Place aux jeunes?

Je ne peux pas croire que je dois encore le répéter.

Mais bon. La saison du Canadien est terminée. En fait, elle est terminée depuis assez longtemps.

Se situant présentement au quatorzième rang de l’Association Est, il est temps pour le Canadien de tirer la plug et de profiter d’une situation malencontreuse qui pourrait toutefois faire avancer certains dossiers.

S’il est assez évident qu’on n’aura pas droit à une reconstruction sous les ordres de Marc Bergevin, l’équipe va probablement, d’ici les prochaines semaines, se concentrer sur la saison 2018-2019.

Et dans un premier temps, une parcelle de l’idée consiste à offrir aux plus jeunes joueurs une chance de se démarquer dans un rôle de premier plan. On n’a absolument rien à perdre, mais tout à gagner.

Après tout ce temps dans l’ombre, Charles Hudon mérite sa place. Claude Julien est à court d’idées et la solution pourrait reposer entre les mains du Québécois. Gaston Therrien aimerait bien que ce dernier obtienne un essai au centre du premier trio.

Naturellement, Hudon est un joueur de centre. Il peut impressionner. C’est à cette position qu’il dominait, avec les IceCaps, et il serait intéressant de voir s’il peut transposer tout ça chez les professionnels.

En date d’aujourd’hui, il ne faut pas être gêné de proposer une salade de fruits révolutionnaire et comme on n’en a jamais vu auparavant.

Il est clair que Nicolas Deslauriers pourrait apporter une énergie bénéfique au top 6…

Mais il faudrait aussi penser à Noah Juulsen et Nikita Scherbak, qui n’attendent qu’un appel du grand club. Ils seront probablement de l’équipe, l’an prochain… Alors ce n’est pas une mauvaise idée de les intégrer dès maintenant.

Une vague de jeunesse ne peut pas faire de tort à personne.

Le problème, c’est que pour les intégrer, il faut qu’il y ait de la place.

Un petit ménage s’impose donc, d’ici la date limite des transactions.

Dans mon livre à moi…

Si je suis le directeur général du Canadien, au moment où l’on se parle, je me concentre sur la prochaine saison et sur le futur. Voici les modifications que j’apporterais. Dans la mesure où tout le monde est en santé, bien évidemment. 

J’ai un amour particulier envers Tomas Plekanec. Je crois qu’il pourrait être un centre de troisième trio parfait, à un salaire réduit… Mais ça n’arrivera vraisemblablement pas. Alors vaut mieux libérer une place au centre.

Je rappellerais ensuite Nikita Scherbak et Noah Juulsen, et je leur offrirais une belle chance de se faire valoir. Certains vétérans verraient leur temps de jeu diminuer, mais ce ne serait pas un problème. Certains d’entre eux devraient quitter, de toute façon.

Pour ce qui est de Pacioretty, je ne m’avancerai pas là-dedans.

Ça donnerait un alignement potentiel ressemblant à ça, à l’attaque. Quatre trios étant en mesure de faire des dommages sur la feuille de pointage, et qui sont en mesure de mélanger expérience, jeunesse et vitesse.

Lehkonen – Hudon – Scherbak

Pacioretty – Danault – Gallagher

Drouin – Byron – Galchenyuk

Deslauriers – Shaw – Carr

Chez les défenseurs, ce serait plus difficile, mais ce que je verrais ressemble à ça. La première paire constituerait une arme de premier plan pour contrer les meilleurs trios adverses, tandis que les deux autres auraient plus de liberté offensive.

Alzner – Weber

Mete – Petry

Benn – Juulsen

En Rafale

– Mérité.

– Wow.

– C’était hilarant, quand la LNH l’a fait.

 

PLUS DE NOUVELLES