Otto Somppi se fait un nom à Halifax | Tortorella de retour derrière un banc… vraiment? | Colin Miller laisse une bonne première impression

Le directeur général des Mooseheads d’Halifax, Cam Russell, a la touche de Midas dans le repérage du talent. En l’espace de deux ans, soit de 2011 à 2013, il a réussi à mettre la main sur trois supervedettes du circuit Courteau: Jonathan Drouin, Nikolaj Ehlers et Timo Meier.

Drouin a été repêché en 2011 grâce au 2e choix au total de la LHJMQ. Ehlers et Meier ont été choisis respectivement aux 6e et 12e rangs du repêchage européen de la LCH en 2013. Au repêchage de la LNH, leurs noms ont été appelés parmi les 10 premiers de leur cuvée respective.

Les mauvaises langues diront que les Mooseheads avaient la main heureuse étant donné leurs rangs de sélection, mais le fait demeure: quand Russell voit un talent, ce n’est pas de la frime.

Le gourou d’Halifax a peut-être une autre perle en Otto Somppi, un Finlandais choisi au 19e rang de l’encan européen de 2015. Somppi a fait des débuts remarqués dans la LHJMQ, récoltant six points à ses quatre premiers matchs. Mais ce ne sont pas tant ses statistiques qui étonnent, mais plutôt les habiletés dont il a fait montre sur la glace. Samedi dernier, face aux Sea Dogs de St-John, on pouvait voir un fabricant de jeu intelligent, muni de mains agiles, en plus d’avoir le physique de l’emploi.

Le Red Line Report, un service de recrutement indépendant le place au 73e rang de sa liste, mais Somppi pourrait rapidement gravir les échelons s’il poursuit dans cette veine. Gardez son nom en tête…

John Tortorella: une décision… bizarre!

Frank Seravalli de TSN rapporte que John Tortorella sera l’entraineur-chef des Américains lors de la prochaine coupe du monde de hockey. La décision en surprend plusieurs, car Tortorella est toujours sans emploi dans la LNH après une année désastreuse à la barre des Canucks de Vancouver qui lui a valu un congédiement prématuré.

Tortorella est reconnu pour son système « 2-1-2 Stack » très agressif en échec avant. Par le passé, il a également démontré des préférences envers les joueurs robustes n’hésitant pas à se jeter devant les tirs. Peut-il tirer le maximum d’un alignement sans plombiers qui est, avant tout, très talentueux? Le hockey n’est plus ce qu’il était lorsqu’il a soulevé la Coupe Stanley en 2004.

À noter que les entraîneurs de la LNH peuvent participer à la Coupe du monde, puisque Mike Babcock est le favori pour coacher les Canadiens. Bylsma et Laviolette étaient donc des candidats…

Bonne première impression pour Colin Miller

Don Sweeney aurait-il procédé à la transaction envoyant Milan Lucic à Los Angeles si le jeune défenseur Colin Miller ne faisait pas partie des pièces obtenues en retour? On peut certainement émettre des doutes.

Miller est un arrière avec multiples qualités. Lors du dernier match des étoiles de la ligue américaine, il a remporté la compétition du patineur le plus rapide et celle du tir le plus puissant. Difficile de le contenir lorsqu’il décide d’appuyer l’attaque. Dans sa meilleure forme, il combine bien ses deux principales qualités, en utilisant son coup de patin fluide pour se bricoler différents angles de tir.

Colin Miller a d’ailleurs fait une bonne première impression, hier, lors du premier match de présaison des Bruins, face aux Devils. Comme beaucoup de défenseurs offensifs, il devra bien sûr travailler son jeu sans le disque, mais ceux qui bougent bien la rondelle ont la cote dans la LNH d’aujourd’hui.

Espérons que le personnel d’entraineurs du Canadien fasse bien ses devoirs pour le contrer.

McKeen’s aime moins Nylander

Le magazine spécialisé McKeen’s a dévoilé à ses abonnés, entre autres, son classement des meilleures recrues de la LNH en prévision de la saison. Celui-ci ne fait pas l’unanimité. William Nylander pointe au 33e rang derrière des espoirs comme Seth Griffith, Brett Ritchie, Michael Matheson, Madison Bowey et… Jacob de la Rose (27e échelon)! Charles Hudon et Nikita Scherbak, quant à eux, arrivent respectivement aux 46e et 58e rangs.

En rafale
– Revirement de situation dans l’affaire Jack Johnson. Le joueur aurait plutôt comploté avec ses parents. LIEN #Prison? #EncoreDuHorsGlace

– Ça commence déjà! #Stamkos #FauxEspoirs

– Des nouvelles de Timashov et Chabot.

– Dave Hakstol prêche la patience avec les recrues. LIEN

– Anthony Brodeur explique sa décision de quitter la LHJMQ pour la BCHL. LIEN

– Tiens, tiens.

Je vous vois déjà venir. Faudra-t-il répéter à chaque phrase que c’est la présaison et qu’il ne faut pas tirer de trop grandes conclusions? #Hehe

– Tinordi est prêt à se battre pour une place à la ligne bleue. LIEN

Mais on le voit mal coiffer Barberio, qui lui est supérieur dans bien des aspects. En 2011-2012, le Montréalais s’est vu décerner le trophée Eddie Shore, remis au meilleur défenseur de la LAH. Aussi, il compte 103 matchs d’expérience dans la LNH. Le Lightning misait déjà sur un bon nombre de défenseurs gauchers pouvant bouger la rondelle, alors qu’au sein du Canadien, Barberio comble un besoin. On peut dire qu’il a une longueur d’avance et il faudrait un camp d’entrainement spectaculaire de Tinordi pour que les choses changent.

– L’entrevue de Bob McKenzie avec Lou Lamoriello. LIEN

– Alain Chainey aime le trio d’Eller, Galchenyuk et Semin. LIEN

À 1, 2, 3, go… Tout le monde dit que ça ne veut rien dire parce qu’il s’agit de matchs sans contact! #Classique 

– L’Impact de Mauro Biello (et Drogba…) fait tourner les têtes! LIEN

– Bokondji Imama veut devenir le grand frère de Joe Veleno! LIEN

– L’Antichambre recevra Michel Therrien, mercredi.

– Marc Crawford compare Auston Matthews à Anze Kopitar et Mike Babcock serait le favori dans la course pour diriger l’équipe canadienne à la coupe du monde. LIEN

– Samuel Girard fait tourner les têtes! #ToupieSurLaGlace

– McCarron et Andrighetto sont en confiance. LIEN

– Dana White ne croit plus à un retour de Georges St-Pierre. LIEN

PLUS DE NOUVELLES