Patrice Bergeron pourrait être candidat au Hart chaque année, selon Brad Marchand

Patrice Bergeron a toujours été un joueur exceptionnel, dans tous les sens de la patinoire. Le Québécois s’est toujours démarqué par son jeu défensif sans faille, bien qu’il était également capable de produire offensivement. Ses qualités indéniables ont fait de lui un centre #1 de choix dont les Bruins ne se départiront probablement jamais.

La semaine dernière, nous avons appris qu’il s’absenterait de sa meilleure saison en carrière en raison d’une blessure au pied droit. Deux semaines, au minimum. Avant de tomber au combat, il avait inscrit 54 points en 55 matchs, bon pour un nombre de points par rencontre supérieur à celui qu’il a cumulé depuis 15 ans… La dernière fois qu’il a produit à un rythme encore plus élevé, c’était en 2002-2003, à Acadie Bathurst.

Bref. Ce n’est pas tout. N’oubliez pas qu’il a déjà joué avec un poumon perforé… Il est dédié à son sport.

Et il y a une différence entre jouer et être efficace. Bergeron semblait au sommet de sa forme, dans ce temps…

Brad Marchand n’avait que de compliments pour son centre, hier soir. La petite peste des Bruins a expliqué qu’il devrait être un candidat au trophée Hart, et ce, année après année. C’est très dur, de jouer contre lui… Et il produit quand même.

« Il devrait être dans la course au trophée Hart chaque saison. Quand tu parles aux joueurs qui jouent contre lui et que tu réalises à quel point ils détestent jouer contre lui, tu comprends à quel point il est important pour l’équipe. »

Pour ce qui est du trophée Art Ross, Marchand croit que ce serait possible, s’il trichait un peu plus.

« S’il voulait jouer offensivement, tricher pour marquer et faire des jeux… Si tu veux être un joueur de premier plan, tu dois tricher un peu. Tout le monde le fait. Tous les meilleurs joueurs qui marquent, ils trichent. Ils ne jouent pas défensivement comme il le fait. S’il voulait abandonner ça, il pourrait être parmi les meilleurs. »

En Rafale

– Que j’ai hâte de le voir débarquer à Nashville, lui.

– On pense déjà au prochain repêchage d’expansion…

– Quelle saison de Taylor Hall.

– Je ne pense pas qu’il aime l’idée.

PLUS DE NOUVELLES