Pendant ce temps à Nashville, P.K. Subban passe au deuxième tour | David Desharnais est maintenant un héros

Publié le 21 avril 2017 à 07:00 par

Jeff Drouin

P.K. Subban passe au deuxième tour
Pendant que le Canadien est encore désappointé à cause du revers qu’il a subi au Centre Bell hier, où ils ont vu les Rangers prendre les devants 3-2 dans cette série, P.K. Subban jubile toujours, lui. Les Preds ont réalisé tout un exploit en sortant les Blackhawks et Jonathan Toews en quatre parties, après un gain de 4-1. Qui s’attendait à une sortie aussi hâtive des Hawks? Le noyau de cette équipe coûte cher et Stan Bowman doit trouver des solutions chaque été pour être conforme. Cette situation a fini par les rattraper…

Roman Josi a mené les siens avec deux buts, alors que P.K. Subban a récolté une mention d’aide en plus de passer près de 25 minutes sur la patinoire. Il a été le défenseur le plus utilisé par Laviolette. D’ailleurs, le 76 a été fidèle à lui-même après ce gain.

À Montréal, les gens ont Ginette… et à Nashville, ils ont Luke Bryan.

Preds 4, Hawks 0

Fleury a été plus fort que Bobrovsky
Les Jackets se sont fait déclasser au niveau des points (5-2), mais ils ont dominé les Penguins au chapitre des tirs au but (51-32) et dans la colonne des mises en échec (37-18). C’est un Marc-André Fleury fumant qui a permis aux Penguins d’envoyer les Blue Jackets en vacances aussi rapidement. La vedette offensive de ce dernier duel entre les deux formations a été Bryan Rust, qui a inscrit un doublé… et qui a déjà cinq buts en séries éliminatoires. Les Pens ont quelques héros obscurs qui les aident grandement encore une fois.

Pens 4, Jackets 1

Quand Desharnais prend les choses en main
Après une raclée de 7-0, les hommes de Todd McLellan étaient prêts pour ce duel, eux qui sont parvenus à rafler la victoire en période supplémentaire (4-3). Et pour ceux qui étaient déjà dans les bras de Morphée, je vous précise que David Desharnais a marqué le but le plus important de sa carrière. L’ancien du Canadien qui doit essuyer plusieurs critiques à Edmonton a enfilé le but de la victoire. Le but qui a permis aux jeunes Oilers de prendre les devants dans cette série. Le 97 a été tranquille avec une mention d’aide seulement, mais il a été menaçant… et il a passé un peu plus de 30 minutes sur la patinoire.

La tactique de la glace trempée a donc fonctionné, héhéhé!

Oilers 3, Sharks 2

Prolongation
– Les statistiques en séries :

stats

– Le programme du vendredi :

vendredi