Piqué au vif, l’Impact répond brillamment

Rémi Garde a joué un coup de dés avec sa sortie publique en milieu de semaine. En questionnant l’entraînement de certains joueurs et en les mettant publiquement au défi de se gagner une place dans l’alignement partant, il courait la chance de soit voir ses joueurs se renfrogner par frustration, soit les voir exploser.

Garde ne s’est pas arrêté là, alignant deux des joueurs visés, Raheem Edwards et Anthony Jackson, comme partants hier après-midi face au Revolution de la Nouvelle-Angleterre, leur offrant une chance pleine et entière de lui prouver le contraire.

Un pari qui s’est avéré fort réussi.

Le match d’hier, bien que très imparfait pour l’Impact, est pour tous une petite leçon de la part de Rémi Garde. Le français sait pertinemment ce qu’il fait, et il devait déjà savoir en milieu de semaine que Jackson et Edwards auraient une chance de commencer le match dès le samedi suivant. Il voulait s’assurer qu’ils réalisent bien l’importance de ce prochain départ, et aussi peut-être enlever un peu de pression médiatique à un groupe qui digérait mal les 4 défaites de suite et les multiples buts accordés en se l’accaparant. Autre pari réussi.

Pourtant, l’Impact n’a pas tellement bien commencé le match, d’autant pour les joueurs ciblés par Rémi Garde. Un début brouillon, où la défense semblait fébrile et où le Revolution semblait à même d’exploiter les carences défensives des Lovitz et Duvall qui se faisaient prendre à répétition trop haut sur le terrain.

Encore bien plus efficace offensivement que défensivement, Lovitz a créé une superbe chance de marquer pour Edwards avec un centre parfait dans la surface, mais l’ailier droit a complètement raté sa tête. Jackson a également fait rager plusieurs supporters en début de match en ratant ses contrôles, tentant une ou deux feintes de trop et perdant trop facilement ses batailles. Ce qu’on aurait pu prendre pour un manque de qualité s’est finalement révélé de la simple rouille pour un joueur qui n’avait toujours pas démarré un match de la saison…

Un résultat un peu chanceux, mais surtout l’illustration de ce qui manquait cruellement à l’Impact depuis le début de la saison : un attaquant. Cette course instinctive de Jackson, à la limite du hors-jeu, donne l’option parfaite à un Piatti qui attire tous les défenseurs adverses et qui peut lancer l’attaquant québécois. Vargas a plein de qualités, mais il n’a pas cet instinct d’attaquant de lancer des courses dans le dos de la défense, ce que Jackson a fait tout l’après-midi hier. Et si Piatti a souvent, à tort ou à raison, été considéré comme un « mangeux de ballon », en bon québécois, il a démontré hier qu’il ne se gêne pas pour lancer ses coéquipiers quand il a de belles options devant lui. C’est quand il perd confiance en ses coéquipiers ou qu’il n’a pas d’options qu’il tentera les 3 ou 4 dribbles de suite, mais ce sont 3 magnifiques passes décisives qu’il a servies hier après-midi.

5 buts et 5 passes décisives en 8 matchs joués pour Nacho Piatti, voilà qui ressemble jusqu’ici à des statistiques de MVP…

Si Jackson a répondu à Rémi Garde de la meilleure des façons en marquant deux buts, touchant un poteau et jouant avec une confiance renouvelée, Raheem Edwards s’est montré impliqué, tant offensivement que défensivement, faisant ravaler leurs paroles à de nombreux observateurs qui le qualifiait déjà de joueur de USL, voir pire.

Il a plein de défauts, Raheem Edwards, mais il a un talent certain et il est plus que capable d’aider une équipe de la MLS. Si son attitude semblait discutable en début de saison, elle était sans reproche hier. Il est revenu très bas aider ses défenseurs, empêchant même une dangereuse occasion de marquer, ce que Jeisson Vargas n’a pas fait une seule fois depuis le début de la saison. Sa vitesse lui permet d’être de toutes les attaques, et il gagnera de plus en plus la confiance de ses coéquipiers s’il continue de confirmer les passes parfaites de Nacho Piatti. Beaucoup de travail attend Edwards, mais il est une pièce importante de cette équipe, n’en déplaise à plusieurs.

Et malgré la performance magique de Piatti, le meilleur joueur du match d’hier fut selon moi Samuel Piette. Après quelques performances plus difficiles où ses relances étaient molles et imprécises, il s’est imposé balle au pied hier. Sa passe décisive sur le but de Nacho était magnifique, mais il a intercepté nombre de ballons et a permis de relancer rapidement vers l’avant, créant des occasions.

On le sentait inspiré sur le terrain, une performance qui fera le plus grand bien à sa confiance et à celle que lui porte Rémi Garde. La défense de l’Impact n’est toujours pas au beau fixe et demeure fragile, ce qui multiple l’importance d’un #6 efficace. Tôt ou tard, Piette portera le brassard de capitaine à temps plein.

La défense, justement, a encore plié en fin de match. Sans gâcher un match qui fût excitant, ce sont encore deux buts sur des coups de pied arrêtés que s’est pris l’Impact. Un manque de concentration, une couverture déficiente… Il faut que ça change, car ça ne pardonnera pas tellement longtemps. Ça aurait pu faire très mal hier après-midi, nonobstant les étincelles offensives créées par l’Impact.

Un mois de mai qui débute de la bonne manière, et sur lequel l’Impact se doit de construire. Grosse semaine avec un déplacement à Chicago mercredi et l’accueil de l’Union de Philadelphie samedi prochain. 6 points qui sont prenables et que l’Impact se doit de viser, même si 4 points au total n’étaient pas nécessairement mauvais…

DANS L’ABRI
– Chicago, justement, a confirmé un début de saison difficile en s’inclinant à la maison hier face au Atlanta United. Une courte défaite de 2-1 marquée entre autres par ce superbe échange menant au but de Martinez.

– Si Nacho était aussi cocky qu’un certain Zlatan, il pourrait se le permettre…

D’ailleurs, un peu dommage que le Stade Saputo n’était pas plein hier après-midi. Espérons qu’il le sera la semaine prochaine. Si vous ne l’avez pas encore réalisé, Nacho Piatti vaut à lui seul le prix d’entrée.

– Parfois, les Montréalais s’ennuient un peu moins de Laurent Ciman…

Commentez, partagez, et suivez-moi sur Twitter et Facebook.

ALLONS!

PLUS DE NOUVELLES