Paul Maurice a cloué le bec aux joueurs des Sharks

Le climat canadien – en hiver – n’est certainement pas de tout repos. Les amoureux de la neige et des beaux paysages blancs attendent toujours avec impatience les premières températures sous 0 degré, ainsi que les premiers flocons, alors que les frileux vous diront qu’ils n’aiment pas cette période de l’année.

Tout est une question de goût…

Tomas Hertl, Justin Braun et Tim Heed n’aiment clairement pas la saison hivernale. Ils ont dit que Winnipeg était la pire ville dans laquelle ils ont joué, dans la LNH. Il fait froid, sombre et les hôtels sont douteux. Braun ne sait même pas s’ils ont le WIFI…

En même temps, vivre à San Jose ne doit pas les habituer à sortir dehors sous -25 degrés. 

Ces propos sont allés jusqu’aux oreilles de l’entraîneur chef des Jets, Paul Maurice, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il leur a cloué le bec.

Paul Maurice a rétorqué en disant qu’aucun joueur, arbitre ou entraîneur devrait se plaindre d’une journée dans la LNH.

«Tout le monde encaisse son chèque. Si ton hôtel ou ton frappuccino n’est pas parfait – je ne sais même pas ce qu’est un frappuccino -, mon point est qu’on n’a pas de quoi se plaindre. Nous avons une belle vie, chaque jour, peu importe où nous nous trouvons.»

– Paul Maurice, entraîneur des Jets.

On appelle ça de la repartie…

Le meilleur dans tout cela, c’est que les Jets se sont imposés 4-1 – à Winnipeg – face aux Sharks, dimanche soir.

En rafale

 

– Les Oilers connaissent une mauvaise saison, mais pas à ce point-là…

https://twitter.com/NHLonNBCSports/status/950771654736646144

– Deux nouveaux gardiens s’amènent avec l’Impact.

– Les Sabres s’attendent à un gros retour en échange de Kane…

– Le dossier Seattle avance à grande vitesse.

PLUS DE NOUVELLES