Prédictions : Les séries éliminatoires dans l’Est (5 à 8) | En rafale

*Les prédictions de Harrison Kingsley sur le classement des équipes 1 à 4 dans l’Est ont été publiées plut tôt aujourd’hui. Les prédictions pour les équipes 1 à 4 dans l’Ouest et celles pour les équipes 5 à 8 dans l’Ouest ont été publiées plus tôt cette semaine.

Chaque année, on a droit à des surprises au niveau des équipes qui prennent part aux séries éliminatoires dans la LNH. Cette année ne devrait évidemment pas faire exception à la règle. S’il est facile d’analyser, de chiffrer et d’argumenter, il est beaucoup plus difficile de prédire correctement un classement, si ce n’était pas le cas, il serait interdit de parier.

Comme la saison est déjà à nos portes, il est temps de se mouiller et d’y aller de prédictions. Voici donc la prédiction des huit équipes qui prendront part aux séries éliminatoires dans L’Association de l’Est, selon Harrison Kingsley.

 5- Blue Jackets de Columbus

L’arrivée des Blue Jackets dans la LNH ne s’est pas faite sans heurts, le cheminement vers la respectabilité a été long et ardu. On y est presque à Columbus : l’équipe est jeune, talentueuse, solide en défensive, possède un bon gardien de but, quelques bons vétérans et un bassin d’espoirs qui fait l’envie de plusieurs autres formations. Les Jackets ont la possibilité de composer trois solides trios offensifs en jonglant avec les Johansen, Foligno, Dubinsky, Hartnell, Calvert, Atkinson, Jenner et Wennberg, complétant le portrait avec Clarkson, Bourque (!) ou une des nombreuses recrues de talent au sein des filiales. En défensive, si on ne dispose pas d’autant de richesse, on peut avancer que les Tyutin, Johnson, Savard et Murray peuvent se tirer d’affaire. Petit plus : Si Ryan Murray parvient enfin à rester en santé, les Blue Jackets auront tous les outils nécessaires.

6- Islanders de New York

John Tavares est l’un des secrets les mieux gardés à travers la LNH. Si sont entrée en matière a été hasardeuse avec les Islanders, lui qui produisait, mais n’avait personne pour le supporter offensivement, il se retrouve aujourd’hui en tête d’une équipe capable de tirer son épingle du jeu. Après des années de misère, les Islanders ont enfin compris que pour bâtir une solide formation, il faut de la patience, il faut faire confiance aux jeunes, ne pas prendre de raccourcis et entourer ces jeunes avec de bons vétérans dès que l’occasion se présente. Tavares peut maintenant compter sur les Lee, Strome, Bailey, Okposo, Nielsen, Nelson, Grabovski et Kulemin pour l’aider à remplir les filets adverses. En défensive, mine de rien, on a su rapiécer une brigade solide formée des Hamonic, Boychuk, Leddy, Zidlicky, Hickey et de Haan. Jaroslav Halak est toujours le portier numéro un de l’équipe, mais son auxiliaire sera dorénavant Thomas Greiss. Petit plus : Si le jeune Michael Dal Colle arrive à se tailler une place au sein de l’alignement, il pourrait surprendre.

7- Rangers de New York

Lentement, mais sûrement, la fenêtre d’opportunité des Rangers se referme à New York. Les nombreuses contraintes liées au plafond salarial forcent la direction à se débarrasser de joueurs de talent, sans pour autant les remplacer. Il y a bien quelques très bons joueurs d’attaque avec l’équipe : Stepan, Brassard, Zuccarello, Hayes, Kreider et évidemment Rick Nash, mais personne n’a été embauché pour compenser la production de Hagelin et St. Louis. Heureusement pour les Blue Shirts, c’est en défensive que réside la clé du succès de cette formation, une défensive formée de six arrières qui pourraient faire partie du top-3 de la grande majorité des autres clubs du circuit. Staal, Girardi, McDonagh, Yandle, Boyle et Klein, qui dit mieux? Pour compenser le manque de production offensive, il faut limiter les buts accordés, ce qui est la spécialité du vétéran Henrik Lundqvist, un des meilleurs de sa profession. Petit plus : Les Rangers comptent sur la présence d’un excellent entraîneur en Alain Vigneault.

 8- Red Wings de Detroit

C’est la fin de l’ère Mike Babcock à Detroit, et à mots à peine couverts, certains vétérans ne voient pas là une mauvaise chose dans l’entourage des Red Wings. C’est de peine et de misère que l’équipe se taillera une place en séries éliminatoires, comme l’an dernier quoi. On a un flair pour dénicher des joueurs de talent et surtout pour les développer de la bonne manière à Detroit, mais cette saison, on a décidé d’embaucher des vétérans pour aider l’équipe rapidement. C’est ainsi que Brad Richards et Mike Green se sont amenés dans la ville de l’automobile. Datsyuk risque de rater le début de la saison, mais les Zetterberg, Nyqvist, Franzen, Tatar, Abdelkader, Richards et Shehan sauront compenser en attendant le retour du meneur offensif. En défensive, l’émergence de Danny DeKeyser, la stabilité de Kronwall et Ericsson et l’arrivée de Green offre un premier quatuor solide aux Wings. Petit plus : Lorsque Jimmy Howard a connu des problèmes devant le filet, le jeune Petr Mrazek a démontré qu’il avait l’étoffe d’un gardien numéro un.

Ont raté de peu :

Trois équipes ont raté le top-8 de peu : Les Sabres de Buffalo, qui se sont beaucoup améliorés, mais dont la brigade défensive laisse à désirer, les Panthers de la Floride, qui comptent sur plusieurs bons joueurs, mais qui manquent de cohésion à la tête de l’organisation, et les Sénateurs d’Ottawa, qui ont pris tout le monde par surprise l’an dernier, mais qui n’ont probablement pas les éléments nécessaires pour répéter cette saison.

Les équipes qui ne participeront pas aux séries :

Les Flyers de Philadelphie, qui traînent quelques boulets contractuels au sein de leur formation, les Bruins de Boston, qui sont à court de munitions en défensive et qui semblent engagés dans un processus de reconstruction, les Maple Leafs de Toronto, qui sont en pleine refonte globale, les Devils du New Jersey, qui construisent à l’envers, et enfin les Hurricanes de la Caroline, une équipe qui ne va nulle part.

Chez les Canadiens

– En attendant le deuxième match préparatoire de ce soir contre les Capitals de Washington, on vient d’annoncer qu’un gardien de but avait paraphé un contrat avec les Canadiens.

– Galchenyuk a hâte de jouer!

– Les Canadiens ont maintenant 50 joueurs sous contrat, dont 47 sont comptabilisés.

– Lars Eller aura un souvenir à vie de la rondelle qu’il a reçue au visage hier.

– Une première pour Semin et Fleischmann dans l’uniforme du CH, une chance de plus pour McCarron.

– Marc Bergevin n’hésite pas à consulter jusqu’à une dizaine de personne avant de procéder à l’acquisition d’un joueur.

– Concours pour gagner un chandail de Max Pacioretty. #Capitaine

En rafale

– Ça c’est gros comme rumeur : Jack Eichel a bien failli ne jamais jouer pour les Sabres, puisqu’une transaction est venue tout près de se conclure. Si j’avais à parier, je miserais sur Patrick Kane en ce qui concerne l’identité du fameux joueur de premier trio qui a été mentionné dans les pourparlers. Je ne peux jurer de rien, mais les Hawks avaient des problèmes de plafond salarial, le gars a des problèmes, il vient de Buffalo… #Supposition

– Vincent Lecavalier est toujours sur la marché des transactions à Philadelphie. LIEN

– Il y aurait toutefois un joueur encore plus intéressant sur la marché, du côté des Flyers.

– Ridicule, qui paierait pour un siège qui offre une telle vue? C’est le cas dans le nouvel amphithéâtre des Islanders de New York.

– Pas le début de saison escompté pour Patrik Elias au New Jersey

– Mr Hockey semble retrouver une partie de sa forme! #Tantmieux

– Alex Khokhlachev est à couteaux tirés avec l’organisation des Bruins. #Çasentledivorceàpleinnez

– Un as du jeu de mots? #Not

https://twitter.com/Blacklight911/status/647130718619992065

– Il semble que Martin S. Louis file le parfait bonheur en tant que retraité et papa à temps plein.

– Mike Babcock impressionné par la performance de William Nylander, le jeune pourrait ravir un poste dans la LNH.

– Excellente entrevue donnée par Russell Martin à J.Filosa.

– Phase II de la Tour des Canadiens de Montréal lancée.

– Selon le gérant John Gibbons, Troy Tulowitzki devrait être de retour pour les séries de fin de saison.

– Un nouveau DG pour les Red Sox de Boston. LIEN

– Ça se confirme pour Alvarez.

PLUS DE NOUVELLES