POOLS 2011-2012: ILS REBONDIRONT!

Ils rebondiront! C’est en gros ce que j’ai à vous dire au sujet des joueurs suivants, qui devraient tous augmenter leur production de façon importante en 2011-2012. Lors de votre prochain pool, ne vous fiez donc pas à leurs statistiques de l’année dernière, pensez plutôt globalement.

Notez que je n’ai pas considéré pour cette liste les joueurs qui en raison de blessures importantes (ex. Datsyuk, Roy, Crosby, Hiller, Streit, Markov, etc.), n’ont pas fait un grand total de points. Cela dit, nous suivrons tous le dossier Crosby de très près d’ici le 6 octobre et au-delà!

Voici donc, dans l’ordre ou dans le désordre, votre top 10 rebound players 2011-012!

1. Ilya Kovalchuk, 80 points, +20 : On l’oublie mais Kovy2 a trouvé le moyen de marquer 31 buts et faire 60 points dans une campagne désastreuse l’an dernier. Pas trop difficile de prédire qu’il reviendra à ses habituels 40 buts, 80 points en 2011-2012. En autant qu’il ne fasse pas la diva et qu’il s’entende bien avec son coach…

2. Martin Brodeur, 35 victoires, +12 victoires : Même à 39 ans, Brodeur trouvera le moyen de revenir en force avec une équipe des Devils qui devrait présenter du jeu plus constant cette saison. L’absence prolongée de Travis Zajac viendra cependant affaiblir l’attaque. Le jeune Adam Larsson devrait toutefois avoir un impact immédiat sur la défensive peu créative du New Jersey et ainsi aider Brodeur (!) à sortir la rondelle de son territoire. Mais oubliez les saisons de 70 matchs et 40 victoires pour Brodeur, c’est fini ce temps-là.

3. Scott Gomez, 54 points, +16 : Le #11 du Tricolore est un choix facile dans cette liste. Il ne PEUT PAS faire pire. Dites-vous que dans le fond du baril il y a un gros trampoline. Attendez-vous à une saison de 50-60 points. On se rappellera que Gomez avait connu une séquence de 19 points en 24 matchs lorsque Max Pacioretty s’est joint à son trio en décembre dernier. C’est le genre de production que l’on est en droit de s’attendre sur une base plus constante cette saison.

Peut-être que le jeu de Gomez serait plus reluisant s’il jouait avec pas de casque?
Photo: André Pichette, La Presse

4. Brian Campbell, 42 points, +15 : Campbell reviendra à un rôle de premier plan en Floride cette saison après avoir été enterré par Keith et Seabrook à Chicago lors des dernières saisons.  S’il joue une saison complète, ce qui n’est pas évident pour lui, attendez-vous à un retour bien au nord des 40 points. Les Panthers auront un peu plus d’attaque sur tous leurs trios et Campbell aura énormément de temps de glace, 1+1… Offensivement parlant, il est devant Jovanovski et Kulikov.

5. Marian Gaborik, 75 points, +27 : Le facteur blessure fait en sorte qu’on ne voudrait pas le placer plus haut sur cette liste. Mais en santé et avec un Brad Richards en pleine forme à côté de lui, Gaborik pourrait marquer 45-50 buts sans problème. Soyez quand même prudent, ne le prenez pas trop tôt, mais on parle vraiment ici d’un high risk, high reward classique. Ce gars-là n’est pas fait en porcelaine, il est fait pâte à tarte Flaky. Toutefois, les chances sont grandes qu’il fasse oublier son 48 points de l’an dernier.

6. Nicklas Backstrom, 85 points’ +16 : Prévoyez un retour autour des 85 points. Son coach n’a pas intérêt à lui demander de se concentrer davantage sur sa défensive, il aura maintenant plus d’effectifs pour ces tâches. Backstrom demeure un centre offensif exceptionnel qui évolue avec le meilleur ailier de la LNH.

7. Alex Ovechkin, 97 pts, +12: Prévoyez une légère hausse et surtout plus de buts. Comme pour Backstrom, son coach doit lui donner plus de liberté offensivement. On est toutefois en droit de se demander si déjà les grosses saisons d’Ovechkin ne seraient pas déjà derrière lui. Fera-t-il encore des saisons de 110 points? Vraiment pas certain, plus il vieillira, plus son niveau d’énergie qui lui permettait de dominer s’amenuisera.

8. Drew Doughty, 58 points, +18 : Il finira bien par régler ses problèmes contractuels. Un gars de 50-60 points les yeux fermés. Les Kings ne peuvent se passer de lui. Il avait bien terminé la saison après avoir été affecté lors de son retour de commotion cérébrale. Doughty est un candidat au Norris pour les 12 prochaines saisons.

9. Mike Cammalleri, 64 points, +17 : Tous les facteurs de réussite devraient être présents pour Cammalleri cette saison. 1) Il est de retour en pleine forme, 2) Il jouera avec Cole et Plekanec, deux joueurs qui le complèteront et l’alimenteront à merveille, 3) Cammalleri est un joueur fier et il sait qu’il est dû pour faire oublier sa moyenne de 49 points depuis qu’il est à Montréal.

10. Erik Johnson : 42 points, +13 : L’Avalanche voudra bien paraître dans l’échange qui a amené Johnson au Colorado et celui-jouera régulièrement 25-26 minutes par rencontre. Le potentiel offensif de Johnson demeure toutefois un mystère. Nous sommes peut-être en face d’un autre Jay Bouwmeester.

Mention honorables :

Semyon Varlamov, Tomas Vokoun, Stephen Weiss, Alexander Semin, Joe Thornton, Vincent Lecavalier, Brian Gionta

PLUS DE NOUVELLES