Pour une première fois depuis longtemps, les Hawks devraient être vendeurs

Ça sent la fin pour l’ère Toews-Kane-Keith, à Chicago.

Stan Bowman a justement tenté de réanimer ce groupe en ramenant Patrick Sharp et Brandon Saad, cet été, mais sans succès. Les Blackhawks se retrouvent présentement à 4 points d’une place en séries, mais si l’on juge des performances qu’ils ont offertes jusqu’ici ainsi que de la montée récente de l’Avalanche et des Ducks, on peut en déduire facilement que la troupe de Joel Quenneville ne se taillera pas un poste en séries.

Et si rien n’a changé d’ici la date limite des transactions, ne vous surprenez pas si les Hawks sont vendeurs.

Donner 21 millions de dollars à deux attaquants sera finalement venu à bout de l’équipe… L’équipe a eu ses succès, mais ça ne pouvait pas durer éternellement.

Les core players ne sont plus dans leurs plus belles années… Niklas Hjalmarsson n’est plus… Et on a défait le duo composé d’Artemi Panarin et Patrick Kane. Corey Crawford doit voler beaucoup trop de matchs. Ça n’arrivait pas, ça avant.

Même si la logique veut qu’une vente soit imposée, d’ici le 26 février, ça ne sera pas aussi facile qu’on le croit.

Il n’y a pas beaucoup de joueurs qui sont des candidats logiques à une transaction. Évidemment, Patrick Sharp pourrait quitter, alors qu’il possède un salaire assez misérable… Mais des statistiques qui le sont tout autant.

En 42 matchs, le vétéran de 36 ans n’a que 13 points.

Depuis l’an dernier, c’en est presque triste.

Brent Seabrook pourrait attirer l’intérêt de certaines équipes, mais bon. Il a une clause de non-mouvement et un contrat de 7 millions qui donnera des hauts le coeur aux équipes qui s’y approcheront.

« Seattle n’a même pas encore d’équipe que je vois déjà Chicago leur offrir un choix de premier tour pour sélectionner Brent Seabrook. »

– Ryan Kennedy, THN

Brandon Saad est l’autre joueur intéressant… Mais il est douteux de croire qu’on voudra (encore) le laisser partir.

C’est peut-être bizarre, dans la situation, mais la solution sera peut-être plutôt d’attendre. C’est la seule, bien franchement.

En Rafale

– Une autre flèche.

– Mike Green s’en va.

– MacKinnon monte un dossier solide.

 

 

 

 

PLUS DE NOUVELLES