Patrik Berglund s’est ouvert quant à sa santé mentale

Un bon nombre de joueurs de la LNH sont touchés par des problèmes de santé mentale. Beaucoup plus qu’on ne le pense.

Parfois, faire des millions de dollars en jouant au hockey ne suffit pas pour être bien dans ses chaussettes.

L’argent ne fait pas le bonheur, comme dirait l’autre…

Et c’est exactement le cas de Patrik Berglund, l’ancien des Blues et des Sabres. Berglund a été suspendu par l’équipe, au courant du mois de décembre, puisqu’il avait refusé de se présenter aux pratiques et aux matchs.

Les deux partis se sont donc séparés – et Berglund a donc dû renoncer à 19,25M$.

C’est une somme pas piqué des hannetons, en effet. 

Sauf que la raison autour de ce divorce a toujours été très nébuleuse. Patrik Berglund s’est récemment ouvert quant à ce départ et il a avoué être parti dû à des problèmes de santé mentale.

De son propre aveu, Berglund n’était plus heureux et il voulait rentrer chez lui, en Suède.

Je me sentais comme une merde. L’argent ne me rendait plus heureux. Je me sens bien mieux maintenant. Mon but était de rentrer à la maison.

– Patrik Berglund

Berglund a d’ailleurs eu l’aide nécessaire de la part de la NHLPA et de la ligue, et comme il a déclaré, il va mieux.

Et Berglund ne regrette pas ses actes : si c’était à refaire, il le referait.

Le contrat et tout l’argent auquel j’ai renoncé ne veulent rien dire. Je referais la même chose afin d’être en paix.

– Patrik Berglund

Cette histoire nous rappelle celle de Robin Lenher, qui est passé par des problèmes de dépression et d’anxiété, lors de son passage avec les Sabres.

Les sportifs de haut niveau ne sont pas des machines, et plusieurs exemples nous le montrent. Berglund a pris la bonne décision pour lui.

En espérant qu’il réussisse à complètement remonter la pente.

En rafale

– Ça en dit long.

– Le Canadien est à Columbus, et le match débute sous peu.

– Comique.

– Le Rocket est également en action.

PLUS DE NOUVELLES