On sait enfin quel est le fameux plan de Marc Bergevin

Qui connaît et comprend réellement le fameux plan dont parle fréquemment Marc Bergevin? On a un plan. On ne dérogera pas du plan. Le plan par ci, le plan par là! Personne ne peut dire avec certitude à quoi ressemble le planning qui a été dressé par Marc Bergevin et son groupe. Sauf peut-être Félix Séguin, qui croit avoir mis le grappin sur certains détails, certains points, de ce « plan » qui semble tant secret ou difficile à percevoir.

Seguin a donc analysé les récentes actions enfin de fort probablement mettre le doigt sur le plan. Il a d’ailleurs étalé quatre points qui doivent se retrouver à travers l’agenda de Marc Bergevin. C’est vrai qu’après quelques semaines/mois, on peut comprendre toute la teneur de ce plan.

Au fait, voici les points importants au tableau :

1. Bâtir l’équipe autour des vétérans Shea Weber, Carey Price, Brendan Gallagher et Paul Byron.
2. Ajouter des joueurs rapides.
3. Mettre des choix au repêchage en banque.
4. Sélectionner au repêchage des joueurs qui auront un impact très prochainement.

Le plan est donc simple comme « bonjour ». Si on répond aux quatre points proposés par Séguin, Shea Weber a été nommé capitaine, et il a comme adjoint Paul Byron et Brendan Gallagher. Max Domi et Tomas Tatar, des attaquants dynamiques/rapides ont été ajoutés au groupe. Au dernier encan, Timmins et Julien ont repêché 11 joueurs. Puis, en sélectionnant des espoirs comme KK, Ryan Poehling, Cayden Primeau, Alexander Romanov ou Josh Brook, il a ajouté des joueurs au potentiel de jouer incessamment dans le show. On respecte le plan à la lettre.

Comme le stipulait mon collègue Max Truman, Bergevin n’ira pas à l’encontre de ce plan… à moins de réaliser un pacte à la « Jeff Petry ». MB ne sacrifiera pas le bel avenir de son club pour un joueur dit de location. Excellente décision, Marc!

En rafale

– Aucune suspension et aucune amende pour Kenny Agostino.

– Joël Bouchard et le Rocket peuvent certes remercier Connor LaCouvee.

– 22 points à ses 13 derniers matchs, ce n’est pas mauvais pantoute!

– Ça, c’est très ordinaire, n’est-ce pas?

Pouce levé à monsieur Coderre, un homme que j’apprécie.

PLUS DE NOUVELLES