Paul Byron a mentionné qu’enlever le No Excuses a aidé l’équipe positivement | Patrik Laine a profité d’un Spa Scandinave

Publié le 9 janvier 2017 à 18:49 par

Jeff Drouin

L’un des joueurs favoris de Michel Therrien, Paul Byron, a livré son opinion sur le fait que l’organisation du Canadien a enlevé le slogan No Excuses du vestiaire et qu’il ne l’a pas remplacé. Ti-Paul a mentionné également comment ç’a aidé à rendre l’atmosphère plus positive.

Au fond, ce slogan se voulait positif (et motivateur), mais pour le petit attaquant, ça symbolisait le fait de penser négatif et de se trouver des excuses. Il n’a pas tort!

Cette année, le No Excuses est parti… Donc les joueurs ne se trouvent plus d’excuses. Le Canadien n’a pas besoin d’un slogan parce qu’il y a assez d’inspiration dans la chambre. Le logo (ce que ça représente) et les fans sont également des sources d’inspiration selon le 41. Si un joueur ne peut pas s’inspirer de tout ça… Byron ne sait pas ce qui pourrait le motiver.

Pour ma part, je crois que l’arrivée des gars comme Shea Weber, Alexander Radulov et Andrew Shaw apporte un élément très positif et inspirant. Ils véhiculent le leadership à un autre niveau dans ce vestiaire-là. Kirk Muller est un autre aspect que nous pouvons ajouter à tout cela.

Avec des joueurs comme Weber et Radu, ça vient faciliter le travail de Michel Therrien, qui a redoré son blason cette année (le retour en santé de Carey Price aide également grandement).

En rafale
– Patrik Laine a passé du temps à se détendre dans un Spa Scandinave, ce qui ne devrait pas nuire pour sa commotion.

– Les Oilers d’Edmonton ont-ils pris la bonne décision en conservant leur chandail orange et en éliminant leur bleu?

Maudit gros move au sein de la ligue de l’Ontario (OHL).

– L’Avalanche du Colorado doit reconstruire, mais comme le mentionne Olivier Bouchard, l’organisation ne doit pas répéter les mêmes erreurs.

– Renaud Lavoie a posé une bonne question à #LavoieDubé : est-ce que Michael McCarron doit demeurer avec le CH lorsque les éclopés reviendront? Vous répondez quoi?