Phillip Danault dans la même catégorie que Toews, O’Reilly ou encore Crosby

Phillip Danault a été critiqué en début de saison dû à son manque de production. Or, il est en train de clouer le bec à un bon nombre de ses détracteurs.

Sa fiabilité en défensive et dans le cercle des mises en jeu a toujours été sa marque de fabrique, mais Danault commence désormais à prendre du poil de la bête en offensive, à tel point qu’il est le meilleur pointeur du CH depuis le 1 décembre dernier, avec 18 points en 23 matchs. 

Il a aussi réussi à maintenir un différentiel de +16 durant cette période!

L’une des différences majeures dans son jeu par rapport aux premiers mois de la saison est qu’il rentre beaucoup plus souvent dans la zone ennemie en possession de la rondelle, ce qui lui permet subséquemment de préparer des « jeux » – ou de les terminer.

Ceci étant dit, sa production offensive ne prime pas sur ses responsabilités défensives : Danault fait partie de l’élite de la LNH quant à l’efficacité sur les mises en jeu, dans toutes les situations de jeu.

Le joueur de centre du Canadien est celui qui a remporté le plus de mises en jeu en désavantage numérique (dans toute la ligue) avec 99. Son plus proche poursuivant est Adam Lowry qui en a gagné 22 de moins en pareille situation.

Encore mieux, seuls Horvat, Barkov, Toews, O’Reilly et Crosby sont devant Danault pour le nombre de mises en jeu remportées (7e – 513) et pour le pourcentage de mises en jeu gagnées à lui seul dans son équipe (7e – 36,88%).

Et il a le dessus sur les meilleurs, l’exemple le plus probant étant sa domination aux mises en jeu face à Patrice Bergeron. 

Bref, on connaissait les facultés défensives de Danault. Par contre, il est en train de se révéler en zone offensive et s’il continue ainsi, le #24 pourrait bel et bien faire partie des joueurs les plus complets du circuit Bettman.

En rafale

– C’est vrai !

– À voir.

– Paul Byron a publié un message pour s’exprimer sur sa suspension de 3 matchs.

– À lire.

PLUS DE NOUVELLES