Portrait des recruteurs européens du Canadien

La clé du succès quand vient le temps de repêcher? Placer des yeux partout. Chaque pays, chaque ville, chaque ligue peuvent renfermer un talent caché qui mérite d’être connu. Sortir des sentiers battus pour dérober un grand oublié permet de s’élever au-dessus de la mêlée dans une ligue où la parité est maîtresse.

Les Red Wings de Ken Holland, par exemple, se sont imposés pendant plusieurs années comme la sommité en termes de repêchage, de recrutement et de développement, notamment grâce à la qualité de leurs éclaireurs outre-mer.

Au sein du Canadien, Christer Rockstrom, Artem Telepin, Hannu Laine et Michael Krupa assurent le recrutement à l’extérieur de l’Amérique du Nord. Voici un bref portrait de chacun d’eux.

Christer Rockstrom 

Un vétéran aguerri de 58 ans, Rockstrom a commencé sa carrière en 1984 au sein des Red Wings. Sa plus grande trouvaille est celle de Nicklas Lidstrom, ce défenseur « rachitique » évoluant en 1re division suédoise qu’il a fortement conseillé à Ken Holland, le directeur du recrutement amateur à l’époque.

Plus tard durant ce repêchage, Rockstrom avait également ciblé Pavel Bure. Le hic, c’est que le Russe n’avait que 17 ans et les joueurs de cet âge devaient être sélectionnés lors des trois premières rondes. Or, le choix de 3e tour avait été utilisé pour acquérir Lidstrom. La règle stipulait qu’un joueur de 17 ayant joué au moins neuf matchs dans la ligue professionnelle russe était admissible dans toutes les rondes. Les Red Wings (et possiblement plusieurs autres équipes) croyaient initialement que Bure en avait joué seulement sept, mais Rockstrom pouvait jurer avoir mis la main sur des feuilles de matchs indiquant deux joutes supplémentaires avec l’Armée Rouge. Les Canucks finiront par les devancer en sélectionnant Bure lors de la 6e ronde. Les Wings auraient pu conclure ce repêchage en ayant choisi Lidstrom, Fedorov et Bure!

Rockstrom a été embauché par les Rangers en 1990 après six ans de service dans la ville de l’automobile. En 2005-2006, il a été promu directeur du développement des joueurs.

Il offre ses services au Tricolore depuis 2010-2011, agissant à titre de recruteur en Suède. Lors du dernier encan en Floride, il a joué un grand rôle dans la sélection de Lukas Vejdemo en 3e ronde, convainquant Trevor Timmins de faire le voyage dans son pays natal pour le voir à l’oeuvre.  Timmins avoue qu’il est instantanément tombé sous le charme du jeune Suédois.

Artem Telepin

Un ancien joueur du Dynamo de Moscou, Telepin oeuvre comme recruteur en Russie depuis la naissance des Blue Jackets en 1999 – 2000-2001 est l’année de leur saison inaugurale. Quelques heures après la fin du repêchage de 2012, le directeur général de Columbus Scott Howson lui a annoncé son congédiement.

Le bilan de Telepin à la barre des Blue Jackets est assez sombre. Les sélections hâtives de Nikita Filatov, Nikolai Zherdev n’ont pas eu les résultats escomptés. Puis, à l’extérieur de la 1re ronde, Maksim Mayorov, Andrei Plekhanov, Dmitry Kosmachev, Alexander Guskov, Ivan Tkachenko et Sergei Mozyakin ont cumulé 22 matchs dans la LNH. Il faut dire que le facteur russe a joué en sa défaveur: plusieurs d’entre eux n’ont simplement pas voulu traverser l’Atlantique et ont connu passablement de succès dans leur Russie natale.

Le Canadien a officialisé son embauche le 17 janvier 2013. L’organisation n’a repêché aucun joueur d’origine Russe depuis, si ce n’est que Nikita Scherbak, qui a toutefois fait ses marques dans la ligue de l’Ouest canadien lors de sa campagne d’admissibilité.

Hannu Laine

Hannu Laine est affecté au recrutement en Finlande. Il est membre du Canadien depuis 2000-2001 selon Eliteprospects. Au cours de sa présente carrière, le Tricolore a repêché cinq Finlandais: Martti Jarventie, Oskari Korpikari, Petteri Simila, Joonas Nattinen et Arturri Lehkonen. Aucun d’entre eux n’est devenu un joueur régulier dans la LNH – Lehkonen est un projet –, mais il faut se montrer indulgent, car, du lot, seul Lehkonen a été repêché aussi haut que la 2e ronde, les autres étant tous des sélections lointaines.

Michael Krupa

Un ancien ailier gauche en Slovaquie, Krupa a pris sa retraite en tant que joueur en 2005-2006, puis se serait joint au Canadien comme recruteur en 2013-2014 après trois ans de service au sein de l’Avalanche, selon Eliteprospects. L’homme de 35 ans oeuvre en République Tchèque ainsi qu’en Slovaquie.

 

En rafale
– Lance Bouma demande un million de plus de la part des Flames.

– Votre nouvelle loufoque du jour:

– Roch Voisine interviewe Carey Price: LIEN

– C’est maintenant officiel.

– La ville de Toronto ne soumettra pas une candidature d’expansion: LIEN

– Revivez le Vendredi saint: LIEN

– Pour Martin St-Louis, le moment était venu de prendre la retraite. LIEN

– Deux signatures des Coyotes:

– Andrew Shaw est un des attaquants les moins efficaces sur l’avantage numérique.

– Plekanec est, quant à lui, un atout sous-estimé sur l’attaque massive.

– De furieux combats de hockey en Australie: LIEN

PLUS DE NOUVELLES