Plan pentagonal pour le Canadien

Bob Gainey avait son plan quinquennal (5 ans)…

DansLesCoulisses.com vous propose aujourd’hui son plan pentagonal (5 angles)… Plan que nous devrions peut-être envoyer à Geoff Molson!

Que doit faire Geoff Molson?
Oui… Il est possible pour le Canadien de se relever rapidement. Mais l’organisation devra prendre les bonnes décisions rapidement… Et jouer de chance!

Geoff Molson doit diriger le Canadien comme un bon
président confortable au sommet de la pyramide le ferait

Voici donc 5 pistes de solution concoctées par moi, mon cerveau et mon cœur de partisan blessé, en cette période de grande noirceur :

1. Procéder à des changements administratifs importants
Ce n’est pas en congédiant un assistant-entraîneur ou un monteur vidéo que l’on atteindra l’excellence.

Geoff Molson doit montrer la porte à Pierre Gauthier, dès la fin du calendrier régulier, afin que son remplaçant puisse amener ses hommes avec lui… Dont le prochain entraîneur-chef!

Jusqu’ici, les co-propriétaires (conseil d’administration) n’ont toujours pas pris de décision officielle (statu quo?) quant à l’avenir de Pierre Gauthier, mais la situation peut changer vite, dans le monde du sport professionnel!

Les partisans et la presse ont du pouvoir, vous savez… #RonWilson


Geoff Molson se doit de mettre ses culottes et de faire le ménage.

Pierre Gauthier, Bob Gainey, Jacques Martin, Pierre Allard et autres ont assez empoisonné cette organisation, si vous voulez mon avis.

Je crois cependant que Trevor Timmins, et la plupart de ses recruteurs amateurs, doivent rester. Dans l’ensemble, ils ont fait un bon boulot, avec le peu de choix de qualité dont ils ont disposé ces dernières années!

Montrons cependant la porte aux recruteurs professionnels qui ont suggéré l’embauche de Chris Campoli et Tomas Kaberle.

Qui devrait être nommé DG, selon moi?

Julien BriseBois, Trevor Timmins ou Marc Bergevin doivent être pris en considération, de même que Jim Nill et François Giguère. J’ai cependant des réserves quant à Pierre McGuire, qui ressemble beaucoup trop (sur plusieurs points) à Pierre Gauthier.

Le fait qu’il soit cependant un ami de la famille Molson et qu’il ait déjà coaché Geoff, de mémoire, en fait cependant un candidat potentiel réel… Sans oublier qu’il est un ancien Sens, lui aussi. #OnDoitBriserCetteTradition

Je ne crois pas que le futur DG ait absolument à parler français, n’étant pas en relation directe et constante avec le peuple, comme c’est le cas pour l’entraîneur-chef… #SimpleOpinion

Une fois ce DG embauché, il pourra amener son coach… Ou celui de ses patrons, les propriétaires!

Les noms de Patrick Roy et de Bob Hartley étaient au sommet de la liste de Geoff Molson, il y a 1 mois et demi. Depuis, je n’ai pas reçu de nouvelles informations à ce sujet, outre le fait de savoir que Roy a vraisemblablement émis de nombreuses conditions…

Michel Therrien et Guy Boucher (que Steve Yzerman veut garder cependant) sont également des candidats à considérer.

Ensuite viendra le temps de décider de ce que l’on veut faire des 2 Randy, de Larry et de Clément (Hamilton).

Le club-école doit être dirigé par un entraîneur francophone issu du junior québécois, de préférence. C’est un excellent endroit (Laval?) pour donner de l’expérience aux meilleurs éléments derrière les bancs de la LHJMQ! D’autant plus que ces meilleurs éléments savent comment diriger des jeunes joueurs…

2. Régler des points d’interrogation
Les dossiers en suspens sont à éviter dans une entreprise…

Le Canadien doit passer à l’acte, avec son plus haut salarié.

Si j’étais le prochain DG du Canadien, je ne rachèterais pas le contrat de Gomez car la pénalité sur le cap hit est beaucoup trop grande.

Je manoeuvrerais comme si Gomez allait prendre la route de Hamilton, en septembre… En espérant que la prochaine convention collective contiendra un ou plusieurs rachats d’amnistie (sans cap hit).

Oui, cela enverrait un mauvais message aux agents libres sans restriction qui pourraient être tentés de signer un contrat à Montréal, mais ça en enverrait un bon aux joueurs actuels et aux partisans!

Je convierais Andrei Markov à des examens encore plus poussés, pratiqués par un médecin indépendant. Ces résultats et le jeu de Markov lors de la fin de saison aideraient à prendre une décision plus éclairée avec le #79. #ÉviterLeFiasco2011

Tomas Kaberle est là pour rester… Mais il faut trouver un moyen de l’impliquer, de le tenir en forme et de le ramener dans le droit chemin. Et c’est là que Tomas Plekanec pourrait agir, en addition à de bonnes discussions franches avec le défenseur tchèque. À moins qu’on ait l’intention de le tasser, lui aussi…

Ensuite, montrons gentiment (SVP) la porte à Petteri Nokelainen et Andreas Engqvist, à moins qu’ils acceptent de passer la très grande partie de la prochaine campagne à Hamilton… Ce dont je doute. Nokelainen se trouvera une nouvelle équipe et Engqvist pourrait songer à retourner en Europe.

Ah oui… Assurons-nous que Chris Campoli a prix un vol aller seulement!

3. Régler les dossiers contractuels
Les nouveaux contrats de Blake Geoffrion, Aaron Palushaj, Ryan White, Mike Blunden et Brad Staubitz (on devrait le garder) devraient être des formalités. 1 ou 2 saisons à un petit salaire…

Mathieu Darche et Travis Moen devraient, selon moi, être signés par le CH avant d’atteindre l’autonomie complète. Ils rendent de fiers services… Sur le bottom6. Mais entendons-nous que le chéquier important ne doit pas utilisé pour ces 2 joueurs.

Le CH ne peut pas se permettre de perdre Darche (relations publiques) et Moen (pas échangé dû à une blessure mal gérée)…

Reste Lars Eller, Alexei Emelin et Raphaël Diaz!

Le Canadien fera probablement la même chose qu’il fait toujours, soit offrir un contrat de 2 ans à ses joueurs qui terminent leur premier contrat, mais qui ne sont pas des intouchables.

C’est tout?

Non!

Carey Price et P.K. Subban seront également sans contrat…

Dans le cas de Subban, le Canadien peut se permettre de lui faire signer un contrat de 2 ans, question de voir quel chemin empruntera P.K. Subban lors des 164 prochaines parties.

Dans le cas de Price, qui pourrait atteindre l’autonomie complète dans 2 ans, ça va coûter cher…

Et il faudra que le principal intéressé ait été satisfait des décisions prises par l’organisation récemment!

49 millions $ sur 7 ans c’est beaucoup… Mais les options sont bien minces, après Price!

Mais avec un tel cap hit à ajouter sur la masse salariale, le CH doit avoir régler le dossier Gomez, sans pénalité due à un rachat!

4. Bien repêcher
Tout indique que le Canadien repêchera entre le 1er et le 5e rang, en juin prochain. L’équipe se doit de repêcher un attaquant possédant un talent offensif assez développé pour évoluer sur l’un des 2 premiers trios à très court terme!

Trevor Timmins est celui qui devra choisir entre les 2 gros joueurs de centre disponibles, soit Mikhail Grigorenko et Alex Galchenyuk… À moins bien sûr de remporter la loterie (Yakupov), de la perdre (Forsberg) ou de réussir à mettre la main sur Jonathan Huberdeau!

Lors des sélections suivantes (2e ronde et plus), je suggère au Tricolore de repêcher le meilleur joueur disponible… Mesurant plus de 5’11.

5. Compléter l’échiquier
Le temps sera alors venu pour le Canadien de compléter sa formation.

Il faudra regarder du côté de l’Europe, un peu comme ce fût le cas avec Raphaël Diaz, mais surtout chez les joueurs ayant joué dans la LNH.

Regardons la formation potentielle du Canadien :

Pacioretty – Desharnais – Cole
???
Grigorenko/Galchenyuk/Huberdeau (meilleur à l’aile gauche) – Gionta
Bourque – Plekanec – Eller – Leblanc (4 joueurs pour palier aux blessures/déception)
Moen (pas trop cher) – ???White

Extras : Darche (pas trop cher), Geoffrion et Staubitz (ou autre qui est définitivement un « NHLer »)

Markov – Emelin (s’il démontre de bonnes choses à droite)
Gorges – Subban
???Diaz/Weber

Extras : Kaberle – Diaz/Weber

Price – Budaj

Bien sûr, ce plan est un plan optimal, dans lequel on se prépare (cette fois-ci) à d’éventuelles blessures en cours de route et avec lequel on ne vise rien de moins que le 1er tiers de la LNH, pour reprendre les mots de Pierre Gauthier!

Bref, le Canadien devra, si possible…

– Amener un vétéran ailier talentueux d’assez bonne stature pour compléter un 2e trio qui, en cours de saison, pourrait devenir un 1er trio. Soit il doit viser un Shane Doan (à ne pas mélanger avec Ladislav Nagy), Zach Parise (même s’il est petit), P-A Parenteau (Québécois de surcroît) ou Alexander Radulov, soit il doit croire (avec raison) à l’un de ses espoirs, pour remplir ce rôle dès la mi-saison. Rene Bourque pourrait dépanner, en attendant, mais je doute que ce soit une bonne idée d’accoler un joueur recrue à l’autre petit nouveau qui pilotera le centre de ce trio, après une quarantaine de rencontres. Et si Jagr rappelait le Canadien…

– Engager un joueur de centre imposant physiquement (préférablement droitier) pour piloter le 4e trio. À moins que Ryan White ait la tête de l’emploi. #JenDoute

– Convertir Lars Eller en ailier si l’on décide de conserver Tomas Plekanec. Eller a de la difficulté à feeder ses ailiers et il n’est pas aussi bon dans sa zone que Tomas Plekanec. Eller pourrait véritablement connaître son explosion à l’aile, s’il s’y implique vraiment…

Quoi que j’étudierais également la possibilité d’échanger Tomas Plekanec pour mettre la main sur un haut choix au repêchage ou l’ailier tant recherché. Lars Eller a 14e but à sa fiche, soit 1 de plus que Tomas Plekanec. 1 seul de ses 14 buts a été inscrit avec l’avantage d’un homme (contrairement à 5 pour Plekanec). Le différentiel de Eller (0) est de beaucoup supérieur à celui de Plekanec (-22) et son salaire est beaucoup plus facile à intégrer sus le plafond salarial. Seule question : Qui serait le joueur de centre ayant pour mission de contrer le meilleur trio adverse? Il est vrai que Plekanec ne fait pas le travail, cette saison, mais avec de bons ailiers, il représente une belle option au centre du 3e trio.

– Amener un défenseur fiable défensivement et de grande corpulence. Est-ce que Jarred Tinordi sera prêt à chausser ces souliers patins dès l’automne? Je ne crois pas, mais tout est possible, dans le monde du hockey. Pourquoi ne pas tenter de convaincre Brad Stuart (il ira dans l’Ouest selon moi) ou Barrett Jackman de se joindre à l’équipe, quoi que ce sera difficile de leur faire signer un contrat à court terme… La loi de l’offre et de la demande favorisant le joueur, présentement.

– Décider qui il souhaite garder entre Yannick Weber et Raphaël Diaz. #MêmeDéfenseur

Weber a démontré de grandes lacunes défensivement… Mais il est plus utile sur l’avantage numérique.

– Ne pas trop miser sur Tomas Kaberle. Ce dernier sera utile si Andrei Markov n’est pas apte à jouer 20 minutes par rencontre. Dans le meilleur des mondes, Kaberle deviendra une police d’assurance et un défenseur pour la 3e paire. Un police très dispendieuse, mais bon…

– Ne pas miser sur Gallagher, Beaulieu et Kristo, en vue de l’an prochain. Si l’un d’entre-eux cause une énorme surprise, on s’ajustera…

Prolongation :
– Il faudra aussi s’assurer de mieux développer et encadrer les jeunes joueurs de l’organisation. Les exemples de manque à ce niveau sont nombreux…

– Les Bulldogs obtiendront beaucoup de renfort (potentiel), l’an prochain : Gallagher, Kristo, Beaulieu, Tinordi… D’où l’importance d’y amener un entraîneur reconnu pour son travail avec les jeunes.

On se répète, mais l’indifférence tue!

Geoff Molson doit s’assurer que cette indifférence disparaîtra dès le mois d’avril ou mai, en prenant de grosses (et bonnes) décisions.

Bien sûr, vous ne serez pas d’accord avec tous mes points ci-dessus. Gardez cependant en tête que je me suis mis dans la peau d’un DG qui tente de bâtir une équipe championne, et non une équipe qui participe seulement aux séries éliminatoires. D’où le 3e trio offensif et responsable. Vous, que feriez-vous?

N’oubliez pas de nous suivre sur Twitter (www.twitter.com/DLCoulisses) et Facebook (www.facebook.com/DLCoulisses).

PLUS DE NOUVELLES