*UPDATE – 10:49* Pourquoi je pense que Jacques Martin sera congédié d’ici la fin du week-end?

Partira-t-il? Restera-t-il?

En parlant de Jacques Martin, bien sûr…

Voilà une question que je me fais poser à toutes les 10 minutes sur le site, Twitter, Facebook ou via courriel.

Et quelle est ma réponse?

Il y a des signes qui ne mentent pas et ces signes pointent vers un congédiement à très court terme de Jacques Martin.

Lorsque des têtes doivent tomber… Des têtes tombent… Et dans la LNH, le coach paye pour ses joueurs et son DG!

Jacques Martin possède assez d’expérience
pour savoir que son heure approche

Une bonne partie des joueurs ont perdu confiance en Jacques Martin et ce, depuis un moment. On n’a qu’à se rappeler en mars dernier, lorsque l’équipe n’avait pas réussi à marquer un seul but en 3 matchs.

Mais une ronde intéressante face aux Bruins aura permis à Martin de s’acheter du temps.

Les expressions faciales, les 2 dernières sorties devant les médias et surtout, le peu de résultats de Jacques Martin nous indiquent certes qu’il ne dirige plus son bateau comme il le souhaiterait…

Les joueurs ne parleront pas contre le coach publiquement… Mais leur langage corporel parle, lui…

Mettre un joueur de 4e trio sur l’avantage numérique et traiter un vétéran comme Cole comme on le fait présentement, ça ne peut être sans conséquence!

Le Canadien est bon dernier dans l’Est, présentement. 15e sur 15 équipes, dont les Jets, les Sénateurs et les Islanders…

Avec une fiche de 1-5-2, il ne faudrait pas attendre trop tard avant de pull the trigger, Geoff!

À pareille date l’an dernier, le Canadien montrait une fiche de 5-2-1 et occupait la 1ere position de son association.

Aucune équipe n’avait aussi peu de points que le CH en a, cette année (4).

Les Devils, les Sénateurs, les Oilers et les Panthers croupissaient dans la cave.

Surprise (non)… Aucune des ces 4 formations n’a pris part au tournoi printanier!

La bonne nouvelle, c’est que le Canadien n’est présentement qu’à 4 points du Lightning et des Hurricanes, qui occupent le 8e et le 9e échelon de l’Association de l’Est.

Il ne faudrait pas attendre trop longtemps, Geoff…

Si Jacques Martin avait su remporter l’une des 2 dernières rencontres, il aurait pu amorcer une sortie de l’eau trouble, mais il se fait tard.

La marmite est à 1 petit millimètre de déborder… Et elle risque de le faire si le CH perd son match de demain face aux Flyers, à domicile!

Ai-je besoin de vous dire que les Flyers (et Jaromir Jagr) ne seront pas une proie facile pour les pauvres Canadiens?

« Alors, Jacques Martin sera congédié demain soir, si le Tricolore s’incline face aux Flyers… »

Peut-être, mais je crois que la plan de la direction est de patienter jusqu’au week-end et d’ensuite, montrer la porte à Jacques Martin.

Bien sûr, le plan parfait serait de remporter 3 matchs en 4 soirs par blanchissage et d’ainsi sauver la peau d’à peu près tout le monde, mais il se fait tard et ça n’arrivera pas…

Pourquoi seulement le week-end prochain?

Car la Sainte-Flanelle affrontera les Flyers (mercredi) de même que les Bruins (jeudi et samedi), d’ici là.

Lorsqu’on fait un changement d’entraîneur (et que l’on ne s’appelle pas Lou Lamoriello), on procède généralement ainsi lorsque le calendrier est optimal à ce type de changements importants.

Je m’explique.

À moins de laisser l’équipe à un entraîneur par intérim qui connaît les joueurs et qui est apte à les diriger efficacement jusqu’à la venue du nouveau boss,  il est rare de voir un DG congédier le coach à l’aube d’une séquence difficile. Surtout en début de saison!

Or, le Canadien ne disputera aucun match dimanche, lundi, mardi, mercredi et jeudi prochains. Viendront ensuite des rencontres face aux Sénateurs, aux Rangers, aux Oilers, aux Coyotes et aux Predators. Moins irritants que les durs Flyers et les maudits Bruins, non?

De nombreux contacts affirment que des entraîneurs sans emploi ou présentement dans des circuits moins importants que la LNH ont été contactés par l’organisation.

Il faut les rencontrer, ces gens-là, avant de prendre une décision.

Voilà pourquoi je suis persuadé que si la tempête ne devient pas un ouragan, Geoff Molson et Pierre Gauthier attendront jusqu’à dimanche avant d’agir officiellement.

Et si ouragan il devait y avoir, eh bien nous verrions probablement Randy « Pas d’charisme » Cunneyworth diriger les troupes en attendant la nomination du remplaçant officiel de Martin, dimanche ou lundi.

Dans le fond, il n’aurait pas à faire grand-chose. Les joueurs voudraient par eux-même prouver à leur DG qu’il a pris la bonne décision en montrant la porte à l’entraîneur-chef. Généralement, ils ont des ailes pendant quelques matchs, après un congédiement…

Bizarrement, nous serons tous un peu attristés lors du point de presse de Jacques Martin commentant son départ. C’est toujours comme ça…

À moins que Martin soit propulsé au 7e étage, à titre de conseiller du DG, comme Bob Gainey…

D’ailleurs, à ceux qui, comme Luc Gélinas, croient à un congédiement de Pierre Gauthier, je vous ramène à mon texte d’hier… Lui suggérant l’immunité : LIEN

Est-ce que je souhaiterais voir Pierre Gauthier quitter? Oui, peut-être… Il a aligné certaines mauvaises décisions et surtout, il semble mépriser les journalistes et les partisans, par moments.

Mais le public montréalais mérite-t-il une (autre) reconstruction de 5 ans? Non!

MISE À JOUR – 10:49 – On applaudissait les gestes de Gauthier, avant le début du camp d’entraînement. Certains voyaient même le Canadien terminer au sommet de sa division. Sur papier, Gauthier doit avoir réussi à faire quelque chose bien…

Mais si ces bons coups ne se répercutent pas sur la patinoire, c’est d’abord et avant tout à cause du coach, non?

Et ne me parlez pas des blessures… Les Penguins se débrouillent pas si mal que ça sans Crosby et Malkin!

Finalement, remplacer Pierre Gauthier par Jacques Martin, au 7e étage, aiderait-il vraiment l’équipe? J’en doute…

Dans le fond, le pire qui pourrait arriver serait peut-être une série de victoires cette semaine. Martin pourrait (je dis bien pourrait) survire encore un peu et ça prendrait une autre tempête pour clouer le dernier clou dans son cercueil. Si ça devait se produire, nous aurions la confirmation que Jacques Martin n’est bel et bien plus une Panthère, mais un chat qui a 9 vies!

Je vous reviens très bientôt avec une liste des candidats potentiels à prendre la place du coach, si ce dernier est bel et bien limogé cette semaine…

PLUS DE NOUVELLES