Phillip Danault doit parfois prendre du crédit

Phillip Danault ne collectionne peut-être pas les points de façon aussi constante que son modèle Patrice Bergeron, mais il se plaît grandement lorsqu’il est appelé à jouer contre celui-ci (ou d’autres vedettes). Samedi dernier, Danault a eu la lourde tâche de s’assurer que le trio de Bergeron ne crée pas trop de dommage. Lors de la joute contre les anciens Bruins de Claude Julien, celui-ci s’est assuré de protéger son jeune Finlandais, ce qui a donné beaucoup de glace à Danault.

Danault a passé 18 minutes et 9 secondes sur la surface glacée, ce qui a menotté l’une des combinaisons de l’heure. Au cercle des mises en jeu, Danault a eu le dessus huit fois sur une possibilité de 14, contre Patrice Bergeron. Au final, l’attaquant numéro 24 du Canadien a eu le dessus sur son modèle…

C’est un petit défi que je prendrais chaque jour. Je le dis depuis que je suis ici qu’il est un de mes modèles. Il a été solide, mais nous avons eu le dessus ce soir-là. – Danault

Lorsque les Kings de Los Angeles sont venus valser au Centre Bell, Danault a été atroce dans le cercle des mises en jeu, mais il a mis les bouchées doubles afin de rectifier cet aspect excessivement important.

Je me suis relevé. J’ai travaillé fort à l’entraînement et j’ai su appliquer les détails travaillés lors des matchs. Les mises en jeu représentent une bataille de plus pour les centres. Je ne peux pas prendre cette facette-là à la légère parce que ça peut faire une grosse différence dans un match. – Danault

Danault est toutefois un gars humble, un peu trop parfois, mais il est un joueur d’équipe hors du commun, donc il a tenu à souligner l’effort de son équipe.

Ce n’est pas l’affaire d’un seul joueur. Nous sommes six sur la glace. (Carey) Price a fait de gros arrêts face aux Bruins, dont un contre Pastrnak. Nos défenseurs jouent bien et nous suivons le plan de match. C’est pour ça que nous sommes capables de neutraliser les gros trios adverses. – Danault

Il est peut-être trop humble, mais une chose demeure certaine, il carbure lorsque son entraîneur le matche contre une vedette.

En rafale

– Sebastian Aho réussira-t-il à rejoindre Wayne Gretzky?

– François Beauchemin semble réellement avoir tourné la page.

– Ça, c’est clairement la statistique du jour :

– Levons-lui notre chapeau!

– Comment ne pas apprécier ce sourire?

– Les paris sont ouverts au sujet de Bryce Harper et Manny Machado.

PLUS DE NOUVELLES