«Pour travailler avec Marc Bergevin, il faut que tu sois un yes man»

La fameuse rencontre incluant Geoff Molson et Patrick Roy fait jaser…

De passage à Radio X au micro de Dominic Maurais, Luc Gélinas a avoué qu’il n’avait reçu aucune information concernant des échanges entre les deux hommes… il avait toutefois une opinion à partager sur la question…

Le journaliste de RDS estime que Patrick Roy ne pourrait jamais travailler dans la même équipe que Marc Bergevin. À son avis, être un yes man est un pré requis pour faire équipe avec Bergevin, qui n’embauche que des acolytes qui abordent les choses avec la même philosophie que lui.

L’état-major du Canadien est homogène. Il est constitué d’hommes d’hockey qui voient les choses exactement de la même manière.

À sa tête, il y a Marc Bergevin, un dirigeant qui n’aime pas se faire défier. Disons que Patrick Roy n’est pas le genre d’homme qui se tait lorsque quelque chose ne lui plait pas…

Avoir Bergevin et Roy au sein de la même organisation se résumerait à avoir trop de chefs et pas assez d’indiens…

De toute manière, qu’est-ce que Patrick Roy peut réellement apporter au Canadien? On parle d’un entraineur qui n’a connu qu’une bonne année au sein du circuit Bettman… et qui avait un avantage financier certain à la tête des Remparts, où il a connu un certain succès.

Certes, miser sur une tête d’affiche familière au sein de l’organisation du Canadien serait amusant. Cependant, au-delà d’un bon coup en matière de relations publiques, l’embauche de Patrick Roy ne ferait pas progresser l’équipe…

En Rafale

– Tomas Plekanec sera rayé de l’alignement des Maple Leafs, même s’il est en pleine santé…

– L’entaineur des gardiens des Blackhawks revient sur la soirée Foster.

– Un duel de défenseurs productifs ce soir à Binghamton.

– Un espoir issu de la NCAA n’ayant jamais été repêché rejoint les Kings.

– Jake Evans a beaucoup d’expérience dans la NCAA!

PLUS DE NOUVELLES