Plusieurs joueurs au parcours « chaotique » seront aux Olympiques

Les prochains Jeux olympiques d’hiver, ceux de PyeongChang, se rapprochent de plus en plus… mais l’excitation des adeptes de hockey n’a pas augmenté pour autant. Levez la main, avec franchise, ceux qui programmeront leur réveil matin afin de se lever et visionner une joute impliquant le Canada à la République tchèque, par exemple?

On sait que Maxim Lapierre, Rene Bourque, Christian Thomas et Ben Scrivens porteront tous fièrement l’Unifolié en Corée afin de représenter leur pays. Dites-vous une chose, même s’il n’y a pas de Sidney Crosby, de Connor McDavid ou de Carey Price, ces joueurs-là ont un talent moindre, mais ils savent jouer au hockey. Et surtout, ils sont des athlètes fiers, passionnés et déterminés à ramener l’or au pays.

Ne venez pas me dire qu’un récit comme celui de Derek Roy n’est pas grandiose. Le centre de petite taille demeure la preuve que l’on ne devrait jamais abandonner nos rêves. Avant les Jeux de 2010, à Vancouver, Derek Roy, à la suite d’une saison offensive de 70 points, a participé au camp de sélection en 2009. Finalement, ses services n’ont pas été retenus, mais il figurait sur le radar des dirigeants.

Chacun des joueurs de cette équipe à son histoire bien à lui. Des parcours plus houleux que les grandes vedettes font d’eux des hommes de caractère. J’ai beaucoup de respect pour eux.

Cela dit, un autre ancien du Canadien, avec un parcours chaotique lui aussi, a été sélectionné afin de représenter une nation. Jiri Sekac, qui a joué 50 rencontres avec le Canadien où il a récolté 16 points, sera l’un des membres de la formation tchèque. Quoique cette formation n’est pas vraiment touchée par le manque de joueurs de la LNH, donc Sekac aurait probablement été sélectionné… si Gary Bettman avait été gentil.

Plus j’y pense, plus j’ai envie d’être l’un des rares à me stationner devant le téléviseur à zieuter ce tournoi.

En rafale

– Al Montoya est en train de devenir un artisan important des Oilers d’Edmonton… [HF]

– Moi, Andrei Markov, il me manque. Lors de son passage au Match des étoiles de la KHL, il a fait signer tout le monde sur son casque.

– Le niveau de confiance de Victor Mete augmente sans arrêt.

– Maripier Morin s’en est pris à Air Canada, avec raison… et Brandon Prust a répondu à un troll sous le message de sa femme.

– Prenez la peine de lire ce texte, il est rempli de sens.

PLUS DE NOUVELLES