Zotto et Tobias Enstrom, pour ne nommer que ceux-là… LIEN

– Le défenseur Keith Yandle, des Rangers de New York, affrontera son ancienne formation, les Coyotes de Phoenix, pour la première fois, jeudi.

– Au moment d’écrire ces lignes, les Blue Jays tentent de rester en vie dans la série de championnat contre les Royals de Kansas City. Jusqu’à présent, les lanceurs des Jays se sont fait malmener par les frappeurs adverses.

– En début de rencontre, le Rogers Center n’était pas encore rempli, signe que les partisans y croient de moins en moins à cette remontée. On a même pu voir passer des billets à rabais sur les sites de revente, ce qui n’est généralement pas bon signe…

– La guerre des réseaux de sports fait des victimes… Trop d’employés, pas assez d’événements.

– Après son fameux « bat flip » qui a fait le tour de la planète baseball, José Bautista ne s’est pas fait que des amis… LIEN

Reste que le geste était incroyablement spectaculaire :

 

 

 

PLUS DE NOUVELLES