P.K. Subban n’est plus aussi déterminé… il est plus lent que jamais (selon Bergy)

Bon, là, c’est le moment de parler de P.K. Subban. L’ancien du Canadien, qui arbore toujours son numéro 76 avec les Preds de Nashville, est légèrement différent depuis quelque temps. Depuis le lancement de cette campagne 2018-19, Subban a enregistré 20 points en 40 joutes, ce qui est honnête. Le problème, c’est qu’il n’a récolté que deux points à ses 11 derniers matchs. De plus, son temps de jeu fluctue beaucoup. Parfois 27 minutes et parfois entre 17 et 21. Est-il blessé? Est-il trop en amour? Aucune espèce d’idée. Mais Subban est plus lent qu’à son habitude et son désir semble moins au rendez-vous. On voit moins de hargne dans son jeu…

Plusieurs personnes l’ont constaté, dont Michel Bergeron, qui n’a pas été impressionné par les dernières performances de P.K. Subban… qui brille actuellement par sa lenteur.

Dimanche dernier, à mon retour de vacances, j’ai fait justement le match des Predators de Nashville. Je n’ai jamais vu un P.K. aussi lent, moins déterminé, il ne joue pas souvent et il ne joue pas sur la première vague en avantage numérique. Je ne sais pas ce qui se passe avec P.K. Et, je ne sais pas ce qui se passe avec Nashville par le fait même parce que Nashville n’a pas une bonne saison dans le moment. J’ai hâte de voir le match de jeudi contre les Canadiens. C’est sûr que P.K. va toujours vouloir en donner un peu plus. Mais ma première impression, soit qu’il est blessé, soit qu’il n’est pas au sommet de sa forme. – Bergeron

Bergy, même s’il donne un show à la télé et que ses propos sont parfois trop colorés, n’est pas dans le champ gauche au sujet de P.K. Subban. En ce moment, il n’est pas tellement plus rapide que Shea Weber et cette passion qui l’affiche de façon constante est beaucoup moins palpable depuis une dizaine de rencontres. Subban et sa force de caractère fait en sorte que ceux qui ne l’aiment pas le respectent.

Enfin bref, avec le Canadien qui sera en visite chez lui demain, il en profitera fort probablement afin de réveiller le lion qui somnole à l’intérieur de lui. Qui sait?

En rafale

– Une suggestion à laquelle je réponds : NON.

– Une autre saison difficile pour le Rocket. Par contre, l’équipe est l’fun à contempler.

– C’est long…

– Lorsque l’on indique qu’un joueur est blessé à la tête, on parle d’une commotion cérébrale?

– Il me semble que Jonathan Drouin mérite de s’y retrouver, non?

PLUS DE NOUVELLES