Plus que 4 prétendants à la Coupe MLS

Grosse journée dans le monde du foot hier, ici comme ailleurs. Après un délai de 24 heures créé par une pluie intense en Argentine, Boca Juniors et River Plate ont finalement pu jouer la première manche de la finale de la Copa Libertadores, un superclasico qui s’est terminé par la marque de 2-2 et où tout sera à gagner lors de la ronde finale.

On restreint souvent notre regard foot à l’Europe, mais ce qui se fait en Amérique du Sud est de grande qualité, et les supporters sont ce qui se fait de meilleur.

Surtout, l’idée récente, mais bien prononcée d’intégrer à la Copa Libertadores des équipes de la Liga MX et de la MLS fait tranquillement son chemin. Une coupe tout américaine, du nord au sud du continent, serait superbe autant pour le spectacle que pour l’ascension d’une MLS qui pourrait directement se mesurer aux meilleurs du continent. Rappelez-vous, Nacho Piatti et son équipe argentine San Lorenzo s’étaient rendus en finale de cette Coupe au moment où celui-ci rejoignait les rangs de l’Impact de Montréal, et on le sentait déçu de ne pouvoir participer à cette épopée jusqu’au bout. La Copa Libertadores est probablement la coupe la plus importante pour un joueur sud-américain, et le fait qu’il n’y ait pas réellement d’équivalent nord-américain rend d’autant plus logique l’idée d’y intégrer des équipes de la MLS et de la Liga MX. Est-ce réaliste pour 2020? L’idée vient surtout du Nord et elle devra être soutenue par les équipes sud-américaines pour réellement devenir possible.

Plus près de nous avaient également lieu hier 3 des 4 matchs retours des demi-finales d’association en MLS. Si certains duels semblaient déjà logiquement déterminés, on a tout de même eu droit à un beau spectacle, des tentatives de remontées avortées et, comme c’est le cas chaque année, un NYCFC qui s’effondre en séries.

Portland-Seattle
C’est l’une des meilleures rivalités de la ligue, sans contredit. Deux bases de supporters qui sont bruyantes, toujours présentes, et deux équipes qui trouvent toujours le moyen d’être compétitives et de se donner des chances de gagner. Les Timbers de Portland avaient remporté le premier match 2-1 en Oregon la semaine dernière, mais le but à l’étranger concédé aux Sounders demeurait menaçant.

Ce fut assurément le match le plus excitant de cette ronde, avec des Timbers précis, opportuniste, et reprenant chaque fois le dessus sur une équipe de Seattle qui ne voulait tout simplement pas abandonner.

Le match s’est même rendu en prolongation, où les deux équipes se sont échangées un but. Fait cocasse, certains joueurs des Timbers avaient à ce moment l’impression que la règle des buts à l’étranger leur donnerait la victoire vu l’égalité de 1-1 en prolongation, mais cette règle arrête de s’appliquer en prolongation! On a donc vu des joueurs comme Sebastian Blanco lever leurs mains au ciel au bout des 120 minutes, certains d’être qualifiés et sans savoir qu’une séance de tirs au but les attendait. Seulement en MLS…

La physionomie de la série a toutefois à mon sens été respectée quand les Timbers ont confirmé leur victoire en tirs de barrage. S’ils ont moins tiré que les Sounders et leur ont concédé la majorité de la possession, les Timbers ont été beaucoup plus directs dans leur attaque et tous leurs buts étaient le résultat d’une construction précise, décisive, intelligente. Les Sounders ont été beaucoup plus chanceux, profitant d’un penalty un peu douteux en prolongation et d’une grave erreur de Jeff Attinella pour demeurer dans le match.

Portland-Seattle demeure l’une des meilleures rivalités de la MLS, notamment à cause des partisans qui savent tout donner et tout espérer durant le match, sans pour autant en faire une question de vie ou de mort. Will Bruin a frappé le poteau lors de la séance de penalty, mais les partisans ne lui en ont pas tenu rigueur. Comme quoi le sport peut aussi être beau…

Kansas City – Real Salt Lake
Personne n’attendait réellement RSL à ce stade de la compétition, et la marque de 1-1 au match aller à Salt Lake ne leur donnait pas grande chance pour la suite, surtout considérant les absences remarquées de Corey Baird, Marcelo Silva et Albert Rusnak.

Comme de fait, SKC a rapidement pris l’avance et s’est enfui avec la série. Les hommes de Peter Vermes ont relâché quelque peu en deuxième mi-temps, permettant à RSL d’y croire, mais c’était sans compter la grave erreur d’un défenseur de Salt Lake, qui a mis le dernier clou dans cette série. Et sans regarder, en plus…

NYCFC – Atlanta
On se moque souvent de l’incapacité des Red Bulls à transférer leur succès en saison vers les séries éliminatoires, mais il faudra désormais se pencher sur le cas de leur voisin de Manhattan. Encore une fois, après une bonne saison régulière, la troupe de David Villa a été incapable de s’imposer en séries. Ils n’auront marqué qu’un seul but en 180 minutes face à Atlanta United, et un but assez chanceux. Miguel Almiron et Josef Martinez se sont occupés du reste, encore une fois. Voyez d’ailleurs ce magnifique coup franc d’Almiron, de qui on devrait apprécier ce qui sont possiblement ces derniers moments en MLS.

Tata Martino quittera également pour la sélection mexicaine au terme de la saison, et les partisans d’Atlanta lui ont rendu un bel hommage.

NYRB – Colombus
Ce duel, qui s’annonçait le plus excitant en vertu de la courte victoire de 1-0 du Crew à l’aller, n’en aura finalement pas été un. Les hommes de Chris Armas ont démontré l’étendue de leur talent et de leur rigueur collective en étouffant complètement une équipe du Crew qui n’est jamais entré dans son match. Une victoire décisive de 3-0, marquée notamment par deux buts en quelques minutes de Daniel Royer.

Des victoires somme tout assez logiques, donc, et surtout des confrontations qui promettent pour la suite. Le duel Red Bulls-Atlanta promet d’être chaud, et difficile de déterminer qui sortira vainqueur de l’Ouest entre Portland et Kansas City.

Mais la MLS étant la MLS, on n’aura aucune réponse avant deux semaines et la fin de la période internationale…

Commentez, partagez et suivez-moi sur Twitter et Facebook.

ALLONS!

PLUS DE NOUVELLES