Plusieurs aubaines chez le CH | Ben Scrivens au ballotage | Beaucoup d’argent gaspillé

Avec la signature de Tomas Fleischmann pour un an et un salaire de $750 000, le Canadien complète une unité offensive qui, lors du match d’ouverture à Toronto, devrait être la même que celle d’hier à Ottawa.

Quand on regarde cet alignement et les salaires de chaque joueur, on voit là à quel point Marc Bergevin est un fin négociateur. L’alignement du CH contient au moins quatre aubaines évidentes, des joueurs offrant un rapport qualité-prix nettement en faveur de l’organisation. Comme le mentionnait Max Lussier cet après-midi, il y a Fleischmann et Semin, eux qui ont le potentiel de marquer vingt buts et plus chacun mais à eux deux coûtent moins cher que Chris Neil…

Moi, j’aurais plutôt envie de lui payer une caisse de 24! #ExcellentDG #BeauBonhommeEnPlus #DixitPK

C’est quand même toute une réduction de salaire qu’ils encaissent! #FoodBanks?

Parmi les aubaines de l’équipe, s’ajoutent aux deux nouveaux venus Carey Price et Max Pacioretty. Price, qui est reconnu officiellement comme le meilleur joueur de la ligue, ne voit son cap hit de 6.5 millions qu’au 33e échelon parmi ceux de tous les joueurs de la LNH.

Pacioretty, à 4.5 millions, se trouve à égalité au 22e rang des ailiers gauches les mieux rémunérés de la ligue malgré ses 37 buts (3e) en 2014-15 et ses 39 (2e) de la saison précédente.

Parmi les ailiers gauches touchant un salaire équivalent ou supérieur à celui de Patch, on retrouve notamment Mikhaïl Grabovski, Patrick Sharp (en déclin), Brad Marchand, Clarke Macarthur et Ryane Clowe (nouvellement retraité).

On peut se douter que Price et Pacioretty feront sauter la banque au terme de leurs contrats respectifs, et ce sera amplement mérité. Mais d’ici-là, il faut arrêter de s’asseoir sur eux au lieu de profiter de la marge de manœuvre qu’offrent leurs contrats abordables en les entourant de joueurs qui feront du CH une équipe pouvant réellement aspirer aux grands honneurs et non celle d’un gardien seulement.

Cette marge de manœuvre est, en ce moment, de 2.8 millions:

Si Gilbert est soumis au ballotage puis retranché, on pourra ajouter plus ou moins 1 million $ (2,8 millions $ – crédit – salaire de Barberio, par exemple) à ce montant. #ContratÀUnVolet

Scrivens au ballotage

Les Oilers d’Edmonton ont soumis le gardien Ben Scrivens au ballotage dans le but de s’envoyer à Oklahoma City, dans la AHL:

Pourtant, Scrivens avait eu un départ prometteur avec 59 arrêts à ses débuts à Edmonton. Il n’a malheureusement pas su prouver avoir l’étoffe d’un gardien numéro un. À sa défense, peu de gardiens avaient beaucoup de chances de réussir à Rexall Place ces dernières années…

Le gardien qu’ils ont embauché pour remplir le rôle de partant, Cam Talbot, n’a que 57 matchs d’expérience dans la grande ligue. Il sera intéressant de voir si cette fois, les Oilers gagneront après avoir à nouveau parié sur un gardien n’ayant pas encore fait ses preuves.

En rafale

– Beaucoup d’argent ne rapportant rien aux clubs qui le dépensent :

https://twitter.com/generalfanager/status/650704108509392896

(Ajoutons à cela le salaire de 4.8 millions du sous-productif Sam Gagner)

Dans toute autre entreprise qui n’est pas une société d’État québécoise, un PDG gaspillant autant d’argent serait congédié par les actionnaires sur-le-champ.

Selon Arpon Basu, Mike Condon devrait rester à Montréal au détriment de Dustin Tokarski : LIEN

Au vu de leurs performances respectives, une décision contraire de Marc Bergevin va maganer beaucoup de cuirs chevelus! #HeadScratcher #BonPourSelsunBlue

– Onze joueurs retranchés du camp des Leafs, dont William Nylander et Kasperi Kapanen :

 

On peut en effet se poser sérieusement la question! Et malgré tout, l’équipe Torontoise continue de vendre ses billets plus cher que toutes les autres équipes de la ligue! Alors que, doit-on le rappeler, elle est la seule dont la dernière conquête de la Coupe fut célébrée en noir et blanc

Mieux encore: Le premier ministre de l’époque a vu un prestigieux trophée nommé en son honneur, nom qui fut remplacé par celui de Ted Lindsay parce que plus assez frais dans les mémoires…

– Les Blackhawks et la Coupe Stanley ont rendu visite aux Bears :

Les Bears, eux, n’ont pas gagné de championnat depuis 1985… On prend ce qu’on peut!

– Les Islanders donnent au jeune Mathew Barzal toutes les chances de se faire valoir pour sa dernière audition :

– Ces même Isles ne considèrent pas Scrivens comme une potentielle option de dépannage suite à la blessure au haut du corps de Jaroslav Halak :

Le point qui suit pourrait être d’intérêt pour Garth Snow…

– Que feront les Flames avec leur surplus de gardiens?

Le jeune Joni Ortio devant passer par le ballotage advenant un désir des Flames de le renvoyer dans les mineures, Jonas Hiller pourrait-il intéresser les Islanders? Non seulement pourrait-il pallier à l’absence actuelle de Halak, mais ce dernier étant blessé assez souvent, il servirait également de police d’assurance, en plus d’offrir à Jack Capuano deux options de qualité devant le filet.

– Noah Juulsen marque dès son retour au sein de son club junior d’Everett : LIEN

– Malgré un surplus d’attaquants chez les Blue Jackets, William Karlsson, acquis dans la transaction envoyant James Wisniewski sur la galerie de presse du Honda Center, a réussi à se tailler un poste au sein du grand club : LIEN

– Le défenseur Marc-André Gragnani (dites ça vite 5 fois) retranché par les Devils :

– Conor McKenna offre une théorie intéressante quant à ce que Kassian faisait ce matin :

– Andrew Berkshire qui y va d’une prédiction très réaliste connaissant la mentalité d’une organisation qui n’est pas particulièrement friande des joueurs causant des vagues trop houleuses : #Conservatrice #Image #Institution

Seulement au Canada! Une dame s’est plainte à la police au sujet d’enfants qui faisaient du bruit dans la rue. Voyez comment les agents ont puni ces voyous!

Deux minutes pour avoir troublé la paix!

Pour finir, je vous incite tous à visiter la page Twitter ( @draftbuzzhockey ) du magzaine digital DraftBuzz, une mine sans fond d’informations sur une multitude d’espoirs, connus comme inconnus. Son créateur, M. Anthony Mauro, est un érudit du hockey et de repêchage. Il fera des apparitions ici cette saison, ayant gentiment accepté de contribuer à quelques articles.

Hockeyment vôtre,

Serge Côté

PLUS DE NOUVELLES