Les notes du match de l’Impact de Montréal à l’Union de Philadelphie.

Pour une deuxième semaine consécutive, l’Impact de Montréal se sauve in extremis d’une semaine remplie de critiques virulentes sur la qualité du jeu d’équipe. Et dans les deux cas, on devra remercier l’attaquant qui avait été pourtant ignoré lors du match inaugural à San Jose. Et oui, Anthony Jackson-Hamel est le nouveau sauveur Bleu-blanc-noir. Et dire qu’il avait été devancé par le tout-nouveau sélectionné Nick DePuy lors des deux premiers matchs de la saison.

Avec raison, plusieurs partisans réclament dorénavant la présence d’AJH dans le XI partant. Est-ce une solution viable? Sommes-nous rendu à mettre sur le banc des hauts salariés comme Oduro et Mancosu pour laisser la place à deux ex/feux FC Montréal? Est-ce que Jackson connaîtra les mêmes difficultés que Mancosu dans un schéma alignée en 4-3-3? Est-ce que Jackson connait plutôt du succès en bénéficiant de la présence d’un deuxième avant-centre avec lui? Dans ce cas-là, le schéma tactique doit être modifié pour un classique 4-4-2. Par contre, l’équipe a été construite dans la perspective d’aligner régulièrement 3 milieux de terrain et nos joueurs n’ont pas nécessairement les jambes pour couvrir autant de terrain pendant 90 minutes. Aussi, un milieu composé uniquement de deux joueurs limite significativement le rôle offensif d’un Bernier voire même mettre en péril sa présence régulière dans le XI partant. Bref, Mauro Biello vient ajouter plusieurs morceaux à son casse-tête de 2017 et le staff devrait avoir plusieurs discussions tactiques dans les jours à venir avant même l’arrivée toute proche de Blerim Dzemaili.

Des fois, un fois sur dix, la longue relance vers l'avant fonctionne comme ici.

Des fois, un fois sur dix, la longue relance vers l’avant fonctionne super bien…

 

Et qui dit remontada à l’extérieur, dit Ultras Montréal 2002 en chest! En tant que fan de lutte, je dois avouer que mon préféré sur cette image est clairement le gars qui rend hommage au D-Generation X avec le geste de victoire. #WeGotTwoWordsForYa

Les Notes à Nilton pour IMFCvsDOOP

Les Notes à Nilton pour IMFCvsDOOP

 

GARDIEN

EVAN BUSH (5)

Lors du premier but de Philadelphie, Bush aurait eu avantage à démontrer plus d’agressivité dans sa sortie et ainsi espérer bloquer le tir de Roland Alberg qui lui passe sous le bras. Pour le deuxième but de l’Union, il est complètement aspiré hors de son but par ce centre au deuxième poteau pendant que la défense fige dans la surface. Finalement lors du penalty, Roland Alberg tire pratiquement dans les mains d’un Bush qui avait deviné le bon côté mais il n’arrive pas à stopper correctement le ballon et ce dernier dévie derrière lui. Par contre, Evan Bush sauve le club tout juste avant l’égalisation de Jackson avec cette fois-ci une sortie rapide et sans hésitation sur le dangereux Fabrice-Jean Picault.

récupérations

6 récupérations (orange), 2 tacles (vert), 2 interceptions (bleu), 1 dégagement (mauve).

 

DÉFENSEURS

CHRIS DUVALL (5)

Son taux de réussite au niveau des passes match après match est remarquable. Duvall râte à peine 4 petites passes et fournit à Oduro une occasion de tir au but. Ce couloir est le sien et Chris ne doit jamais quitter le XI partant peu importe la stratégie ou l’adversaire. #CaseClosed 

Image 1:

Image 1: Ratio de passes 28/32 et 1 passe clé. Image 2: 4 récupérations (orange), 3 dégagements (mauve), 1 interception (bleu), 1 tacle (vert) et 1 dribble (triangle vert inversé).

 

HASSOUN CAMARA (5)

Sans sa présence dans la surface en fin de match, Jackson n’aurait pas réussi son 3e but de la saison. Camara a toujours démontré une attitude offensive et cette propension vers l’attaque donne souvent des occasions intéressantes à Montréal. Hassoun a connu un match très propre au niveau de la distribution du ballon. Par contre défensivement, c’était moins bien. Trop facilement dribblé lors du premier but et immobile lors du deuxième. La défense de Montréal a besoin de mieux…beaucoup mieux.

Image 1:

Image 1: Ratio de passes 61/66 et 1 passe clé. Image 2: 5 récupérations (orange), 4 dégagements (mauve), 2 tacles (vert), 1 interception (bleu), 1 bloc (jaune), 1 faute gagnée (pentagone).

 

LAURENT CIMAN (5)

J’ai longtemps hésité pour la note de Ciman entre un 4 et un 5. Si je m’étais donné la flexibilité avec des « virgule 5″, j’aurais la vie plus facile sans ce besoin de trancher entre deux notes. Laurent Ciman commet bien entendu des erreurs coûteuses MAIS il intervient dans tellement de situations défensives. #LOeufOuLaPoule Sa tendance à anticiper le jeu fait en sorte qu’il accumule les statistiques défensives mais lorsqu’il échoue et comme dernier défenseur, c’est douloureux à voir pour tout partisan du Général. Finalement, je lui donne un 5 car je préférerai toujours ceux qui tentent dans la vie. #WinBigLoseBig

Image 1:

Image 1: Ratio de passes 65/74 et 1 passe clé. Image 2: 9 récupérations (orange), 5 dégagements (mauve), 3 interceptions (bleu) 2 blocs (jaune) et 1 tacle (vert).

 

AMBROISE OYONGO (6)

La couleur rouge est toujours aussi présente dans son tableau des passes mais Ambroise a probablement réussi la passe la plus importante du match. Le centre à Jackson était parfaitement exécuté et la trajectoire du ballon a rendu le travail d’Anthony beaucoup plus facile. Plus tôt dans le match, il avait aussi offert un but sur un plateau d’argent à Oduro mais ce dernier a plutôt opté pour gagner le #JaiLairDunFoin de la semaine du Kan Football FC. Ce garde le GIF pour la section de Dominic Oduro.

Image 1:

Image 1: Ratio de passe 26/35, 2 passes clés et 1 passe décisive. Image 2: 4 dégagements (mauve), 3 récupérations (orange), 3 interceptions (bleu), 3 dribbles (triangle inversé vert) et 2 tacles (vert).

 

MILIEUX

MARCO DONADEL (5)

La position de Marco Donadel est milieu DÉ-FEN-SIF mais notre Marco a eu un grand total d’UNE intervention défensive dans les 45 premières minutes de jeu. On peut maintenant comprendre un peu beaucoup les 3 buts encaissés par Montréal. Cette statistique doit aussi nous permettre de comprendre POURQUOI nos défenseurs centraux ont l’air fou à force de devoir presser si haut dans la zone occupée par Donadel et Bernardello. Heureusement Marco réussit à justifier sa présence avec sa distribution de ballon. Sa passe décisive est la plus facile de sa carrière…il a simplement donner le ballon à Piatti avant qu’il dribble la moitié de l’Union de Philadelphie.

Image 1 :

Image 1: Ratio de passes 68/77 et 1 passe décisive. Image 2: 2 récupérations (orange), 2 interceptions (bleu) et 1 faute gagnée (vert),

 

Comment débuter le match de plus mauvaise façon...par Hernan Bernardello.

Comment débuter le match de plus mauvaise façon…par Hernan Bernardello.

 

HERNAN BERNARDELLO (4)

Après un si bon match la semaine dernière, nous avons eu le droit à un 45 minutes de jeu à oublier pour Hernan. Bernardello est à l’origine du premier but de Philadelphie avec sa passe décisive contre son camp #StatistiqueQuiNExistePas Le reste du match? Il a récupéré UN seul ballon et gagné une faute. Son remplacement à la mi-temps était la décision la plus facile de Mauro Biello de la saison.

Image 1:

Image 1: Ratio de passes 25/32. Image 2: 1 récupération et 1 faute gagnée.

 

PATRICE BERNIER (6)

Suite à la sortie de Bernardello, Bernier a avait une tâche plus défensive qu’à l’habitude. Toutes ses interventions défensives ont été réalisées justement lors de la deuxième demie. Offensivement, Patrice a été moins tranchant et dangereux qu’il nous a habitué cette saison mais son rôle n’était pas le même une fois plus reculé et plus près de Marco Donadel. Encore une fois, Patrice est à l’origine du jeu qui mène au centre d’Oyongo à Jackson mais la MLS n’a pas décidé que cela valait une passe décisive. #ComprendPasTropLeConcept 

Image 1:

Image 1: Ratio de passes 46/55. Image 2: 4 récupérations (orange) et 1 interception (bleu).

 

ATTAQUANTS

XXX

Même après l’avoir vu plusieurs fois, j’arrive toujours pas comprendre quel geste Dominic Odoru a tenté sur cette séquence.

DOMINIC ODURO (4)

Un autre match difficile pour notre amateur de Pizza…probablement le match difficile de trop. Mauro Biello lui a redonné sa confiance alors que plusieurs réclament Ballou mais Dominic continue dans sa léthargie et réinvente à chaque fois une nouvelle façon pour réussir un tir non-cadré. En bonus : il est responsable du penalty en commettant la faute sur Jack Elliott. C’est vrai que ce dernier tombe facilement mais si cela est bon pour Mancosu, c’est aussi bon pour les autres…

Image 1:

Image 1: Ratio de passes 13/18. Image 2: 3 fautes gagnées (vert), 2 tir non-cadrés (rouge) et 1 penalty concédé.

 

Nettement plus efficace

Les génies sportifs ont cette faculté de nous faire croire que ce qu’ils font est facile.

IGNACIO PIATTI (7)

Si Nacho ne nous sort pas son but de sa poche quelques minutes avant la mi-temps, Montréal serait cette semaine en mode « crise » et le hashtag #FireBiello ferait concurrence au #FireBergevin. Tout le long de la deuxième demie, Piatti dribble, passe et tire. Sa seule présence vaut le prix d’entrée au Stade Saputo et maintenant que vous avez des minutes disponibles pour visionner du sport local, utilisez-les pour Nacho Piatti.

Image 1:

Image 1: Ratio de passes 23/29 et 2 passes clés. Image 2: 8 récupérations (orange), 3 dribbles (vert), 2 fautes gagnées (pentagone), 2 tirs bloqués (jaune), 1 interception (bleu) et 1 but.

 

MATTEO MANCOSU (6)

Matteo a un rôle ingrat puisqu’il est au service de ses compagnons. Le problème c’est quand ses compagnons s’en servent pas. Avec le peu de ballons à son utilisation, Mancosu a réussi à faire une passe clé mais il a surtout été très alerte pour suivre la course de Camara et s’offrir ainsi comme option de passe. Son tir puissant procure l’occasion parfaite à Jackson…de lui voler son poste la semaine prochaine? À suivre…

Image 1:

Image 1: Ratio de passes 16/22 et 1 passe clé. Image 2: 1 récupération (orange), 1 faute gagnée (pentagone), 1 tir non cadré (rouge) et 1 tir cadré (vert).

 

REMPLAÇANTS

BALLOU JEAN-YVES TABLA (6) 

Entré à la 46′ minute pour Hernan Bernardello, Ballou occupe en premier lieu le couloir gauche afin de laisser Piatti comme un électron libre derrière Mancosu. À la sortie d’Oduro, Ballou change de côté mais il devient aussi moins percutant sur ce côté droit. Comme je le mentionnais sur Twitter, je sais que vous aimez tous Ballou mais ce match avait davantage besoin d’un deuxième avant-centre dans la surface de Philadelphie que d’un milieu offensif. Ballou a fait du bon boulot offensivement mais rien de bien dangereux contrairement aux matchs précédents.

Image 1:

Image 1: Ratio de passes 16/21. Image 2: 2 récupérations (orange), 1 dribble (vert), 1 faute gagnée (pentagone) et 1 tir cadré.

 

xxx

Anthony Jackson-Hamel comme Didier Drogba.

ANTHONY JACKSON-HAMEL (8)

Entré à la 62′ minute pour Dominic Oduro, il change complètement la dynamique tactique du match. La défense de Philadelphie est complètement débordée par le duo d’avant-centre et Jackson est le plus dangereux lors des 30 dernières minutes.  Sa course dans la sruface est parfaite et il démontre tout son flair lors du deuxième but. Si Jackson a gagné le concours Goal of the week la semaine dernière, il a probablement gagné une place dans le XI partant…surtout si Biello demande aux internautes de voter là aussi.

Image 1:

Image 1: Ratio de passes 4/7. Image 2: 3 tir cadrés, 1 but, 1 récupération (orange) et 1 faute gagnée (pentagone).

 

KYLE FISHER (NON NOTÉ)

Entré à la 92′ minute pour Hassoun Camara blessé, Fisher n’a pas été mis en danger dans les quelques minutes qu’il a joué. Hassoun a confirmé sur Twitter que c’était « plus de peur que de mal » dans son cas.

 

ENTRAÎNEUR

MAURO BIELLO (6)

Tirant de l’arrière par deux buts à la mi-temps (merci Nacho), Biello a ajouté un élément offensif à son schéma tactique. Personnellement, je croyais qu’il était plus urgent d’avoir deux avant-centres qu’un milieu offensif supplémentaire compte tenu du repli défensif de Philadelphie. Par contre, Biello est très conservateur comme tacticien et préfère habituellement se reposer sur des tactiques auparavant utilisées en cours de match. Devant l’évidence et surtout devant la nécessité d’un résultat, Mauro part à la conquête du territoire de l’Union avec Jackson jumelé à Mancosu. La stratégie rapporte rapidement et Biello sauve le match. Maintenant Mauro…tu nous prépares quoi comme schéma tactique pour samedi face à nos rivaux canadiens, les Whitecaps de Vancouver.

 

ARBITRES

NIMA SIGAFHI (6)

Sigafhi n’est pas un arbitre régulier de la MLS. Il en était à son 7e match en carrière dans le circuit Garber. La faute signalée à Dominic Oduro est le genre de décision que la grande majorité des arbitres appelle dans la surface. Autrement, Nima Sigafhi est passé assez inaperçu durant le match et c’est habituellement un excellent signe. Ça fait du bien.

 

Si vous avez des questions ou des commentaires, je vous invite à me suivre ici sur Twitter. Bien sûr, le compte de KAN F.C. est un must pour suivre toutes l’actualités IMFC et internationales.

PLUS DE NOUVELLES