Pacioretty ne veut pas dévoiler aux médias ses intentions

Max Pacioretty sera de retour samedi à son ancien domicile (Centre Bell), et tout le monde l’attend impatiemment. Sera-t-il hué par les amateurs, ou sera-t-il acclamé comme il se doit de l’être? Ce gars-là n’a peut-être pas été l’un des plus grands capitaines de cette organisation historique, mais il a rempli le filet à outrance (226 buts en 626 rencontres). Une facette non négligeable. Toutefois, l’ancien numéro 67 de cette équipe bleu-blanc-rouge ne s’ennuie pas de ses amis des médias… Non, on est tous surpris (sarcasme).

Pacioretty est un homme franc et il ne s’est pas gêné pour affirmer qu’il s’ennuyait de la ville, mais pas des journalistes. Patch a encore d’excellents amis au sein du groupe actuel de cette Flanelle, donc il est impatient qu’on lui rende hommage. Cette fois-ci, la pression, avec laquelle il avait de la difficulté à composer comme membre du Canadien, sera certes différente puisqu’il sera un adversaire.

Est-ce que tu t’es ennuyé des médias de Montréal? « Désolé, mais non. »

D’ailleurs, pendant la journée de congé de vendredi, les Knights la passeront dans la métropole et Max Pacioretty n’a pas voulu indiquer ce qu’il ferait de son temps afin d’éviter que les journalistes suivent ses traces. Disons qu’il a été honnête, le monsieur. Malgré cette petite « haine » envers les médias, il s’est toujours pointé le bout du nez face à eux, dans les bons et les mauvais moments.

Néanmoins, Pacioretty a fermement souligné que sa famille et lui étaient confortables à Montréal.

J’aimais vivre là. Ma famille aussi, mais c’est la vie. Tu passes à autre chose, je l’ai fait, j’ai tourné la page. Je suis prêt à être aussi heureux à Vegas. Le soleil a aidé beaucoup. – Pacioretty

Enfin bref, à Vegas, personne ne le reconnaît dans les rues, donc ses deux buts en 11 matchs, aucune personne ne s’en soucie. On parle davantage des performances sur la scène de Céline Dion que le piètre rendement de Max Pacioretty. Concernant sa production offensive, il ne souhaite pas blâmer l’acclimatation à sa nouvelle ville, et c’est tout en son honneur.

En rafale

– Pour ma part, cette fenêtre a commencé à se fermer lorsque les Capitals ont gagné contre eux en séries.

– Jack Eichel nous propose ceci :

– P.K. Subban est tout un personnage.

Encore du grand Subban.

– Elle est bonne celle-là, héhéhé.

– Exactement.

PLUS DE NOUVELLES