Parole de Claude Julien : si ce n’est pas cette année… ce sera l’an prochain

Demain, c’est le 52e Super Bowl, où un vétéran de 40 ans, Tom Brady, qui contient déjà cinq bagues, pourrait en ajouter une sixième. Un athlète d’exception qui n’a aucune envie d’abandonner SON sport. Où est-ce que je me dirige avec mes skis? Vers le Canadien de Montréal, qui lui, a complètement abandonné ses partisans, son entraîneur et la saison tout entière.

Cet après-midi (13h), le bleu-blanc-rouge sera dans son Temple afin de batailler contre une formation redoutable, les Ducks d’Anaheim. La question que tous doivent se poser : est-ce que le renforcement positif prôné par Claude Julien fera son œuvre? Le coach garde son calme, malgré les quelques montées de lait, mais ses joueurs tardent à le gâter. C’est vrai que nous devons sourire à la vie, demeurer dans un état positif en choisissant notre attitude tous les matins. Toutefois, ce qui me choque, c’est que trois ou quatre gars le font régulièrement chez le Canadien. Les autres… ils ont une attitude de perdants.

Julien se contente de citer que c’est une école de vie. Qu’un moment donné, le déclic se fera, que ce soit d’ici la fin de la campagne ou au début de l’autre. Le coach tient un discours qui a du sens, mais les joueurs tiennent-ils ce type de discours? Poser la question, c’est y répondre.

Cela dit, la dernière joute contre les Ducks a été pitoyable pour le Canadien, qui s’est incliné 6-2. L’aspect robustesse préconisé par les hommes de Randy Carlyle a complètement étouffé la Flanelle, qui peine à se démarquer dans ce type de rencontre. Ça prendra plus que Nicolas Deslauriers, Brendan Gallagher et Charles Hudon pour remporter ce duel. Pourquoi je ne nomme que ceux-ci? Parce qu’ils sont les trois seuls qui donnent TOUT pour le logo et leur équipe.

Au sujet des alignements, monsieur Julien ne devrait présenter aucun changement et le visage du Canadien devrait être celui-ci. Antti Niemi sera toutefois d’office pour affronter les gros canards. Si vous souhaitez consulter l’alignement des Ducks, vous n’avez qu’à cliquer ICI.

Bref, souhaitons que nos Canadiens brisent cette séquence de trois revers devant ses partisans…

En rafale

– Le point de Raphaël Doucet est très juste. Si le Canadien veut que Scherbak se démarque, il doit lui donner une VRAIE chance.

– Voici le deuxième filet de la saison de Josh Brook, un espoir du Canadien de Montréal.

– Mine de rien, Phil Kessel connaît toute une carrière au sein de la LNH.

Ben voyons donc?

– Henrik Zetterberg a désormais une mention d’aide de plus que Pavel Datsyuk dans l’histoire des Red Wings.

PLUS DE NOUVELLES